Intox des MSM occidentaux, rappel de la stratégie probable

Dans leur souci , voire obsession de présenter l’opération spéciale russe comme un échec, les médias occidentaux en arrivent inventer et dire n’importe quoi.

Bloomberg: L’annonce par l’armée russe qu’elle se concentre  sur la prise de contrôle total de la région ukrainienne du Donbass après une invasion d’un mois qui a rencontré une résistance féroce peut signaler que Moscou renonce à l’espoir de prendre de plus grandes étendues du pays.

« La bible de l’État profond US » Foreign Affairs .
Leur article principal et leur titre principal actuels le rendent encore plus clair :
« Se préparer à l’impensable en Ukraine L’Amérique et l’Europe doivent être prêtes pour les attaques biologiques ou chimiques russes » Par Michael T. Osterholm et Mark Olshaker25 mars 2022

Voici le premier paragraphe de l’article :


L’invasion de l’Ukraine par la Russie ne s’est pas déroulée comme l’imaginait le Kremlin, avec ses forces enlisées autour de villes clés et l’armée ukrainienne offrant une résistance acharnée. Alors que ses troupes se démoralisent et que ses approvisionnements s’épuisent, la Russie pourrait se tourner vers des mesures plus drastiques pour gagner. À Washington, les responsables américains de la sécurité nationale se réunissent déjà et planifient une possibilité croissante qui était autrefois impensable : que la Russie puisse utiliser des armes biologiques et chimiques en Ukraine.

https://www.foreignaffairs.com/articles/russia-fsu/2022-03-25/preparing-unthinkable-ukraine

Ainsi ils prétendent que dans les dernières communications officielle du Ministère de la Défense il y aurait une sorte de reculade, un recul vers des objectifs moins ambitieux.

L’analyse de ce texte que j’ai publié et celle des différentes déclarations ne vont pas dans ce sens.

De même ces médias affirment que la Russie a rencontré une forte opposition à Kiev et présentent même cela comme un revers.

L‘intention sous jacente des ces médias est de préparer le terrain à une opération en faux drapeau du genre attaque bio ou chimique.

L’articulation est la suivante:

-on affirme que la Russie échoue

-la Russie est désespérée, elle est obligée de faire n’importe quoi

-ce n’importe quoi est chimique ou bion

-les opinions publiques occidentales s’enflamment

-l’OTAN a des arguments pour intervenir.

 La Russie au contraire a réaffirmé son objectif de dénazification.

Vous ne pouvez pas faire de dénazification sans éliminer ceux qui sont intégrés au gouvernement et tous les autres services dans lesquels ils sont intégrés – c’est-à-dire presque tout. 

Il faut aussi se débarrasser des néo-nazis dans l’ouest de l’Ukraine. Vous ne pouvez pas laisser ces personnes en place, du moins pas celles qui ont de l’influence. 

Vous pouvez laisser errer des néo-nazis au hasard, mais pas des personnes influentes, ayant des accès, disposant de ressources, etc.

Quant à « prendre des villes », la Russie n’a jamais eu d’intention de le faire. Ne contrôler que certaines des grandes villes qui sont stratégiques est ce qui les intéresse . 

En ce qui concerne le reste des grandes villes d’Ukraine, nous n’avons rien vu simplement parce que la Russie n’a pas les forces en ce moment pour faire plus que ce qu’elle fait . 

Lorsque le reste des forces russes arrivera, et que toutes celles qui sont à l’est ,plus la LDR seront libérées de la tache de contrôler le gros de l’armée ukrainienne, la Russie pourra traverser l’Ukraine en un temps record jusqu’à Kiev. Il est peu probable qu’ils essaient de prendre Kiev directement, mais ils appliqueront à nouveau la « stratégie syrienne ».

Ils iront jusqu’à la frontière polonaise. Cela n’aurait pas de sens de diviser l’Ukraine et de laisser une partie de l’Ukraine libre qui permettrait à l’OTAN d’intervenir et de se rapprocher encore plus de la Russie avec des armes stratégiques. La Russie n’est pas si stupide.

Les MSM se trompent complètement . Ils interprètent maintenant le briefing du ministère de la Défense russe comme affirmant que tout ce qui intéresse Poutine, c’est le Donbass. Poutine n’a jamais dit cela. Poutine a même rejeté l’indépendance du Donbass en 2014.

Poutine veut une Ukraine intégrée, pro-russe, stable et capable d’héberger des bases militaires russes pour contrer les armes américaines en Europe de l’Est. 

La démilitarisation et la dénazification ne sont que des conditions préalables nécessaires pour cela. 

Donc, ces deux aspects doivent être traités complètement avant que l’objectif ultime puisse être atteint.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s