Encore une belle histoire d’empoisonnement!

La grande histoire ces derniers jours c’était la défaite russe, les succès ukrainiens et l’idée que les Russes allaient devoir changer leurs objectifs.

Hélas la chute de Mariupol et les exactions d’Azov sont venus contrer cette propagande, les Russes tiennent leurs obkectifs, ils essaient de mener une guerre propre et ce sont les troupes nazies qui violent les lois de la guerre.

C’est Zelensky qui est obligé de faire une avancée vers une négociation en posant certaines conditions préalables.

Du coup il faut inventer un nouveau roman selon lequel Poutine serait presque décidé à négocier mais c’est une fraction dure du kremlin qui s’y opposerait!

Putin Does Not Seem Ready For Compromise On Ukraine: US Official

Ukraine is ready to discuss adopting a neutral status as part of a peace deal with Russia but such a pact would have to be guaranteed by third parties.

Et quelle meilleure façon de crédibiliser cette invention que de créer un nieme empoisonnement qui serait destiné a empêcher toute négociation.

Ah les braves gens!

Ukraine – Fumée et miroirs autour des pourparlers de paix toxiques

Le département de désinformation des services secrets britanniques du MI6 et son « organisation non gouvernementale » Bellingcrap proposent un autre de leurs contes de fées risibles sur les « armes chimiques » et les « empoisonnements » :

Roman Abramovich et deux négociateurs de paix ukrainiens « ont subi un EMPOISONNEMENT présumé qui leur a fait décoller la peau du visage après avoir assisté aux pourparlers ce mois-ci »…

Le propriétaire du Chelsea FC aurait été empoisonné il y a quelques semaines à peine après une réunion dans la capitale ukrainienne de Kiev alors qu’il agissait en tant que « pacificateur » dans la guerre russe en Ukraine, rapporte le Wall Street Journal.

Après la réunion à Kiev, Abramovich ainsi que deux membres seniors de l’équipe ukrainienne ont développé des symptômes qui comprenaient des yeux rouges, des yeux ruisselants douloureux ainsi qu’une desquamation de la peau sur le visage et les mains, ont indiqué des sources au journal.

Abramovich, qui a accepté une demande ukrainienne pour aider à négocier la fin de l’invasion russe de l’Ukraine, a également « perdu la vue pendant plusieurs heures » et a été soigné dans un hôpital en Turquie, a déclaré une source au Guardian.

Les analystes de Bellingcat ont confirmé que trois membres de la délégation – dont Abramovich – participant aux pourparlers de paix entre l’Ukraine et la Russie le 3 mars ont présenté « des symptômes compatibles avec un empoisonnement par des armes chimiques ».

Abramovich, un autre entrepreneur russe et député ukrainien Rustem Umerov, a participé aux négociations, les pourparlers ayant duré jusqu’à 22 heures environ, a indiqué le site d’information d’investigation Bellingcat.

Les trois membres de la délégation ont quitté les pourparlers le 3 mars pour un appartement à Kiev plus tard dans la nuit.

Pendant leur séjour, ils souffraient tous d’inflammation des yeux et de la peau et de douleurs oculaires aiguës jusqu’au lendemain matin. Les trois hommes n’avaient consommé que du chocolat et de l’eau dans les heures précédant l’apparition des symptômes.

Un quatrième membre de l’équipe qui a également consommé la même nourriture et la même eau n’a pas présenté de symptômes.

Les symptômes ressentis par Abramovich et les deux autres négociateurs se sont atténués à la fin de la semaine suivante.

Les pourparlers de paix du jeudi 3 mars entre l’Ukraine et la Russie ont eu lieu dans la région de Brest en Biélorussie :L’accord de principe [pour les couloirs humanitaires], conclu en Biélorussie, est intervenu alors que les forces russes continuaient d’encercler et d’attaquer les villes ukrainiennes, y compris la capitale, Kiev, et la deuxième plus grande ville de Kharkiv.

Des photos prises par Denys Kirieiev pour l’AFP montrent quatre des négociateurs ukrainiens. L’image ci-dessous est de la même série que l’image utilisée par Al Jazeerah qui est marquée comme :Les négociateurs se serrent la main avant les pourparlers entre les délégations ukrainienne et russe dans la région de Brest en Biélorussie le 3 mars 2022 [Maxim Guchek/AFP]
plus gros

Ces quatre négociateurs du côté ukrainien semblent avoir été les seuls négociateurs ukrainiens présents.
plus gros

Rustem Umerov , illustré ci-dessous, semble être le troisième en partant de la gauche sur l’image du haut :
plus gros

Mais Roman Abramovich, illustré ci-dessous, n’est pas sur la photo des pourparlers de paix du 3 mars :
plus gros

Ce que prétend Bellingcat dans l’article ci-dessus EST DONC FAUX.

Abramovich n’a pas assisté aux pourparlers de paix entre l’Ukraine et la Russie le 3 mars.

Il se pourrait bien qu’après la tenue des pourparlers de paix en Biélorussie, certains membres de la délégation ukrainienne, dont Rustem Umerov, aient eu une réunion avec Abramovich à Kiev.

Plus tard, on dit que trois d’entre eux sont allés de là à un appartement à Kiev où ils ont souffert de certains symptômes.

Bellingcrap affirme bien sûr, sans aucune preuve, que la Russie était impliquée .

Des sources ont déclaré au WSJ qu’elles imputaient l’attaque d’empoisonnement présumée aux partisans de la ligne dure à Moscou qui voulaient ruiner les pourparlers pour mettre fin à la guerre. 

Entre-temps, les victimes ont déclaré qu’elles ne savaient pas qui aurait un intérêt dans l’attaque.

L’enquêteur de Bellingcat, Christo Grozev, qui faisait partie de l’équipe qui a conclu que le Kremlin avait empoisonné le politicien russe Alexei Navalny avec un agent neurotoxique en 2020, a déclaré qu’il avait vu les effets de l’empoisonnement sur Abramovich et les autres négociateurs.

« Ce n’était pas destiné à tuer, c’était juste un avertissement », a déclaré Grozev.

Qui était le quatrième membre de la réunion qui n’a pas souffert de symptômes ? Ne serait-il pas le plus suspect d’empoisonnement des autres participants ? Était-il lié aux extrémistes de Moscou ?

Était-ce le négociateur de paix qui, peu de temps après, souffrit de quelque chose de bien pire que de curieux symptômes d’empoisonnement. Quelque chose qui est omis du rapport actuel.

Le samedi 5 mars, le Kiev Independent rapportait :Selon des sources d’Ukrainska Pravda, un membre de la délégation de négociation ukrainienne qui a rencontré la Russie a été abattu par des agents des services de sécurité ukrainiens alors qu’ils tentaient de l’arrêter. L’homme aurait été Denys Kirieiev, ancien vice-président d’Oschadbank. Le SBU avait des « preuves solides » qu’il divulguait des informations à la Russie.

Ci-dessous, une photo de Denys Kireev. Il n’est pas sur la photo de la délégation ukrainienne lors des pourparlers du 3 mars ci-dessus.

Denys Kireev apparaît cependant en bout de tableau sur une photo de la délégation ukrainienne aux pourparlers de paix du 28 février . Certains autres participants aux pourparlers du 3 mars ont également pris part à cette réunion.
plus gros

Un jour après qu’il a été rapporté que Denys Kireev, le ‘traître’, avait été tué par le SBU, il a été nommé héros :Des informations contradictoires ont émergé samedi concernant la mort d’un Ukrainien identifié par les médias comme membre de l’équipe de négociation du pays avec la Russie.

Premièrement, de nombreux reportages dans les médias locaux et les médias sociaux tout au long de la journée ont affirmé que Denis Kireev, qui avait été photographié en train de participer à des négociations en Biélorussie ces derniers jours, avait été tué par les forces de sécurité ukrainiennes lors d’une tentative d’arrestation.

Kireev, selon les rapports, avait été soupçonné de trahison.

Une publication ultérieure sur Facebook du ministère ukrainien de la Défense a confirmé la mort de Kireev, mais a affirmé qu’il était un agent du renseignement ukrainien décédé dans l’exercice de ses fonctions.

« Au cours de l’exécution de tâches spéciales, trois éclaireurs ont été tués – des employés du département principal des renseignements du ministère de la Défense de l’Ukraine », indique le communiqué, citant Kireev parmi les personnes tuées.

« Ils sont morts en défendant l’Ukraine, et leur acte nous a rapprochés de la victoire », a-t-il déclaré. « Les héros ne meurent pas ! Ils vivent aussi longtemps que nous nous souvenons d’eux !

Les divergences entre les deux récits contradictoires de sa mort n’ont pas pu être immédiatement expliquées.

Il existe en effet de nombreuses divergences dans et entre tous ces rapports qui ne peuvent être expliquées.

C’est probablement parce que divers Ukrainiens, ainsi que leurs partisans « occidentaux », mentent sur tout ce qu’ils peuvent mentir. Ils le font parce qu’ils s’en sortent généralement. Cette fois, cependant, le gouvernement ukrainien n’était pas encore suffisamment coordonné pour maintenir ces mensonges :Tim Franks @BBCTimFranks – 

19:31 UTC · 28 mars 2022

… Ihor Zhovkva – Chef adjoint du bureau du président – s’adressant à Newshour, @bbcworldservice.

Il a dit qu’il n’avait pas parlé à Abramovich ou à son peuple, mais « les membres de la délégation ukrainienne vont bien ; j’étais en contact avec l’un d’eux, et ils ont dit que l’histoire était fausse ».

Source MoA.

EN PRIME

Même les États-Unis Doutent de ces conneries  !

Un responsable américain a mis en doute les affirmations selon lesquelles l’oligarque russe sanctionné Roman Abramovich et les négociateurs de paix ukrainiens ont été victimes d’un empoisonnement au début du mois.

https://news.sky.com/story/roman-abramovich-and-ukrainian-peace-negotiators-were-reportedly-victims-of-poisoning-but-us-casts-doubt-12576989

2 réflexions sur “Encore une belle histoire d’empoisonnement!

  1. Bonjour M. Bertez
    « C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes! »
    Craig Murray, ancien ambassadeur UK avait , lors de l’affaire Skripal, émis ses doutes sur la réalité de la chose, pointé toutes les incohérences de l’enquête et des faits relatés par les média; il avait aussi relevé la présence dans ce dossier de Steele, ce type du MI6 mouillé aussi dans le faux dossier Trump-Russie!
    Il apparait clairement que depuis 2017, toute tentative de retisser des liens normaux avec la Russie est interdite par lles globalistes anglo-saxons. On peut donc se demander si c’est sa volonté de renouer avec la Russie qui a déchaîné le monde contre Fillon ( hors de ses « qualités » propres). Et on voit bien que la « gauche » a alors endossé avec enthousiasme le rôle « d’imbéciles utiles  » que lui proposait le capitalisme financier impérialiste.
    On peut aussi se demander si la très légère dissonance marquée par Macron dans le concert de hululements hystériques actuel ne marque pas la limite de ce que peut se permettre la France de nos jours. Au quel cas, quel qu’en soit le prix à payer, le souverainisme demeurerait la seule option possible pour qui ne veut pas la mort de la France historique.
    Cordialement

    J’aime

  2. On a pu apercevoir Abramovich aux négociations en Turquie aujourd’hui. Déjà remis de son empoisonnement avec une peau de bébé. ça n’empêche pas nos médias ridicules de débattre à longueur de plateaux sur la crédibilité de cette news…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s