La guerre Phase 2. « L’ARMÉE RUSSE PRÉPARE SA PLUS GRANDE OPÉRATION DEPUIS LA SECONDE GUERRE MONDIALE »

Voici un document passionnant ; bien entendu vous excusez la forme, je travaille pour le fond, la forme je m’en fiche, je ne suis pas un média mais un service.

Les grandes unités des Forces armées ukrainiennes dans le Donbass seront découpées en morceaux, puis détruites.

Les troupes russes, ainsi que des unités de la République populaire de Donetsk (RPD) et de la République populaire de Lougansk (RPL), se dirigent l’une vers l’autre depuis le nord, l’est et le sud, et pourront bientôt fermer/former un immense chaudron dans lequel les 50 000 hommes du groupe Donbass des Forces armées de l’Ukraine (AFU) sera fixé.

Ce sont les unités les plus entraînées de l’armée ukrainienne – elles sont dans la zone de combat depuis 2014, bien entraînées et renforcées. Mais seule la défaite de l’AFU dans le Donbass nous permettra de résoudre d’autres tâches militaires et politiques en Ukraine. Comment l’offensive va-t-elle évoluer ?

Publié pour la première fois dans Vzglyad le 31 mars.  

Toutes les tâches principales des forces russes dans les directions de Kiev et de Tchernigov ont été accomplies, et donc maintenant l’objectif du regroupement de nos troupes est, avant tout, l’achèvement de l’opération de libération complète du Donbass. 

Cette déclaration a été faite mercredi par le ministère russe de la Défense.

Suite aux résultats de la première étape de l’opération spéciale, il a été possible de forcer l’ennemi à concentrer ses forces autour de Kiev et de Tchernihiv. Grâce à cela, le groupe Donbass des Forces armées ukrainiennes s’est retrouvé sans afflux de nouvelles ressources de l’ouest et du centre de l’Ukraine, rapporte RIA Novosti dans le message du département de la Défense.

CARTE POLITIQUE DE L’UKRAINE

Click on source link for enlarged view: https://www.nationsonline.org/

DISPOSITION DES FORCES, 31 MARS 2022

Source, with map enlargement, key and explanatory notes, French Ministry of the Armed Forces.  

Plus tôt dans la journée, le chef de la RPD Denis Pouchiline a déclaré à l’antenne sur la chaîne de télévision Russie-1 : « il y a tout lieu de croire que maintenant l’opération de libération du Donbass ira beaucoup plus vite ». Le chef de la république a nommé plusieurs directions dans lesquelles les troupes de la RPD continuent de développer l’offensive, a rapporté le site officiel de Pouchiline.

Les défenseurs du Donbass se dirigent vers Avdiivka – en fait les banlieues nord de Donetsk et Maryinka, situées juste à l’ouest de la capitale de la république. Pushilin a mentionné deux autres cibles situées à 30 à 40 kilomètres de Donetsk. Ce sont Novobakhmutovka – au nord, près de l’autoroute menant à Kramatorsk, et Novomikhailovka, située au sud-ouest de la capitale de la RPD.

Pushilin a également évalué la situation à Marioupol, qui est maintenant libérée par les forces de la RPD avec l’armée russe et les forces de la Rosgvardiya [Garde nationale]. Selon le chef de la république, la résistance est mise en place par des groupes disparates des bataillons territoriaux [terbats], leur éradication est en cours. Auparavant, les unités du bataillon Azov avaient été chassées des bâtiments résidentiels – environ sept mille militants au total avaient été bloqués dans la zone industrielle de l’usine d’Azovstal.

Selon une source du journal Vzglyad , il existe des preuves que lors d’une réunion à Marioupol de Ramzan Kadyrov avec le commandant de la 8e armée, le lieutenant-général Andrei Mordvichev (auparavant, la propagande ukrainienne l’a déclaré mort ), le moment du nettoyage d’Azovstal était discuté. Cela devrait prendre environ une semaine. Mais l’isolement du territoire de l’usine sur la rive orientale de la rivière Kalmius nous permet déjà de libérer des forces importantes pour leur transfert dans d’autres directions.

Le DPR repousse la ligne de front

Thus, it can be concluded from Pushilin’s words: after the completion of the Mariupol operation, the DPR troops will focus on pushing back the front line (the former line of contact) from Donetsk, Horlivka, Yasinovata and other cities of the central Donetsk agglomeration, which continue to suffer from shelling by the AFU. For example, on Wednesday, Ukrainian artillery struck Donetsk twice from the Grad Multiple launch rocket systems, firing at least 25 missiles in total.

The enemy has “serious fortifications in all the above-mentioned offensive directions, but nevertheless we are moving forward,” the Donetsk leader stated. “It is not possible to talk about a  deadline for the operation yet: everything is tied to many different factors. But the fact that the operation is accelerating is already a fact,” the head of the republic stressed again. According to him, about 55% to 60% of the territory of the DPR within its [pre-2014] administrative borders has been liberated. Recall that until February 24, the republic controlled only about a quarter of this territory.

Even more ambitious — but the smaller concentration of enemy troops should be taken into account —  were the successes in the Lugansk direction. At the moment, the LPR controls at least 90% of the official oblast territory; almost everywhere the republic has reached the borders proclaimed in 2014. The exception is the agglomeration of Severodonetsk – Lisichansk – Rubezhnoye in the west of the Lugansk region near the border with the DPR. Active fighting continues here.

Directions de l’impact

Dans le même temps, depuis le début de cette semaine, les affrontements entre les Forces armées russes et les Forces armées ukrainiennes se sont poursuivis au sud et au sud-ouest d’Izyum (région de Kharkov, à 44 kilomètres en ligne droite jusqu’à Slavyansk, à 55 km jusqu’à Kramatorsk). Il y avait aussi des batailles dans la direction sud près de Gulyai-Pole et de Novomikhailovka mentionné ci-dessus.

It is to these areas that fresh reinforcements have been transferred in the last few days, as well as those units of the Russian army, the DPR and the LPR which are being released in Mariupol as the city is being cleaned up. Forces are also being transferred here from the direction of Kherson – Nikolaev. This  redeployment became possible after the defeat of the units of the 28th Brigade of the Armed Forces of Ukraine, which tried to attack in the Kherson direction; that ended on Monday.

According to analysts, the transfer of troops indicates the preparation of a strike in the coming days in converging directions from the south and north in order to finally encircle the largest Donbass group of the Armed Forces of Ukraine with its subsequent destruction.

« Nous parlons de la défaite d’un groupe de 40 000 à 50 000 personnes », a expliqué l’expert militaire Boris Rozhin à Vzglyad . « En fait, pour l’armée russe, il s’agit de la plus grande opération de ce type depuis la Grande Guerre patriotique. Cela a ses propres difficultés. Mais l’ennemi perd dans sa défense. Ensuite, tout le monde attend le début de la deuxième phase, qui est liée à une opération offensive pour encercler ce groupe.

« Le groupe principal de l’AFU est en fait divisé en deux parties. Une plus petite partie était encerclée à Marioupol et a déjà été partiellement détruite », a ajouté Rozhin. « Il y a un grand groupe qui se défend dans la région de Donetsk, Horlivka, et il y a aussi un groupe qui lui est associé qui se défend à Severodonetsk et Lisichansk. La tâche est de les encercler et de les détruire.

Left to right: Boris Rozhin (Colonel Cassad); Andrei Prokaev; Alexei Leonkov ( Arsenal of the Fatherland).  

Offensive du nord: ils ne prendront pas d’assaut Slaviansk de front

« Un groupement de troupes russes sera déployé dans la région du Donbass d’Izyum pour assurer une nouvelle offensive en direction de Kamenka et d’autres colonies afin d’encercler le groupement de troupes ukrainiennes dans les agglomérations urbaines de Slaviansk-Kramatorsk et Lisichansk-Severodonetsk », explique l’expert militaire Andrei Prokaev.

On peut déjà dire: après la défaite du groupe ukrainien près d’Izyum, l’avancée lente mais progressive des forces armées russes a commencé au sud directement à Slaviansk et au sud-ouest à Barvenkovo. Cela crée les conditions préalables au mouvement du nord au sud afin de fermer le chaudron autour du groupe Donbass des Forces armées ukrainiennes. La résistance dans ce domaine était sérieuse, mais peu à peu le front a commencé à se déplacer. Maintenant, les troupes russes ont pris pied sur la rive sud du Seversky Donets et continuent d’y accumuler des forces.

Le monastère de la Sainte Dormition de Svyatogorsky, idéalement situé sur la rive haute de la rivière et transformé en position défensive par l’AFU et les bataillons territoriaux, tombe également en demi-cercle. En ligne droite vers Slaviansk, il reste environ 10 kilomètres, mais, selon les experts, très probablement, personne ne prendra d’assaut l’agglomération fortifiée de Slaviansk – Kramatorsk de front.

« Il y a des zones fortifiées sur la ligne de contact, qui sont marquées par des points importants – Avdiivka, Slavyansk, Severodonetsk, Lisichansk et Krasnoznamensk », a rappelé Alexei Leonkov, rédacteur en chef du  magazine L’Arsenal de la Patrie .

Selon Prokaev, les troupes russes devront protéger les flancs afin d’éviter les attaques contre eux pendant l’offensive. «Nous sommes opposés dans le Donbass par des unités expérimentées des Forces armées ukrainiennes, elles y combattent depuis 2014, ont des quartiers généraux, des entrepôts, des fortifications. De plus, les sapeurs ukrainiens feront sauter les ponts restants, et ce facteur devrait également être pris en compte par l’armée russe lors de l’offensive », a noté l’analyste.

Offensive du sud-ouest: le rôle clé de Gulyai-Pole
Les troupes russes « attendent que le nettoyage de Marioupol soit achevé pour transférer des forces supplémentaires vers Zaporozhye, estime Rozhin. À son tour, l’état-major ukrainien a décidé de renforcer le flanc sud du groupe Donbass aux dépens des unités d’assaut – le 95e Jytomyr et le 25e Dniepr odshbr (brigades d’assaut aéroportées séparées).

L’état-major général de l’AFU prévoyait de reprendre Volnovakha, récemment libérée par les forces de la RPD, et de « débloquer » Marioupol. Mais les calculs de Kiev n’étaient pas justifiés. Les deux brigades d’assaut amphibies susmentionnées, abandonnées dans la zone de Gulyai-Pole à Ugledar, reculent progressivement vers le nord jusqu’à Novomikhailovka et plus loin vers Kurakhovo, se précipitant directement dans le chaudron, selon les analystes.

Une percée près de Novomikhailovka et près de Gulyai-Pole détruira tout le front de l’AFU, et c’est donc dans ces zones que les unités libérées et les renforts sont maintenant transférés. Les experts estiment que l’occupation de Novomikhailovka par des unités russes conduira à une percée sur le front avec accès à Kurakhovo – qui se trouve déjà à 50 km de Donetsk. Des parties de la RPD au même endroit se déplacent lentement vers l’ouest à travers Marinka. Les combats sont déjà en cours dans la zone de la décharge principale, dominant la steppe, jusqu’à Kurakhovo. Tout cela menace le groupe ukrainien à l’ouest de Donetsk avec un chaudron.

« L’objectif est d’arriver à l’arrière de ce groupe, en avançant dans des directions convergentes du nord et du sud », a noté à son tour Rojine. « En fin de compte, il est nécessaire de couper l’autoroute Donetsk – Pavlograd, le long de laquelle passe l’approvisionnement principal de l’AFU dans le Donbass. » Pour clarifier, Pavlograd est une ville à l’est de la région de Dnipropetrovsk, à environ 150 kilomètres au nord-ouest de Donetsk.

Comme indiqué précédemment, des avions russes et des missiles Kalibr tirés depuis la mer ont détruit une installation clé de l’AFU – un nœud ferroviaire à Pavlograd, que l’armée ukrainienne tente à la hâte de réparer. Les troupes russes « peuvent avancer à travers Slaviansk, Barvenkovo ​​ou à travers Lugovoye en direction de Pavlograd même », a noté Rozhin. « Bien sûr, personne ne divulguera le type de plan que le commandement choisira », a expliqué l’expert.

« Les troupes qui doivent maintenant » réinitialiser « le groupe de 50 000 hommes de l’AFU qui agira selon le principe de » diviser pour détruire « – les grandes formations ennemies seront » coupées « en poches de résistance séparées, puis complètement détruites », dit l’expert. Dans le même temps, selon Rozhin, tous les types d’armes seront utilisés : artillerie, mortiers, systèmes de lance-roquettes multiples, armes de précision et systèmes d’armes d’aviation.

Et après?
“When the entire Donbass group is liquidated, we will release a significant number of our Armed Forces, as well as the forces of the LPR and DPR,” Leonkov suggested. “They will continue their offensive to the west, where they will unite with those groups of troops who entered the territory of Ukraine from the north. And then they will carry out the tasks that they face —  demilitarization and denazification of Ukraine.”

Selon les experts, le plan stratégique initial visant à détruire les plus grands groupes des Forces armées ukrainiennes et des Forces de sécurité nationale, à éliminer l’infrastructure militaire de l’Ukraine et à la priver de son potentiel militaire — cela n’a pas changé. Mais ce n’est qu’après la défaite du groupe Donbass des forces armées ukrainiennes et des forces de sécurité nationales que le problème sera résolu dans d’autres directions, notamment à Nikolaev, Odessa, Krivoy Rog, Zaporozhye et Dnepropetrovsk.

Dans le même temps, la Russie en Ukraine traite avec la plus grande armée d’Europe (à l’exception des Turcs) et tente de résoudre le problème avec le moins d’effusion de sang possible.

Par Yevgeny Krutikov, Daria Volkova et Alyona Zadorozhnaya. Moscou – traduit par John Helmer, Moscou
  

Une réflexion sur “La guerre Phase 2. « L’ARMÉE RUSSE PRÉPARE SA PLUS GRANDE OPÉRATION DEPUIS LA SECONDE GUERRE MONDIALE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s