Editorial. Sont-ce les prémices d’un nouvel Ordre Mondial? Non! Mais il est écrit, pas encore acté…

« L’inflation atteint un nouveau sommet en 40 ans. » « Le marché obligataire subit le pire trimestre depuis des décennies. » « Les matières premières terminent le meilleur trimestre en 32 ans. » 

En clair: le balancier part dans l’autre sens ; le Papier se dévalorise, le Réel, la Matière, la vraie richesse s’apprécient.

On délaisse les ombres pour chasser les proies.

C’est le grand basculement.

On enregistre la plus grande divergence entre les actifs financiers et les actifs durables depuis des décennies fait remarquer la presse.

Sont-ce les prémices d’un nouvel Ordre Mondial qui nous ferait sortir de l’Imaginaire des Valeurs d’échange et des Valeurs désirs pour nous faire revenir aux Valeurs d’usage; aux utilités vraies, incontournables?

Les Russes et les Chinois jouent visiblement cette carte de communication , surtout d’ailleurs les Chinois qui vendredi (article du Global Times) ont rappelé aux Européens que c’était le niveau de vie de leurs peuples qu’ils engageaient en se ralliant aux USA et même, ont ils précisé, leur moyens de subsistance. On ne peut être plus clair en rappelant l’importance du fondamental: l’énergie et la nourriture.

Sortirions nous du grand cycle spéculatif pour revenir aux UTILITES? Serions nous en train de redescendre sur terre? Cesserions nous de nous envoyer en l’air, sortirions nous de Netflix et de Hollywood, Autrement dit la Bulle, le tout en bulles serait il en train de craquer sous les doubles coups de boutoir:

1- de la raréfaction de l’offre

2- de la rupture de l’ordre international provoqué par la guerre?

Je me souviens que les commentateurs, du temps ou ils pensaient, faisaient remarquer que la lévitation des papiers et des valeurs cesserait à l’occasion d’une Grande Réconciliation et que parmi les occasions de réconciliation il y avait la possibilité d’un choc de l’offre, d’un choc pétrolier, d’une guerre, d’une crise des marchés financiers!

Mais cela, c’était avant.

Avant qu’ils ne rentrent dans la bulle de l’Imaginaire, laquelle oblitère leur pensée et leur fait prendre le monde des signes pour celui du réel.

C’était avant le Grande Névrose.

Les commentateurs ne savent plus sortir de la bouteille, de la boite, et voir les choses d’en haut, de l’extérieur. Ils ne voient plus que les arbres et ont perdu la forêt de vue.

L’accoutumance des dernières décennies a émoussé les facultés cognitives de toute une civilisation fondée sur le virtuel, l’image, le caprice des désirs, la masturbation, la came, la propagande, la publicité. La Com a évacué la connaissance.

J’avoue qu’en tant que penseur du système pratiquant la pensée abstraite je serai tenté d’aller dans cette direction et de décréter: ça y est nous y sommes.

C’est une tentation, celle d’avoir raison. Mais il faut s’en méfier parce qu’elle est narcissiquement gratifiante. Une véritable analyse impose de déceler les causes organiques, endogènes qui feraient que l’Ordre Ancien explose vraiment, qu’il se pulvérise et soit remplacé par un autre.

La pensée magique ne suffit pas pour diagnostiquer un changement d ‘ordre global: il ne suffit pas de localiser et grossir quelques symptômes, il faut mettre à jour les conditions , les forces fondamentales.

Et parmi ces forces fondamentales, la plus importante est la force monétaire.

Vous avez vu comme je suis prudent , lisez mon article sur la domination du dollar et toutes les réflexions connexes.

Editorial. La fin de la domination du dollar n’est pas pour demain, mais elle est dans l’ordre du monde. https://brunobertez.com/2022/03/31/editorial-la-fin-de-la-domination-du-dollar-nest-pas-pour-demain-mais-elle-est-dans-lordre-du-monde/… via

@BrunoBertez

 

Au fil des ans, Poutine s’est élevé contre un monde dominé par les États-Unis. Il abhorre l’appareil financier mondial basé sur le dollar. 

Le président russe récuse les États-Unis en tant que « flic mondial », doté du pouvoir de dicter les termes des relations commerciales et financières et les alliances de sécurité. Ils dictent tout, imposent unilatéralement des sanctions financières et économiques à leur discrétion. 

Les relations étroites de Poutine avec son compatriote autoritaire Xi Jinping maître de la nouvelle superpuissance chinoise – ont fourni le soutien implicite à son pari de rompre violemment avec l’ordre mondial existant.

30 mars – CBS :

« Pékin et Moscou ont avancé une vision d’un nouvel ordre mondial… ils l’ont fait alors que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov effectuait sa première visite chez l’allié clé de la Chine depuis que son pays a lancé son invasion de l’Ukraine.

 Le chef de la diplomatie moscovite a atterri mercredi matin dans la ville orientale de Huangshan pour une série de réunions…

Les responsables américains ont accusé la Chine de signaler sa « volonté » de fournir une aide militaire et économique à la Russie.

« Nous allons, avec vous et avec nos sympathisants, avancer vers un ordre mondial multipolaire, juste et démocratique », a déclaré M. Lavrov a propos de l’évolution de la situation internationale,

 Les responsables chinois ont été prudents dans leurs remarques publiques, refusant de condamner l’invasion de la Russie mais tout en essayant de présenter une position médiane en tant qu’aspirant pacificateur/médiateur. 

En tant que gouvernement et société qui accordent la priorité à la stabilité, la Chine manifeste une certaine prudence face à la perspective d’un environnement mondial instable et en évolution rapide .

 La Chine ne peut qu’acquiescer aux plans ou aux souhaits de son partenaire de remodeler la dynamique du pouvoir mondial dans un sens multilatéral. Mais la Chine sait qu’il faut également être réaliste, laisser du temps au temps et ne pas anticiper sur les conditions qui permettent ou permettront le changement.

La Chine soutient son « partenaire sans limites » écrit le porte parole du ministère des affaires étrangères. La Chine est pleinement d’accord avec une reformulation de « l’ordre mondial ». 

De Newsweek : « Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a félicité la Russie pour ses efforts visant à » prévenir une crise humanitaire à grande échelle « en Ukraine. » 

AFP : « Pékin et Moscou ont proposé une vision d’un nouvel ordre mondial… Lavrov a brossé le tableau d’un nouvel ordre mondial, affirmant que le monde « vivait une étape très sérieuse de l’histoire des relations internationales ». « Nous, avec vous et avec nos sympathisants, nous avancerons vers un ordre mondial multipolaire, juste et démocratique… »

Press Trust India a cité le ministre des Affaires étrangères Wang : « Il n’y a pas de plafond pour la coopération sino-russe, pas de plafond pour que nous nous efforcions d’atteindre paix,

30 mars – Financial Times :

« La Chine a réaffirmé son partenariat avec la Russie et a déclaré qu’elle voulait pousser les relations bilatérales « à un niveau supérieur » alors que Moscou fait face à des sanctions internationales et à de nombreuses critiques concernant son invasion de l’Ukraine. 

Lors de la première rencontre entre les pays depuis le début de la guerre par la Russie il y a un mois, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré à son homologue russe, Sergueï Lavrov, que la volonté des « deux parties » de développer des relations bilatérales est encore plus ferme, notre confiance dans l’avancement de la coopération. opération dans divers domaines encore plus forte… »

La lecture chinoise de la réunion Lavrov-Wang a également répété le soutien aux préoccupations sécuritaires russes qui, selon Moscou, l’ont poussé à attaquer l’Ukraine. « La question ukrainienne… n’est pas seulement l’éclatement de l’accumulation à long terme de conflits sécuritaires en Europe,

Si vous lisez soigneusement ces différents textes, vous avez la confirmation que la Chine partage l’objectif Russe de changement d’ordre mondial vers un ordre multipolaire; mais ou voyez vous le moindre geste concret , le signal manifeste que la Chine s’engage concrètement, pratiquement dans cette voie, prend des initiatives et fait un premier pas déterminant?

Nulle part.

La Chine soutient la Russie mais sans franchir la ligne rouge qui déclencherait un conflit ouvert avec les USA. Sa stratégie est prudente, elle vise à ne pas affronter les USA et à tenter de subvertir la position des européens dans l’OTAN. C’est un travail de sape par la bande, pas un travail frontal.

La Chine est d’accord avec les Russes, mais c’est: « Armons nous , partez! »

La Chine a besoin de se préparer à l’intérieur à l’Ordre Nouveau, et ce n’est vraiment pas le bon moment!

 La bulle historique de la Chine est un héritage de l’ordre ancien qu’il faut d’abord liquider.

Clairement elle est en train de faiblir, et la perspective d’un affaiblissement de la demande chinoise a été citée cette semaine comme un facteur à l’origine de la chute des prix du brut et des matériaux. 

Un éclatement de la bulle chinoise serait associé à un risque géopolitique majeur , mais la Chine a choisi non pas d’éclater la Bulle mais de la déflater progressivement. Elle a besoin de maitriser ses différentes positions, pas d’engager une aventure .

Avant de s’engager dans un mouvement aussi important, la Chine a besoin de restaurer ses bases, de resolidifier sa société, de faire virer son paquebot. Et l’ordre actuel avec l’inflationnisme du dollar lui convient parfaitement , il est permissif! La Chine plus que tout autre a besoinde l’ordre du dollar, de l’inflationnisme américain! Eh oui!

Pourquoi la Chine prendrait elle le risque de faire chuter un ordre qui est aussi permissif, un ordre qui lui permet de réussir sa transition, qui est aussi favorable et propice à ses préparatifs futurs?

30 mars – Bloomberg :

« Les emprunts des entreprises chinoises ont plongé au premier trimestre et les taux d’intérêt sur les prêts ont atteint un record malgré les efforts de la banque centrale pour encourager davantage de prêts, selon China Beige Book International. 

Seulement 16% des entreprises interrogées par CBBI… ont demandé des prêts au cours des trois premiers mois de 2022, le plus bas depuis le début du sondage trimestriel en 2012… Les entreprises ont également payé les prêts les plus coûteux depuis 2012, même si la Banque populaire de Chine a coupé ses taux directeurs au début de l’année. 

Le taux d’intérêt moyen des prêts bancaires a grimpé à 8,5% contre 6,1% au quatrième trimestre 2021, tandis que ceux des prêts de financement parallèles ont bondi à 15,1% contre 10,7%, selon… CBBI. L’enquête brosse un tableau plus sombre de la demande de crédit dans le secteur des entreprises que le ralentissement reflété dans les données officielles.

Les résultats de l’enquête du China Beige Book signalent un resserrement généralisé des conditions financières qui ne doit pas être ignoré.

31 mars – Bloomberg :

« La chute des ventes de maisons en Chine s’est aggravée en mars, maintenant la pression sur les promoteurs à court d’argent alors même que les décideurs s’engagent à soutenir le marché immobilier. Les 100 plus grandes entreprises du secteur immobilier criblé de dettes en Chine ont vu leurs ventes chuter de 53 % par rapport à l’année précédente, selon… China Real Estate Information Corp. C’est la plus forte baisse cette année.

La politique « Covid zéro » de Pékin a poussé une économie chancelante sur le bord du précipice . De nombreux commentaires de responsables gouvernementaux au cours des dernières semaines n’ont guère contribué à renforcer la confiance générale. 

La détérioration rapide observée cette semaine a suscité des indications de plus en plus fortes que l’on se dirigeait vers des mesures de relance imminentes.

Pékin est confronté à la dure réalité de sa reprise en mains interne et pour la réussir il a besoin de temps et surtout de stabilité de l’ordre actuel c’est cet ordre qui va lui permettre de finaliser ses manœuvres, après on verra.

30 mars – Bloomberg :

« La banque centrale chinoise s’est engagée à renforcer la confiance et à fournir un soutien plus efficace à l’économie, dans un contexte de pression croissante sur la croissance due à la pire épidémie de Covid du pays depuis Wuhan. La Banque populaire de Chine a réaffirmé qu’elle intensifiera l’ampleur de la politique monétaire et la rendra plus tournée vers l’avenir, ciblée et autonome. et les entreprises rurales, une réunion du comité de politique monétaire présidée par le gouverneur Yi Gang a conclu… »

Le Shanghai Composite a chuté de 10,6 % au premier trimestre, l’indice ChiNext, axé sur la croissance, chutant de 19,9 %. 

Un indice d’obligations d’entreprises chinoises à haut rendement libellées en dollars a vu son rendement grimper à 22,5 % (se négociant jusqu’à 27,9 % le 16/03) contre 16,8 % au début de l’année. 

Les quatre grandes banques chinoises ont enregistré des augmentations notables des prix des swaps sur défaillance de crédit (CDS). 

Les CDS de China Construction Bank ont ​​bondi de 17 points au cours du premier trimestre à 74 points de base, China Development Bank de 18 à 72 points de base, Industrial & Commercial Bank of China de 18 à 76 points de base et Bank of China de 17 à 72 points de base. 

Les prix des CDS souverains chinois ont affiché un bond inquiétant au cours du premier trimestre, passant de 21 à 62 points de base.

2 réflexions sur “Editorial. Sont-ce les prémices d’un nouvel Ordre Mondial? Non! Mais il est écrit, pas encore acté…

  1. Charles de Gaulle:  » Les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. »
    Vladimir Poutine et ses équipes ont jugé qu’il était de l’intérêt vital de la Russie d’agir ainsi, Xi Jin Ping et les siennes agissent conformément aux intérêts de la Chine.
    L’U.E devrait peut être relire attentivement Charles de Gaulle; plusieurs fois même, car ses dirigeants ne semblent pas l’avoir très bien compris .
    Effets secondaires neurologiques de l’opioïde Dolarnyl ? Calamitas!

    Cordialement.

    J’aime

  2. Les actions tiennent, l’or ne monte pas beaucoup…

    On sent que ça peut leur échapper à tout moment mais nos prestidigitateurs tiennent encore le manche.

    Après les bail out de 2008 c’est maintenant l’inflation qui permet de faire payer aux peuples les conséquences des folies monétaires. Le 3ème étage de la fusée c’est la guerre et on y arrive.

    Ecartons l’hypothèse nucléaire. Cette guerre sera nécessairement économique avec des ramifications sous forme de guerres civiles. Les jalons sont posés.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s