Bucha, le false flag flotte déjà moins haut .

Par Nighvision pour le blog Saker

J’ai décidé de faire une mise à jour non planifiée parce que nous sommes au milieu d’un faux drapeau, ce que beaucoup ont prédit. 

Il est déjà appelé le nouveau « massacre de Sbrenica » dans les médias occidentaux avec tous les manuels entièrement coordonnés habituels, l’exécution scénarisée Media-Intelligence-Military-Corporate-Industrial-Complex où chaque bras d’accompagnement tire sur tous les cylindres pour projeter le nouveau récit afin d’appeler de manière prévisible à une escalade à grande échelle. 

L’entrée officielle du wiki a bien sûr déjà été écrite avec les spéculations et la propagande habituelles non documentées présentées comme des faits.

Pendant ce temps, le bras médiatique de la cabale bat déjà son plein sur un pied de guerre appelant à l’intervention de l’OTAN :

Comme on pouvait s’y attendre, la plupart des pages d’accueil des MSM, y compris celle de FOXNEWS, sont couvertes de cette nouvelle « atrocité ».

Cette vidéo est incontournable, elle qui présente soigneusement les preuves actuellement connues qui circulent dans la sphère de la résistance dans une présentation pratique qui semble prouver que l’armée ukrainienne a en fait exécuté des sympathisants russes avec des brassards blancs à Bucha et a essayé de les faire passer pour Génocide russe. 

Bien sûr, ce n’est qu’une partie de l’image, car il y a beaucoup d’autres corps découverts au-delà de ceux montrés dans la vidéo, en particulier dans la « fosse commune » actuellement diffusée sur Twitter qui montre des civils couverts de terre, déterrés du sol. . 

Mais la vidéo ci-dessus pointe très fortement du doigt la direction ukrainienne.

Et après tout, n’est-ce pas la Russie qui a eu raison à plusieurs reprises dans chacune des atrocités/accusations aussi médiatisées jusqu’à présent ? 

Par exemple, lorsque la vidéo de torture des prisonniers de guerre russes est sortie, c’est l’Ukraine qui a crié « faux » jusqu’à ce que quelques jours plus tard, toutes les « autorités » occidentales aient été forcées d’admettre que c’était réel. 

Lorsque le faux drapeau de « l’hôpital de maternité » à Marioupol s’est produit, les partisans de Kiev ont blâmé la Russie et une fois de plus, la Russie a été celle qui a eu raison et a donné raison lorsque la fille enceinte au centre de celui-ci a elle-même publié une interview réfutant complètement les mensonges d’Ukr, et déclarant que non seulement les soldats de l’Ukr transforment l’hôpital en caserne mais volent la précieuse nourriture des femmes enceintes puis bombardent eux-mêmes l’hôpital. 

Et bien plus tôt, quand Ukr a affirmé que la Russie avait bombardé un centre commercial civil « innocent », pourtant, l’instant d’après, le MOD russe a publié des vidéos détaillées montrant précisément comment les forces d’Ukrop ont positionné l’artillerie mobile dans le parking dudit « centre commercial ». 

Quand Ukrops a affirmé que la Russie avait tenté de faire sauter l’usine de Zaporizhzhia, des images de sécurité ont montré qu’à l’arrivée d’une force de sécurité russe, elle a été tirée par un RPG depuis les positions d’Ukrop dans l’un des bâtiments administratifs de l’usine. 

Ou lorsque le célèbre journaliste américain a été tué à Irpin juste à l’extérieur de Kiev il y a un mois, et que tous les partisans d’Ukr ont crié à la Russie, mais tout l’incident a été rapidement balayé sous le tapis lorsque le propre ami/compagnon du journaliste a déclaré dans une interview qu’ils avaient été tirés dessus par Troupes d’Ukrop à un point de contrôle d’Ukrop à des kilomètres des forces russes les plus proches.

EN PRIME CHRONOLOGIE QUI CIRCULE

30 mars : départ des troupes russes.

31 mars : le maire de Bucha publie une vidéo disant que les troupes russes sont parties.

1er avril : Un « groupe spécial » (qui pourrait être des nationalistes ukrainiens, des nationalistes géorgiens, la CIA, le MI6, etc.*) entre à Bucha, tue des hommes portant des brassards blancs et s’en va.

2 avril : les troupes ukrainiennes entrent dans Bucha, découvrent le carnage, font appel à des journalistes.

3 avril : Le récit « Les Russes l’ont fait » est lancé en surmultipliée.

note: Rappelons nous les organisateurs et les auteurs du massacre de Maidan. 

Il y avait un officier militaire américain (travaillant très probablement pour la CIA, mais pourrait aussi être un agent du MI6 se faisant passer pour un Américain), des mercenaires géorgiens engagés par des nationalistes géorgiens et des nationalistes ukrainiens (parfois des nationalistes lituaniens sont également mentionnés).

Une réflexion sur “Bucha, le false flag flotte déjà moins haut .

  1. Le plus pitoyable, c’est que nos politicailleurs (et « euses », ça va sans dire) et leurs serviles médias mainstreams croient en leur propre propagande mensongère.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s