Briefing du ministère russe de la Défense

Briefing du ministère russe de la Défense

Les Forces armées de la Fédération de Russie poursuivent l’opération militaire spéciale en Ukraine.

Au cours de la journée, l’aviation opérationnelle et tactique des forces aérospatiales russes et des troupes de missiles a touché 65 ressources militaires de l’Ukraine. Parmi eux : 4 centres de commandement et de communication, 3 dépôts logistiques, ainsi que 41 points forts et zones de concentration d’équipements militaires ukrainiens.

Les moyens de défense aérienne russes ont abattu 3 véhicules aériens sans pilote ukrainiens dans les airs, 2 près de Marioupol et de Kalininskoe, et 1 Bayraktar TB-2 près de Sakhnovschina, dans la région de Kharkov.

Au total, 127 avions et 98 hélicoptères, 428 véhicules aériens sans pilote, 2 037 chars et autres véhicules de combat blindés, 229 lance-roquettes multiples, 886 pièces d’artillerie et de mortiers de campagne, ainsi que 1 941 unités de véhicules militaires spéciaux des Forces armées ukrainiennes ont été détruit pendant l’opération.

Le régime de Kiev n’a pas abandonné ses tentatives d’évacuer les chefs du régiment nationaliste d’Azov et les mercenaires étrangers de Marioupol. Les actions précédentes pour les évacuer par hélicoptère ont échoué.

Le soir du 8 avril, le régime de Kiev a fait une nouvelle tentative infructueuse pour évacuer les dirigeants nazis ukrainiens par voie maritime.

L’Apache ukrainien, un cargo sec battant pavillon maltais affecté au port maltais de La Valette, naviguait dans une caravane de navires du golfe de Taganrog au détroit de Kertch dans la nuit.

À 22 h 38, heure de Moscou, à 30 km au sud-est de Marioupol, le cargo sec a soudainement changé de cap et a tenté de percer jusqu’au port maritime de Marioupol bloqué de la mer par la flotte de la mer Noire.

Le cargo ukrainien n’a pas répondu aux demandes des gardes-frontières russes de les contacter par le canal international et a continué à se diriger vers le port de Marioupol.

Les tirs d’artillerie d’avertissement de deux navires de patrouille frontalière le long de la route du navire n’ont pas provoqué le changement de cap ou le ralentissement du cargo sec.

Alors qu’il se dirigeait vers le port de Marioupol, le navire était engagé dans une communication radio, transmettant les messages « Je suis ‘Maniac’, je viens vous chercher ». Dans le même temps, des feux de signalisation ont été observés sur le rivage.

Pour bloquer le mouvement du navire intrus, de 22 h 53 à 23 h 30, la flotte de la mer Noire et les patrouilleurs frontaliers ont ouvert le feu d’artillerie sur le cargo sec Apache.

Un coup direct a provoqué un incendie à l’arrière du navire.

Le cargo ukrainien a ensuite dérivé, l’équipage a pris contact avec les navires frontaliers avec une demande de cessez-le-feu et a confirmé qu’il était prêt à se conformer à toutes les exigences des marins russes.

Aucun membre d’équipage du navire n’a été blessé à la suite des tirs. L’incendie a été éteint par l’équipage du navire lui-même.

Après inspection, l’Apache ukrainien et son équipage sont convoyés vers le port de Yeysk.

#MoD #Russie #Ukraine #Briefing
@mod_russia_en

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s