Nouvelles sanctions prises par les Russes


© Valery Sharifulin/TASS

MOSCOU, 3 mai. /TASS/. Le président russe Vladimir Poutine a signé un décret sur de nouvelles mesures économiques spéciales de représailles contre les actions hostiles de certains États étrangers et organisations internationales. 

En particulier, le document publié sur le portail officiel d’informations juridiques interdit de remplir des obligations et de conclure des accords avec des personnes physiques et morales étrangères dans le cadre des mesures restrictives de représailles ainsi que d’exporter des matières premières et des produits de Russie dans l’intérêt de ces personnes.

Selon le décret, ces mesures sont prises afin de protéger les intérêts nationaux de la Russie « en raison d’actions hostiles qui contredisent le droit international par les États-Unis d’Amérique et les États étrangers et les organisations internationales qui les ont rejoints visant à priver illégitimement la Fédération de Russie, les citoyens de la Fédération de Russie et des personnes morales russes de [leur] droit de propriété et limitant leur droit de propriété ».

Le gouvernement russe a été chargé d’approuver une liste d’individus sanctionnés par la Russie dans dix jours et de déterminer des critères supplémentaires pour les transactions et obligations à catégoriser comme interdites conformément à ce décret.

Le ministère des Finances et la Banque centrale de Russie auront le droit de donner des éclaircissements officiels sur l’application de ce décret à l’exception des normes sur les opérations financières qui bénéficient aux particuliers sous les sanctions russes.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s