L’Ukraine, une mine d’or pour les firmes de relations publiques. L’Amérique, un pays au service des oligarques.

Quand j’ai lancé le quotidien La Tribune, j’ai bien entendu lancé un gros programme de publicité . Mon interlocuteur , Michel R. ami et patron de l’agence de pub m’a dit, Bruno il faut que tu fasses également un programme de Relations Publiques. Je lui ai demandé: à quoi cela va-t-il me servir? Il m’a répondu: les Relations Publiques, cela consiste à faire en sorte, par tous moyens, que les gens pensent ce que tu veux qu’ils pensent..

Quelle meilleure façon de haïr la Russie que de suivre les diktats d’une firme de relations publiques américaine ou britannique! 

Après tout, comme les médias, les entreprises de relations publiques se sont également regroupées en conglomérats monstres. En Amérique aujourd’hui, c’est un moment particulièrement formidable pour un consultant ou un spécialiste des relations publiques. Leurs tarifs sont exorbitants. La guerre ukrainienne mobilise beaucoup d’argent !

Comment ça marche ?

Découvrez comment Hills & Knowlton s’est débrouillé lorsque l’ancien président Bush a dû convaincre tout le monde que Saddam Hussein arrachait les bébés des incubateurs. « Pensez à tous ceux qui ont poussé les ADM, les tubes en aluminium, le gâteau jaune, les biolabs mobiles, al-Qaïda et Curveball, tous ceux là ont récolté des gros tas de dollars pendant les années de guerre Bush-Cheney. »

Découvrez qui a gagné le plus d’argent dans les relations publiques lorsque le président libyen Kadhafi a soi-disant donné du Viagra à ses soldats, ou la nuit où Twitter a vu un foyer zombie de personnes mourantes envoyer leurs derniers tweets désespérés « Je vais mourir » . Tout cela est soudainement apparu en une nuit. C’était au moment où l’immense ville syrienne d’Alep retombait sous contrôle syrien.

Maintenant, vous pouvez en quelque sorte deviner pourquoi ISIS a mis des drapeaux sur les Toyota !

Les relations publiques liées aux affaires de guerre sont aussi juteuses que le ministère de la Défense américain. Aligner les dollars bleus et or aujourd’hui au nom de l’Ukraine n’est pas différent !

Regardons comment les relations publiques ont réellement démêlé les démocrates :

On pourrait penser, simplement sur la base des problèmes les plus significatifs, que les démocrates auraient quelque chose en commun avec la politique russe; la Russie, sur le plan intérieur, offre des services de garde d’enfants et des congés familiaux alors que l’Amérique ne le fait pas. 

Concernant la politique étrangère ? Il fut un temps où les démocrates détestaient que l’Amérique ait 800 bases militaires positionnées dans le monde. Votre perspective s’améliore-t-elle lorsque vous découvrez que la Russie en compte moins d’une douzaine et qu’elles sont situées près de ses frontières ?

Malgré les joueurs d’échecs dans les cafés, les discothèques ouvertes toute la nuit, les groupes de punk rock et les fréquents festivals de musique à Moscou et dans beaucoup d’autres grandes villes russes, est-il logique de se poser la question suivante : la Russie est de droite ?

La question devrait plutot être : la Russie est-elle trop à gauche pour l’Amérique ?

L’Amérique ne peut pas gérer sa propre gauche ou même la respecter.

De nos jours, aucun gauchiste ne peut aller parler à la télévision nationale du dimanche matin et demander : les présidents des comités du Congrès américain sont-ils trop bien nourris et cela empêche-t-il notre nation de répondre aux besoins des travailleurs ?

Hé, le célèbre journaliste d’investigation lauréat du Pulitzer Seymour Hersh ne peut même pas être publié en Amérique, et ce n’est pas parce que la barbe de Noam Chomsky est devenue trop longue ou qu’il est trop vieux pour la télévision d’information aux heures de grande écoute qu’il est lui aussi exclus. Ce sont tous les deux des gauchiste censurés . D’autres aussi !

 Parce que les progressistes de gauche ont été exclus du système capitaliste pur et dur pendant presque toutes les 100 dernières années, à commencer par les trois présidents du GOP qui nous ont apporté la Grande Dépression. Les gauchistes minoritaires n’ont aucun statut en Amérique.

C’est presque comme s’ils étaient nazis, mais c’est tout le contraire !

Sur 18 présidents en 100 ans, seuls deux étaient des progressistes (FDR & JFK). À l’exception de Carter, un modéré, les autres – démocrates ou républicains – étaient tous de centre-droit/de droite. J’ai discuté avec véhémence avec mes amis libéraux qui pensaient qu’Alex Jones avait obtenu le bannissement qu’il méritait. J’ai soutenu que l’interdire était une énorme erreur et que la gauche, qui a considérablement moins de pouvoir dans le système, en souffrirait principalement. Cela s’avère vrai !

Unités de protection des oligarques (OPU)

Les démocrates néolibéraux Clinton-Obama-Biden de l’OPU, soutenus par les républicains néoconservateurs de l’OPU Bush-Cheney, détiennent actuellement le monopole du pouvoir américain. Les vrais gens de gauche n’ont pas leur mot à dire !

Ils contrôlent la présidence et ses branches exécutives, diplomatiques et judiciaires et ils contrôlent les majorités à la Chambre et au Sénat des États-Unis. Les Unités de Protection des Oligarques président tous les puissants comités législatifs américains.

Quand il s’agit de richesse et de pouvoir, peu importe le parti politique qui gouverne, car les deux sont dédiés à la protection de l’oligarchie américaine. Contrairement à la Russie, où Poutine a chassé les mauvais oligarques , en Amérique, les oligarques changent simplement les cycles de gouvernance. Ils échangent les rôles. lls fabriquent de fausses alternances. À moins que vous n’écoutiez Bernie Sanders, en Amérique il n’y a pas de mauvais oligarque . Ils sont rarement tenus pour responsables de quoi que ce soit.

Dans le schéma bon flic / mauvais flic, les démocrates les plus gentils et les plus doux sont perçus comme les bons flics et les GOPwingers inconditionnels et impitoyables sont considérés comme de très mauvais flics. Lorsque les républicains utilisent la politique étrangère et intérieure pour tromper sévèrement les gens, les démocrates arrivent comme des équipes de secours. Cela marche.

C’est pourquoi ce sont les démocrates qui ont abrogé Glass-Steagall, déréglementé la FCC pour permettre les médias monopolistes, étendu la guerre contre la drogue, introduit des systèmes de prison privés profiteurs, codifié les réductions d’impôts des millionnaires de Bush, graissé les mains de l’industrie des médicaments sur ordonnance et sécurisé le Patriot-act répressif .

Avec les démocrates, nous n’avons obtenu que Romney Care au lieu de soins de santé universels complets. L’éducation n’est toujours pas gratuite, les Américains restent durement endettés et le salaire minimum reste à un maigre 7,25 $. Le mieux que les pauvres puissent faire est de gagner un ticket à gratter, une tombola de viande ou de faire un petit deal de drogue et d’espérer ne pas se faire prendre.

Le rêve américain n’existe plus ! On pourrait penser que les démocrates, au moins, aimeraient le ramener. Mais ils ne le feront pas étant donné qu’ils sont trop embourbés dans le Russiagate et au-delà.

Malheureusement, les deux partis politiques gardent le rythme en ce qui concerne l’augmentation addictive du budget de la défense: il oscille désormais autour de 820 milliards de dollars. Le complexe militaro-industriel américain – maintenant le complexe militaro-média-industriel – a dominé depuis que JFK a été abattu !

Vous voulez mon avis ? Ne devenez pas la victime des merveilleuses firmes de relations publiques américaines qui bénéficient également d’un large soutien institutionnel. 

Zelenski aux Grammys peut-être ? Comment c’est arrivé ? Qui appuie sur les boutons de qui ?

Apprenez qu’il n’y a pas de pedigree fiable ou fiable dans la politique américaine. Tout est une question d’argent! Cela aiderait si vous, presque toujours, éliminiez les titulaires !

— Pour les États-Unis et l’Ukraine, avoir les meilleures relations publiques fait partie de la victoire

m-weddle.medium.com

Une réflexion sur “L’Ukraine, une mine d’or pour les firmes de relations publiques. L’Amérique, un pays au service des oligarques.

  1. Bonjour M. Bertez

    Le « rêve américain » existe toujours! Mais il n’est désormais accessible qu’aux trafiquants ; d’armes de médocs, de fausse monnaie, de fausses nouvelles, de données numériques personnelles et surtout aux trafiquants de « rêve américain »!

    Cordialement.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s