« L’adoption des Ukies marche mal »

Le journal pro-nazi, pro ukraine , anti EU, The Guardian explique que le plan du gouvernement britannique de reloger les « réfugiés » ukrainiens a été un désastre.

«Un nombre croissant de réfugiés se retrouvent sans abri et, dans de nombreux cas, sans ressources, à la suite de ruptures de relations avec leurs hôtes Homes for Ukraine au Royaume-Uni, ont averti les organisations communautaires.

Certains prédisent que le système pourrait s’effondrer complètement au milieu des informations faisant état de réfugiés ukrainiens invités à quitter les maisons de leurs parrains avec un préavis d’un jour seulement, ne leur laissant d’autre choix que d’être référés aux autorités locales en tant que sans-abri, ou s’ils peuvent se permettre de , tenter de rechercher un logement en location de dernière minute.

Les dirigeants communautaires ont déclaré que cela se produisait chez des hôtes généralement bien intentionnés qui n’avaient peut-être pas anticipé l’énormité de l’engagement qu’ils prenaient jusqu’à ce que les réfugiés arrivent chez eux.

D’autres facteurs cités incluent les coûts, les conflits de personnalité et de culture, les hôtes qui ne fixent pas les règles de la maison, les malentendus et les problèmes de communication….

Une Ukrainienne de 43 ans a déclaré au Guardian qu’elle s’était retrouvée sans abri, terrifiée et ne sachant pas vers qui se tourner après avoir été invitée à partir par ses hôtes Homes for Ukraine après un peu plus d’une semaine.

Après l’invasion russe, elle a fui son appartement du 22e étage à Kiev pour l’Espagne, mais elle a eu du mal à trouver du travail. Elle a rencontré ses hôtes britanniques, un couple d’Exeter, sur Facebook qui a organisé ses vols et sa documentation.

Au début, dit-elle, ils s’entendaient tous bien et elle se sentait «aimée et soignée». Mais leur dynamique a radicalement changé lorsqu’elle est allée rendre visite à un homme qu’elle avait rencontré en ligne. Ses hôtes l’ont accusée de mentir.

« C’est un sentiment terrible », a-t-elle déclaré, s’exprimant depuis un logement d’urgence dans un hôtel. « Vous vous sentez vraiment heureux, aimé et soigné, puis vous avez l’impression d’avoir été jeté d’un immeuble de grande hauteur au sol. »


Les non-entités blanches de la classe moyenne, qui pensaient pouvoir « adopter » un Ukie de la même manière que l’on aurait un chiot, s’énervent lorsqu’il s’avère qu’il s’agit de personnes ayant leurs propres pensées et idées.

https://www.theguardian.com/world/live/2022/may/17/russia-ukraine-war-bloodiest-battle-ends-as-ukrainian-fighters-evacuated-from-mariupol-steel-plant-live

Une réflexion sur “« L’adoption des Ukies marche mal »

  1. Bonsoir M. Bertez

    Les « Ukies » prennent la suite des tous les malheureux idolâtrés successivement par les bien -pensants. Combien de sans papiers, de réfugiés, de victimes, parrainés par des vedettes ou des notables militants bien propres sur eux se sont retrouvés totalement oubliés quelques semaines après par ceux- là mêmes qui se fabriquaient une vertu médiatique en les soutenant grands cris indignés….devant les caméras.
    Homo homini canis potest!

    Cordialement

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s