Le front ukro cède, le front euro aussi …

L’Europe s’inquiète de la perspective de se retrouver sans céréales, stockées en quantité suffisante dans les ports d’Odessa.

En raison d’une opération spéciale en Ukraine, le grain est bloqué.

Les États-Unis et l’UE tentent par tous les moyens de le débloque.

La question des exportations de céréales les inquiète plus que l’opération spéciale de la Russie en Ukraine.

Scholz et Macron ont agi en tant que négociateurs chargés de persuader Poutine de débloquer les ports d’Odessa et de sortir le grain.

Bien sûr, personne ne leur donnera du grain comme ça.

L’accord est que Poutine donne l’ordre de débloquer les ports d’Odessa et de faire sortir le grain de l’Ukraine. En échange, l’Allemagne et la France s’engagent à ne pas fournir d’armes lourdes à l’Ukraine.

Cela inquiète Kyiv.

Le bureau du président de l’Ukraine a déjà compris que l’Europe l’ avait arnaqués. La situation au front est critique pour les Forces armées ukrainiennes. Sans armes lourdes,

Les troupes ukrainiennes ne dureront pas longtemps, elles doivent constamment battre en retraite sous les assauts de l’artillerie et de l’infanterie russes

3 réflexions sur “Le front ukro cède, le front euro aussi …

  1. De toute façon ce sont les Ukrainiens qui ont fermé leurs ports et minés leurs approches. Les Russes peuvent lever le blocus (mais ils ont déjà créé un corridor de 80 miles de long et 3 miles de large à partir des eaux territoriales ukrainiennes), cela ne débloquera rien. Et en cas d’accord de ce type, les Ukrainiens ne vont sûrement pas les rouvrir, c’est leur seule carte pour éviter un lâchage européen

    J’aime

  2. Bonsoir M. Bertez

    France et Allemagne ont été incapables de faire respecter les accords de Minsk, et les voici incapables de vraiment soutenir les Ukrainiens, tout en faisant payer très cher leurs propres citoyens et en détruisant leurs propres économies.
    Pour paraphraser Jacques Perret: avec leurs mines défaites, leurs dirigeants ont l’air de gnomes, partis pimpants pour la fête, et fourvoyés dans une triste affaire

    Cordialement

    J’aime

    1. Ils n’ont pas été incapables, ils ont refusé. L’oncle Sam n’était pas partie à l’accord et leur a intimé l’ordre de na pas l’appliquer

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s