Editorial. La situation présente a toutes les caractéristiques de la fin d’une ère ou plutôt d’un grand cycle.

La question de savoir si le QE a été le catalyseur d’un boom technologique est mal posée, la situation qui prévalait et se délite maintenant était/est un Tout.

Ce Tout est étroitement lié à la dialectique du profit et aux tendances visant à contrecarrer l’érosion de la profitabilité du Capital en phase de suraccumulation, c’est à dire en fin de cycle long du crédit. Je vous rappelle que le cycle long du crédit , bien repéré par Ray Dalio de Bridgewater, a débuté en 1945.

Ainsi la globalisation permet l’extension de la demande, l’arbitrage international du travail, la technologie favorise la remontée du profit grâce aux produits et processus nouveaux, la multiplication des échanges crée l’abondance monétaire, l’abondance monétaire gonfle les valeurs des actifs financiers, ce qui augmente les inégalités.

j’insiste, c’est un Tout.

Tout comme la phase actuelle d’exacerbation de l’impérialisme et la montée des tensions bellicistes.

On a connu cela au début du 20e siècle et cela a conduit à la guerre 1914/1918.

C’est un Tout.

Un Tout bien décrit il y a de nombreuses années par Michael Pettis avec de multiples facettes qui définissent une ère:

-mondialisation /globalisation

-appétit pour le risque

-aisance monétaire, argent facile

-avancées technologiques qui font croire que rien n’est comme avant

-innovations morales et culturelles

-développement des inégalités .

Une réflexion sur “Editorial. La situation présente a toutes les caractéristiques de la fin d’une ère ou plutôt d’un grand cycle.

  1. Attention au narratif actuel sur les marchés qui constitue selon moi une escroquerie.

    On veut nous faire croire qu’on peut sortir de la phase actuelle sans récession ce qui relèverait du miracle.

    Il faut comprendre qu’avec une inflation à 7-8 % dans la plupart des pays développés on ne peut pas se priver de toucher les dividendes surtout en Europe où ils représentent environ 4 % de rendement.

    Je pense qu’on va donc faire tenir voire remonter les marchés le temps d’empocher et de pouvoir sortir.

    Quand vous verrez apparaitre de bonnes nouvelles, vendez tout…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s