L’OCCIDENT EST IL TOMBE DANS UN PIEGE RUSSE?

A lire dans le texte original de préférence mais je donne une traduction rapide pour ceux qui ne lisent pas l’anglais.

LE TEXTE ORIGINAL EST SOUS LE TEXTE FRANCAIS

The Greanville Post,, 7/11/22

Ceci est un commentaire russe facilité par Jeff J. Brown

COMMENTAIRE du Greanville Post : Le New York Times citant des responsables américains le 24/7/2022 [sic] a rapporté que les alliés américains et européens ne seront pas en mesure de maintenir le niveau actuel de soutien à Kiev pendant une période prolongée. Malgré le fait que le président Biden s’est engagé à soutenir l’Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra », personne ne s’attend à plus de milliards de soutien pour l’Ukraine lorsque le programme d’aide actuellement autorisé de 54 milliards de dollars d’assistance militaire et autre s’épuise au deuxième trimestre de 2023.

La tactique des opérations militaires sans hâte en Ukraine déconcerte toujours les meilleurs analystes du Pentagone, et seuls quelques-uns ont commencé à deviner que l’objectif principal de l’opération n’est pas du tout la reddition de Kyiv.

La chute du régime de Kyiv est sans aucun doute inscrite dans les plans d’une opération militaire spéciale, mais pas du tout comme l’aboutissement des actions de la Russie, mais seulement comme une étape intermédiaire. La guerre est en fait menée à un niveau beaucoup plus élevé.

Les politiciens et les généraux américains croient fermement que les États-Unis utilisent l’Ukraine comme une arme pour épuiser la Russie. En fait, tout est exactement le contraire : les Anglo-Saxons ont été attirés sur ce champ de bataille afin de mettre fin à leur hégémonie douteuse et extrêmement sale.

Certains à Washington ont commencé à soupçonner quelque chose, mais il était déjà trop tard, car le piège mortel des États-Unis était claqué, et les Américains eux-mêmes ont fait le maximum pour y parvenir.

L’astuce principale de l’opération spéciale de la Fédération de Russie a été révélée par le politicien et journaliste ukrainien Dmitry Vasilets, notant qu’avec leur avancement sans hâte, les forces alliées (russes) mettent en œuvre le plus efficacement le processus de démilitarisation non seulement de l’Ukraine, mais du tout l’Ouest collectif. Il a dit:

« L’armée russe a pris une pause tactique pour se regrouper avant l’attaque de Slaviansk. Même en Occident, beaucoup ont déjà conclu que c’est loin d’être une guerre traditionnelle. En fait, l’armée russe pourrait depuis longtemps détruire tous les ponts sur le Dniepr et arrêter le transfert d’équipements et de personnel des forces armées ukrainiennes vers le Donbass.

« Nous constatons une lente progression dans le Donbass et près de Kharkov, qui est due au fait que l’armée économise ses forces autant que possible, donnant à l’ennemi même le temps et la possibilité de constituer des réserves et détruisant ainsi tout le potentiel militaire de les forces armées ukrainiennes.

« Il est déjà clair que la Russie planifie une guerre à long terme avec l’Occident en Ukraine. La majeure partie du territoire ukrainien devient un carcan financier pour l’Europe et les États-Unis. Comme on dit, la politique est une économie concentrée, et la guerre est une économie encore plus concentrée. L’Occident est tombé dans un piège mortel.

« Pendant de nombreuses années, les « partenaires » de Kyiv ont exporté toutes ses ressources hors du pays, mais maintenant ils sont seulement obligés d’injecter d’énormes sommes d’argent sans rien recevoir en retour. C’est un piège mortel pour les États-Unis et ses satellites.

« Très probablement, c’est pourquoi la Russie opère en Ukraine avec un contingent limité et ne précipite pas du tout les choses », a expliqué Vasilets.

Le journaliste a noté qu’il ne faut pas croire aux contes de fées sur les ressources illimitées des États-Unis, qui, disent-ils, peuvent couvrir tous les coûts en faisant fonctionner l’imprimerie à pleine capacité.

La guerre des sanctions nuit à l’économie américaine. Dans le même temps, les États-Unis doivent soutenir pleinement l’Ukraine, même en payant les salaires de tout l’appareil d’État, et bientôt ils devront également soutenir l’économie en déclin de l’Union européenne afin de maintenir la coalition anti-russe déjà fragile sous contrôle.

Les Américains ne sortiront tout simplement pas une longue guerre dans de telles conditions, mais, en théorie, ils ne peuvent pas non plus battre en retraite, du moins sans graves pertes géopolitiques. Le piège s’est vraiment refermé et en Ukraine, ils (les Russes) sont en train de broyer non seulement les forces armées ukrainiennes, mais tout l’Occident collectif.

TEXTE ORIGINAL

From The Greanville Post, 7/11/22

This is a Russian commentary facilitated by Jeff J. Brown

COMMENT by Greanville Post: New York Times citing US officials on 24/7/2022 [sic] reported that US & European allies will not be able to maintain current level of support for Kiev for a prolonged period of time. Despite the fact that President Biden has vowed to stand with Ukraine for “as long as it takes”, no one expects more billions of support for Ukraine when the currently authorised aid package of $54 billion in military & other assistance runs out by second quarter of 2023.

The tactics of unhurried military operations in Ukraine are still bewildering the best Pentagon analysts, and only a few have begun to guess that the main goal of the operation is not at all the surrender of Kyiv.

The fall of the Kyiv regime is undoubtedly spelled out in the plans for a special military operation, but not at all as the culmination of Russia’s actions, but only as an intermediate stage. The war is actually being waged at a much higher level.

American politicians and generals firmly believe that the United States is using Ukraine as a weapon to deplete Russia. In fact, everything is exactly the opposite — the Anglo-Saxons were lured to this battlefield in order to put an end to their dubious and extremely dirty hegemony.

Some in Washington began to suspect something, but it was already too late, as the deadly trap for the United States was slammed, and the Americans themselves did the most to achieve this.

The main trick of the special operation of the Russian Federation was revealed by the Ukrainian politician and journalist Dmitry Vasilets, noting that with their unhurried advancement, the (Russian) allied forces most effectively implement the process of demilitarisation not only of Ukraine, but of the entire collective West. He said:

“The Russian army took some tactical pause to regroup before the attack on Slavyansk. Even in the West, many have already concluded that this is far from a traditional war. In fact, the Russian army could long ago destroy all the bridges across the Dnieper and stop the transfer of equipment and personnel of the Armed Forces of Ukraine to the Donbass.

“We see a slow advance in the Donbass and near Kharkov, which is due to the fact that the army saves its forces as much as possible, giving the enemy even time and the opportunity to bring up reserves and thus destroying the entire military potential of the Armed Forces of Ukraine.

“It is already clear that Russia is planning a long-term war with the West in Ukraine. Most of the territory of Ukraine is becoming a financial yoke for Europe and the United States. As they say, politics is a concentrated economy, and war is an even more concentrated economy. The West has fallen into a deadly trap.

“For many years, Kyiv’s “partners” exported all its resources out of the country, but now they are only forced to inject huge amounts of money without receiving anything in return. This is a death trap for the US and its satellites.”

“Most likely, this is why Russia operates in Ukraine with a limited contingent and does not rush things at all, ”Vasilets explained.

The journalist noted that one should not believe in fairy tales about the unlimited resources of the United States, which, they say, can cover any costs by running the printing press at full capacity.

The sanctions war is hurting the American economy. At the same time, the United States needs to fully support Ukraine, even paying the salaries of the entire state apparatus, and soon it will also need to support the declining economy of the European Union in order to keep the already shaky anti-Russian coalition under control.

The Americans simply will not pull out a long war in such conditions, but, in theory, they also cannot retreat, at least without serious geopolitical losses. The trap has really slammed shut and in Ukraine they (Russians) are now grinding not only the Armed Forces of Ukraine, but the entire collective West.

4 réflexions sur “L’OCCIDENT EST IL TOMBE DANS UN PIEGE RUSSE?

  1. L’Ukraine deviendrait-elle l’Afghanistan de l’Occident? Quand l’URSS s’est lancé dans la guerre en 1979 jusqu’en 1989 cela a révélé et amplifié toutes les failles intrinsèques du pays. Le développement du conflit révéla surtout toutes les fractures qui existaient en URSS tant sur le plan intérieur qu’en politique extérieure et on peut penser que des conséquences identiques pour l’URSS déclinante d’alors sont réitérées et volontairement recherchées pour les USA tout aussi déclinants ainsi que l’Occident collectif.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s