Pantalonnades de pieds nickelés.

Le FSB déjoue une opération des renseignements ukrainiens supervisée par l’OTAN pour détourner un avion de combat russe

« Le Service fédéral de sécurité russe a découvert et arrêté l’opération de la Direction principale du renseignement du ministère ukrainien de la Défense pour détourner des avions de combat des Forces aérospatiales russes, supervisées par les services spéciaux de l’OTAN », a déclaré le FSB dans un communiqué.

Des officiers du renseignement militaire ukrainien, agissant au nom des dirigeants politiques de leur pays, ont tenté de recruter des pilotes militaires russes contre une récompense monétaire et des garanties d’obtention de la citoyenneté d’un des pays de l’UE, indique le communiqué, ajoutant que les officiers ukrainiens ont tenté de les persuader de faire atterrir des avions sur des aérodromes contrôlés par l’armée ukrainienne.

Les employés des services spéciaux ukrainiens impliqués dans cette opération et leurs complices ont été identifiés, a ajouté le FSB.

Le service de sécurité a déclaré que le Royaume-Uni fournissait une aide majeure à Kiev dans cette opération. 

Au même moment, Christo Grozev, le directeur exécutif du groupe de « journalistes d’investigation » Bellingcat (répertorié comme agent étranger en Russie), a participé à l’opération, a noté le FSB. 

Selon la correspondance de Grozev avec l’un des participants à l’opération, Grozev avait trouvé deux courriers qui avaient rencontré un contact de Moscou engagé par les renseignements ukrainiens par l’intermédiaire de son coordinateur. Il transportait une avance de 4 000 $ pour tout pilote qui accepterait de détourner l’avion de guerre.

Selon un clip vidéo publié par les autorités, des agents ukrainiens ont tenté de soudoyer les pilotes, offrant jusqu’à 2 millions de dollars pour détourner des avions Su-24, Su-34 ou Tu-22.

Ils ont également déclaré que l’UE a été informée du plan et assurera leur sécurité si l’opération réussit.

Auparavant, des rapports suggéraient que l’OTAN et les renseignements américains en particulier étaient fortement impliqués dans la crise ukrainienne, leurs agents étant déployés pour soutenir Kiev contre Moscou dans le but d’arrêter l’opération militaire spéciale russe en Ukraine.

La nouvelle de l’opération déjouée intervient alors que les troupes ukrainiennes n’ont pas réussi à percer la ligne défensive russe dans la région de Kherson.

Pendant ce temps, les forces de Kiev sont progressivement chassées de la région du Donbass ; Les militaires russes et les milices du Donbass avancent, après avoir entièrement libéré le territoire de la RPL au début du mois. »

L’histoire de Christo Grozev est à peu près aussi convaincante que le costume de Sherlock Holmes dans lequel il pose pour son avatar Twitter.

Il a maintenant tweeté il y a une demi-heure que le SBU n’avait rien à voir avec le plan.


L’opération ukrainienne n’était pas un projet du SBU ou du GUR. Il a été organisé par des ex-agents non-conformistes que nous avons connus lors de l’enquête sur Wagner.
Grozev n’est pas seulement l’enquêteur principal de Bellingcat sur la Russie, il est également leur PDG. 

Son prédécesseur Eliot Higgins a tweeté que lors d’enquêtes précédentes, « Christo a dépensé environ 150 000 de son propre argent en données ». et qu’il a obtenu cet argent « En étant un homme d’affaires très prospère. » Très généreux de sa part, et il n’est financé par personne d’autre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s