Les gouvernements se fichent que vous les critiquiez. Le droit à la critique fait partie du système de domination.

Les gouvernements se fichent que vous les critiquiez.

Le droit à la critique fait partie du système de domination.

Il est le meilleur garant de sa pérennité.

Tout système ne survit que par sa dénonciation, n’oubliez jamais cette vérité première. Une pièce a toujours deux faces et elles sont indissociables, si ce n’était pas le cas il n’y aurait pas de pièce.

Tout système a ses rebellocrates.

La critique est un défoulement, une sublimation sans conséquences; c’est , à la lutte politique l’équivalent de ce qu’est la masturbation à la procréation.

Ce qui compte ce n’est ni la parole ni l’écrit , ce qui compte c’est le discours qui intègre, qui vise la Praxis, c’est à dire le discours qui vise la mise en action. L’analyse critique doit être vivifiée par les affects et les affects canalisés dans le passage à l’action.

La critique est une décharge …une éjaculation qui procure une satisfaction sur le moment, mais elle n’a aucun débouché, c’est une décharge à blanc.

La critique, le dialogue chers aux élites dites progressistes consistent a désamorcer et à canaliser vers des impasses des forces qui, si elles étaient conscientes d’elles même et étaient capables de s’unir renverseraient tout sur leur passage.

Les élites dominantes n’ont qu’une crainte; c’est que vous vous organisiez et c’est cela qu’elles surveillent: les tentatives d’organisations .

Qu’ il y ait des mécontents, des révoltés des rebelles, peu importe , ce qui importe c’est que la mayonnaise ne prenne pas; c’est à dire qu’ils ne s ‘organisent pas. D’où d’ailleurs l’importance de décimer, de tuer les chefs de les éliminer dès qu’ils se révèlent car eux sont capables de catalyser vers l’action organisatrice. D’ou l’importance de la censure et de la propagande, elles ont pour fonction d’empêcher la formation d’une classe de gens qui ont des aspirations communes. D’où d’ailleurs l’organisations des votes et élections lesquels ont pour fonction organique d’instaurer les divisions et de les pérenniser.

Il ne faut pas que les porteurs de contestation se regroupent, se rejoignent se fixent des objectifs, déterminent des stratégies car, par leur masse, les mécontents sont plus forts que tous les appareils d’état.

Ecoutons la rebelle Caitlin Johnstone

Les Occidentaux pensent qu’ils sont libres parce qu’ils peuvent critiquer leur président ou Premier ministre, alors qu’une petite quantité de recherches révèle rapidement que ces fonctionnaires ne sont pas ceux qui décident sur une question importante. Les Occidentaux ne sont même pas autorisés à savoir qui est leur véritable gouvernement.

Nous n’avons pas le droit de savoir qui fait quoi, derrière le voile du secret. Tout ce que nous sommes autorisés à voir, c’est que nos gouvernements promeuvent continuellement les mêmes politiques impériales, peu importe qui est au pouvoir. Ils ne nous laissent jamais voir qui passe ces consignes.

et

Vous pouvez faire des recherches sur ce sujet toute votre vie et, au mieux, vous n’obtiendrez qu’une image très granuleuse de ce qui se passe et un tas de suppositions très grossières. Vous aurez une liste de noms de personnes et d’institutions que vous savez impliquées d’une manière ou d’une autre, mais la plupart resteront invisibles.

La vérité est que les occidentaux vivent dans un empire géant vaguement centralisé autour des États-Unis; ils n’ont littéralement aucune influence sur les opérations, dont ils ne connaissent même pas les opérateurs et dont les mécanismes sont entièrement cachés.

Si vous appelez cela liberté, je vous traite d’imbécile.

4 réflexions sur “Les gouvernements se fichent que vous les critiquiez. Le droit à la critique fait partie du système de domination.

  1. Bonjour,
    On peut dire que l’opposition factice ainsi que la libération des mœurs sont des facteurs sans conteste de la relative longévité de nos systèmes politiques occidentaux actuels, malgrés des fondations de plus en plus branlantes.
    Il faut que la pression à l’intérieur de la cocotte minute qui couve en nos citoyens puisse baisser de temps à autre, sinon c’est l’explosion assurée.
    Les autocraties en ne mettant pas en place ces moyens d’évacuer cette pression se condamnent à l’avance à l’explosion de la cocotte minute. Il ne faut donc pas s’étonner des « serrages de vis » qu’elles opèrent, puisque c’est le seul moyen qui leur reste afin d’éviter l’explosion.
    Il semble malheureusement que l’option du serrage de vis, qu’il soit à prétexte sanitaire ou autre, semble prendre le pas sur cette relative libéralité dans la gestion de la cocotte minute dans nos systèmes politiques, ils prennent de moins en moins de gants.
    P.S : on peut se demander si la stratégie de l’alarmisme climatique ne va pas se retourner contre leurs promoteurs à force de provoquer l' »eco anxiété » chez leur public cible, se sont des cocottes minutes supplémentaires en attente d’explosion. Mais c’est aussi en même temps un moyen de détourner l’attention sur la réalité du système de domination actuel, on peut aussi penser au saucissonage des luttes, tel un toréador et ses multiples capes, cachant ceux qui tirent les fils de nos marionnettes politiques.
    Préparation mentale également à de futurs rationnements, mais rassurez vous, pour « le bien de la planète » n’est ce pas ?

    J’aime

  2. Bonjour
    Le principe de ceux qui ont le ‘ pouvoir ‘ es de le garder … donc tous les politiques sont des pantins qui suivent l’agenda du ‘ pouvoir ‘ … tous ces pantins ont des casseroles … et à tout moment peuvent se faire injecté … exemple Mr Fillon …
    L’opposition syndicale es elle aussi une ‘ marionnette ‘ … pareil leurs représentants eux aussi … hors jeu quand le ‘ pouvoir ‘ le désire …
    Pour l’opposition politique … il sert de faire valoir … d’épouvantail … soit l’interdit de média … donc inexistant … soit le décrié et lui coller une étiquette d’extrémisme …
    La vérité est laide … beaucoup de monde ne veulent surtout pas savoir … ne veulent pas de responsabilité … se ne sera jamais leurs fautes … ils ne savez pas …
    Du pain … des jeux … loisirs … plages … etc …
    Vive l’ignorance … vive la sieste … vive la démocratie subjective … vive la république bannière … et vive la France … et sont art de vivre …

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s