Ils voulaient la guerre. Ils l’ont.

mercredi 21 septembre 2022

Ils voulaient la guerre.

Martyanov.

Ils en auront une sûrement maintenant : 

Dans une allocution nationale mercredi matin, le président russe Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation militaire partielle. Il a expliqué que le ministère de la Défense avait recommandé de faire entrer les réservistes militaires dans le service actif, alors que le pays fait face à un conflit prolongé en Ukraine et dans le Donbass. 

La mesure est sensée et nécessaire dans les circonstances présentes , a déclaré Poutine, ajoutant qu’il avait déjà signé un ordre pour que l’appel commence immédiatement. 

Les forces armées ne feront appel qu’aux réservistes militaires et à ceux qui ont accompli leur service national, a ajouté le président. Il a promis qu’ils bénéficieraient d’une formation supplémentaire ainsi que de tous les avantages dus aux personnes impliquées dans le service actif.

Il s’agit, bien sûr, d’une action planifiée précédant les référendums de quatre oblast (régions) de l’ancienne Ukraine pour rejoindre la Russie, qu’ils rejoindront très probablement d’ici le 1er octobre.

Ces régions auront besoin de troupes stationnées aux nouvelles frontières de la Fédération de Russie tandis que les autres rouleront vers Nikolaev et Odessa pour commencer . Kharkov pourrait aussi faire partie des cibles..

Pour ceux qui boivent encore du Kool Aid du régime de Kiev, Choïgou a enregistré aujourd’hui le nombre de tués des forces russes depuis le début du SMO (en russe) – c’est 5 937 tués . 

Shoigu a également déclaré que le nombre de VSU KIA est compté comme 61 207 selon les estimations russes (généralement très conservatrices). 

Il a également été confirmé que le Kremlin a refusé de parler à Macron après son appel à Moscou aujourd’hui (en russe) – il n’y a rien à discuter avec l’Europe. Je suis sûr qu’ils préparent un nouveau « paquet » de sanctions, comme… comme… ne pas acheter de bière russe… ou quelque chose comme ça. Pour donner un peu de contexte à tout ça :

Tous les regards sont tournés vers la Réserve fédérale alors que la banque centrale entame mardi une réunion politique de deux jours, alors que les responsables devraient augmenter les taux d’intérêt à court terme de trois quarts de point de pourcentage à la fin de leur réunion mercredi. Face à une inflation tenace, les responsables devraient relever le taux d’intérêt de référence de la banque centrale – le taux des fonds fédéraux – à une nouvelle fourchette de 3,0% à 3,25%, contre une fourchette actuelle de 2,25 à 2,50%. Il s’agirait de la troisième hausse consécutive de 75 points de base depuis juin, portant les taux à leur plus haut niveau depuis 2008.

Ils ne peuvent pas arrêter l’inflation, car ils ne savent pas comment. Parce qu’ils ne savent pas comment fonctionne l’économie réelle, mais ils sentent où tout cela va – ce n’est pas une très bonne destination, c’est le moins qu’on puisse dire.

smoothiex12 à 00:10

5 réflexions sur “Ils voulaient la guerre. Ils l’ont.

  1. Bonsoir M. Bertez

    La Chine a bien compris l’urgence d’un cesser le feu et la nécessité de garanties de sécurité pour toutes les parties…. On ne peut qu’espérer qu’elle soit écoutée.

    On peut supposer, étant donné le récent sommet de Samarkande que ce développement de la situation à pu être évoqué.

    Les choses sérieuses vont commencer: le Kremlin ne prend plus Macron au téléphone.

    Cordialement

    J’aime

    1. Bonsoir,
      si le Kremlin ne prend plus les appels de Macron, c’est peut-être parce qu’il est désormais acté en Russie que les Etats-nations européens n’existent plus.
      Dans son allocution, V.Poutine parle de Washington, Londres et Bruxelles.
      S’il devait avoir un interlocuteur en Europe, ce ne pourrait donc être que U.v.der Leyen.
      Ainsi, c’est par le président russe que les Européens que nous sommes, apprennent qu’ils vivent désormais dans les Etats-Unis d’Europe et que le gouvernement tout comme le chef de l’Etat se trouvent â Bruxelles .

      J’aime

  2. Le personnel gouvernemental français me parait un peu léger mentalement pour assumer une vraie guerre.
    Pareil avec les leaders des autres pays européens et la commission européene.
    Faire des coups financiers ou mettre en ordre une nation,il y a un monde!
    Aux premières difficultés,ce sera la débandade!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s