Sabotage: seul le résultat objectif compte, oubliez le reste. Raisonnez à partir de ce que l’on voit. Pas de ce que l’on dit.

Je ne crois pas que nous connaitrons un jour la vérité totale sur le sabotage des pipelines.

Ceux qui sont allés trop loin ne peuvent plus reculer.

Jamais les faits ne seront connus et surtout reconnus.

C’est la loi du genre.

Mon analyse me conduit à penser que ce sabotage n’est pas une opération de communication, une opération spectacle sous faux drapeau simplement pour nuire a l’image de la Russie, ce n’est pas Bucha! Non, ce qui est recherché c’est l’objectif concret; la fermeture des pipelines, l’impossibilité pour l’Allemagne de succomber au chantage russe en échange de gaz. C’est une porte qui est fermée. Cela coupe l’herbe sous le pied de la population germanique qui manifeste pour obtenir la réouverture des fournitures; elles sont maintenant physiquement impossibles; le sujet est clos.

Le levier interne à l’Allemagne dont bénéficiât Poutine est brisé.

Objectivement, c’est à dire sans souci de la subjectivité supposée des uns et des autres, le sabotage ne profite pas aux Russes dans la mesure ou:

-il lui coute cher en Gaz perdu,

-il lui coute cher en levier perdu sur les européens et singulièrement les Allemands.

Le pipeline représentait la possibilité de donner à l’Allemagne une « porte de sortie » – de s’arracher au contrôle américain. Cela aurait été désastreux pour les États-Unis. L’Allemagne ouvrant Nordstream 2 aurait été une énorme victoire pour la Russie, économiquement et symboliquement. Naturellement, cela ne peut pas se produire.

Pour voir un intérêt des russes à cette opération il faut imaginer qu’ils se tirent délibérément une balle dans le pied, pour faire plaisir à Biden qui prétend que Poutine est fou.. »il est plus fou que je suis débile ». .

Compte tenu de la zone ou le sabotage est intervenu et de ses aspects technologiques, soyez assuré qu’aucun acteur en dehors des États-Unis n’a pu accomplir cet acte sans la bénédiction de certains hauts gradés de DC ou de Langley.

En ce qui concerne les bulles de gaz. C’est un aspect malheureux des pipelines sous-marins que la pression du gaz à l’intérieur soit en fait utilisée pour préserver l’intégrité du tuyau en luttant contre la pression au fond de la mer. 

Il est plus facile d’écraser un tuyau vide qu’un tuyau contenant du produit, tout comme une canette de boisson est plus facile à presser lorsqu’elle est vide. C’est pourquoi le NS » était pressurisé même lorsqu’il ne transmettait pas de gaz.

Les Russes devront maintenant l’arrêter, ce qui entraînera une infiltration d’eau et potentiellement la perte de l’ensemble du tuyau sur une distance considérable.

Dans une situation ordinaire, les propriétaires du pipeline seraient capable de déployer rapidement des pinces pour couvrir les fuites, mais comme il s’agissait certainement d’explosifs, les dégâts sont peut être trop importants pour appliquer ce qui est une sorte de pansement.

En parlant de faire du mal aux Allemands, un observateur prétend que les Allemands sont contractuellement obligés de payer à la Russie une certaine somme d’argent pour le gaz dans NS2 même lorsqu’ils n’en prennent pas. Je n’ai pas les moyens de vérifier. Il s’agirait d’une caractéristique commune à la plupart des contrats de vente de gaz, afin de protéger l’investisseur dans ladite infrastructure. 

Donc, en substance, les Allemands seraient doublement baisés car ils doivent le gaz à la Russie même s’ils ne le prélèvent pas !

C’est vraiment une tragédie pour l’Allemagne. Mais ce n’est rien a cote de l’humiliation que doivent ressentir les dirigeants autour de Scholz, lesquels dirigeants ont voulu jouer au plus fin, -faire semblant d’aider l’Ukraine tout en ne l’aidant pas- ils sont punis par les USA tout en ne pouvant pas se défendre car ce serait révéler leur duplicité . Scholz doit boire la coupe jusqu’à la lie.

Après la crise économique, à la faveur de la chute de l’euro et de la hausse du dollar, les investisseurs américains seront impatients d’acheter des actions des sociétés phares germaniques comme Daimler Benz, VW BMW, Bosch pour quelques centimes sur le dollar. 

C’est vraiment dur d’être un allié des États-Unis, comme l’a dit Kissinger.

À ce stade, il appartiendrait à l’UE, en particulier à l’Allemagne, de changer au moins sa position diplomatique et de commencer à dénoncer cette attaque orchestrée par les États-Unis contre l’ensemble de l’UE.  Mais von der Leyen a coupé l’herbe sous le pied du gouvernement Scholz en accréditant en urgence la thèse d’une culpabilité Russe.

Au lieu d’attendre les résultats des enquêtes elle s’est précipitée pour paralyser le gouvernement allemand!

Pas besoin de supposer une conspiration réelle, il y a bien convergence et donc conspiration objective entre « Stepan Borrell » et « von der Bandera » pour servir les intérêts américains -et Polonais- au détriment de ceux de l’Europe; tout se déroule comme si ces deux traitres étaient effectivement parties au sabotage puisqu’ils l’utilisent comme une nouvelle occasion de cracher sur la Russie.

Borrell et van der Leyen représentent les intérêts de la grande bourgeoisie d’affaires internationalisée en Europe. La fameuse bourgeoisie compradore. Les compradores de l’UE les soutiennent parce que c’est ce que veulent les compradores. C’est leur logique.

Soi-disant, il y aurait des négociations US-RF de haut niveau dans les coulisses.

Qui sait?

Ce que nous voyons suggère que la Russie n’en a cure : elle a intensifié de son côté en passant aux référendums et à l’intégration formelle des territoires libérés; elle a mobilisé pour sécuriser le territoire annexé et libérer les vrais militaires pour les tâches de première ligne. La Russie a également adopté le Shahed 136 iranien, qui semble avoir fait sensation du côté des observateurs de l’OTAN

Nous sommes loin des conditions supposées imposées par l’Otan pour cesser de soutenir l’Ukraine!

LA POLITIQUE ALLEMANDE DEPLAIT AUX ETATS UNIS

Le parlement allemand vient encore de rejeter une demande d’augmenter les livraisons d’armes à l’Ukraine!

TVP World: Germany: Parliament REJECTS request to increase arms supplies to Ukraine
— « The CDU/CSU Christian Democratic Union suffered defeat in the Bundestag with a proposal to increase military support for Ukraine.

In a roll-call vote, 179 MPs voted in favour of the proposal, 476 were against and one abstained, the German public broadcaster ARD reported.

The motion called for “an immediate and noticeable increase in German support in terms of quantity and quality”.

Ralf Stegner, MP of Germany’s ruling Social Democratic Party (SDP), described the motion as “unnecessary”.

In turn, Johann Wadephul, CDU/CSU parliamentary group vice-chair, stressed that, in view of Russia’s partial mobilisation, Ukraine now needs decisive support. »

https://t.me/BellumActaNews/84331

Publicité

2 réflexions sur “Sabotage: seul le résultat objectif compte, oubliez le reste. Raisonnez à partir de ce que l’on voit. Pas de ce que l’on dit.

  1. L’arrêt des livraisons à Engie est bien le fait qu’Engie ne payait pas le gaz prévu contractuellement mais non acheté physiquement.

    Les Polonais ne défendent pas leurs intérêts mais leurs haines historiques recuites tant vis-à-vis des Russes que des Allemands. Leur intérêt serait de s’entendre avec Poutine sur un partage de l’Ukraine

    J’aime

  2. Bonjour M. Bertez

    Il ne devrait donc plus y avoir le moindre doute sur qui dirige l’U.E et la France et nomme leurs dirigeants.
    Seuls ceux qui ont des yeux pour ne pas voir et des oreilles pour ne pas entendre s’obstineront. Hélas ils sont légions.

    Cette fois, le joueur de flûte de Hameln a aussi passé une corde aux cous des enfants.

    Cordialement

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s