Tout étant d’une fragilité extrême ils veulent faire remonter et ensuite stabiliser les Bourses.

Je crois rêver:

‘Nous avons fait des progrès substantiels dans la suppression de l’accommodement de la politique monétaire et nous devons reconnaître qu’il existe des signes évidents de ralentissement économique dans la zone euro.’’

Christine Lagarde-Conférence de presse d’octobre de la BCE

‘‘We have made substantial progress in removing monetary policy accommodation, and we have to recognize there are clear signs of an economic slowdown in the Eurozone.’’

Christine Lagarde – ECB October press conference

Au cours des deux dernières semaines, plusieurs banques centrales du G10 se sont révélées prêtes à pivoter.

L’Australie, le Canada et maintenant l’Europe commencent à peser le pour et le contre d’un calibrage de la politique monétaire elles abandonnent l’objectif de ramener l’inflation à 2 %, le plus tôt possible.


Au lieu de cela, ils commencent à envisager un ralentissement du rythme des resserrements  et très probablement une pause complète assez rapidement.

Pourquoi un revirement aussi soudain ?

Réponse: tous ces pays , toutes juridictions ont quelque chose en commun : de terribles  fragilités inhérentes.

Qu’il s’agisse de la dette du secteur privé (Canada), du marché intérieur du logement (Australie), des craintes de récession à venir ou d’une architecture très sous-optimale pour une « union monétaire/fiscale » (Europe), il est de plus en plus clair qu’un resserrement incessant de la politique monétaire finira par casser quelque chose.


Et par conséquent, tout d’un coup, le pour et le contre doivent être pesés les uns contre les autres.

Les décisions et la conférence de presse de la BCE hier  vont exactement dans cette direction, avec beaucoup de décisions et de nuances intéressantes.

Nous prenons l’inflation au sérieux, mais…

La BCE a augmenté son taux de 75 points de base, portant ainsi le taux de dépôt à 1,50 %, et l’inflation reconnue est susceptible de rester élevée et, par conséquent, de nouvelles augmentations des taux d’intérêt seront nécessaires.

Alors, où est la position « prêt à pivoter » ?


Dans le langage utilisé pour communiquer la forward guidance de la BCE.

A) Le communiqué de presse indique que le Conseil des gouverneurs ne s’attend pas à  »augmenter les taux d’intérêt au cours des prochaines réunions » mais seulement à  »augmenter davantage les taux d’intérêt » : une référence beaucoup moins précise à la prolongation de l’enchaînement des hausses sur temps; c’est une nuance

B) Le communiqué de presse reflète maintenant une BCE évaluant la position d’aujourd’hui comme raisonnablement stricte et s’y déplaçant rapidement :  »Avec cette troisième augmentation consécutive du taux directeur, le Conseil des gouverneurs a fait des progrès substantiels dans le retrait de la politique monétaire accommodante . »

C) Lagarde s’est fait entendre lors de sa conférence de presse sur les risques de récession et sur la nécessité de peser le pour et le contre lors d’un resserrement beaucoup plus important de la politique monétaire à partir d’ici.

Un bref aperçu de la réaction du marché aujourd’hui : les investisseurs ont immédiatement revu le taux terminal de la BCE à la baisse de plus de 30 pb !

Avec une inflation d’environ 10 % en Europe, et 11.9% en Italie, pourquoi la BCE effectuerait -elle un revirement aussi soudain ?

En raison de l’extrême fragilité du système européen: de  fragilités inhérentes et de fragilités circonstancielles.

Un secteur privé surendetté et improductif, une faible croissance potentielle due à une démographie médiocre et une architecture d’union monétaire/fiscale très sous-optimale exposent de manière chronique l’Europe à des risques systémiques.


ajoutez un tout nouveau gouvernement italien et pas nécessairement favorable à l’Europe et des risques énergétiques, des risques géopolitiques, et sociaux qui vont crescendo .

En d’autres termes, la BCE  »espère » que les marchés ont raison sur le fait que l’inflation tombe d’une falaise avec un CPI européen spot à 10 %, et des swaps d’inflation 1 an et 1 an donnent 2,7 %!

La BCE veut faire croire qu’un léger resserrement de sa politique monétaire  suffira à provoquer une baisse aussi forte de l’inflation.

L’histoire suggère que de petits pas ne suffisent pas à vaincre le dragon de l’inflation.



Dans les années 1990, afin de rétablir la stabilité des prix, la France a dû monter ses taux beaucoup plus fortement.

La BCE a également radicalement modifié le mécanisme de rémunération des TLTRO. Ce mécanisme de financement bon marché a permis aux banques européennes d’emprunter environ 2 000 milliards d’euros à des taux très avantageux pendant la pandémie.

L’idée est simple : inciter les banques à rembourser ces prêts TLTRO dès que possible, réduisant ainsi le bilan de la BCE et atténuant en même temps une partie de la rareté des collatéraux  en Europe.

La BCE a également radicalement modifié le mécanisme de rémunération des TLTRO. Ce mécanisme de financement bon marché a permis aux banques européennes d’emprunter environ 2 000 milliards d’euros à des taux très avantageux pendant la pandémie.

L’idée est simple : inciter les banques à rembourser ces prêts TLTRO dès que possible, réduisant ainsi le bilan de la BCE et atténuant en même temps une partie de la rareté des collatéraux  en Europe.

Alors que le bilan de la BCE a gonflé à plus de 4 500 milliards d’euros et que ce montant gigantesque de réserves excédentaires est en contradiction avec un resserrement de la politique monétaire, la BCE cherche des moyens de réduire sa taille.
Les deux candidats évidents sont QT et une forte réduction des TLTRO en cours.

La BCE est bien consciente des dangers du QT dans la zone euro (Italie, Grèce… ?), et donc inciter les banques à rembourser par anticipation les prêts TLTRO semble être une option moins dangereuse . L’espoir est également que la correction du déséquilibre entre un niveau très abondant des réserves excédentaires et une quantité limitée de garanties de bonne qualité (obligations allemandes AAA) atténueront la pénurie de garanties en Europe.

On fait semblant de vouloir resserrer mais on veut que les prix des actifs financiers restent très élevés. C’est un choix contradictoire, mais c’est celui qui est tenté.

La communauté financière au sens large veut que les marchés boursiers remontent, on la comprend.

Peu importe la réalité qui est sinistre , la réalité n’a plus d’importance dans l’imaginaire boursier.

On réduit toute les incertitudes à une seule; le pic de resserrement de la Fed a été atteint. Une dizaine de banques centrales suivent la Fed dans cette voie.

La dérivée du resserrement en quelque sorte devient favorable au marché.

On oublie :

-les valorisations délirantes sur une base historique

-la récession déjà bien engagée pour qui sait lire les indicateurs

-le niveau auquel va se stabiliser l’inflation: 2% ou 4% ?

-la fin de l’exceptionnalisme des technologiques et des GAFAM ,

-les comptabilités fausses, Enronnesques avec de lourdes pertes dans les inventaires

-la situation géopolitique loin d’être stabilisée

-les élections de mid-termaux USA et les fragilités politiques ailleurs

Le desir que cela remonte est forcené!

La plupart des technos se sont effondrées, c’est un invariant majeur de la Bourse américaine qui est en train de céder, c’est pire que le logement en 2008 car l’incidence est mondiale. Que se passera-t-il si Tesla vient à plier? Certaines grandes banques osent insinuer que les comptes récents de Musk ont été hédonisés!

[Yahoo/Bloomberg] Asian Stocks Decline; Yen Whipsaws After BOJ: Markets Wrap 

[Yahoo/Bloomberg] Oil Heads for Weekly Advance as Dollar Eases, US Exports Boom

[Reuters] Tech giants feel pain as cloud spending cuts suggest slowdown

[Yahoo/Bloomberg] BOJ Keeps Ultra-Low Rates as It Still Sees Inflation Cooling

[Reuters] BOJ keeps ultra-low interest rates, defies global tightening trend

[Reuters] Consumer inflation in Japan’s capital hits 33-year high

[AP] Japan to OK $490B in stimulus to cushion impact of inflation

[Yahoo/Bloomberg] Ukraine Latest: Biden Questions Putin’s Nuclear Denials

[Yahoo/Bloomberg] China’s Growth Now Seen Below 5% Through 2024 on Covid Zero Risk

[Reuters] IMF cuts Asia’s economic forecasts as China’s slowdown bites

[Reuters] U.S. business sentiment in China hits record low as zero-COVID persists, survey shows

[Bloomberg] China Ramps Up Lockdowns, Covid Restrictions Across Country

[NYT] Chip Makers, Once in High Demand, Confront Sudden Challenges

[WSJ] Kyiv Faces Lengthier Blackouts as Russia Assaults Ukraine’s Electric Grid

[FT] ECB convinces markets it is about to turn more dovish

[FT] The great decoupling with China will reshape markets

[FT] Brazil’s high-stakes election goes down to the wire

Publicité

2 réflexions sur “Tout étant d’une fragilité extrême ils veulent faire remonter et ensuite stabiliser les Bourses.

  1. Ils sont à la limite de tout casser et font donc du stop and go en encadrant le marché et en esquissant des pivots dès que le stress devient trop important.

    Ils pensent possible que l’inflation reflue avec ce qu’ils ont déjà fait autrement dit pas grand chose.

    Leur principal succès est d’avoir réussi à calmer au moins provisoirement les tensions sur le dollar.

    Je pense pour ma part impossible qu’il n’y ait pas déjà de gros dégâts sous le tapis.

    La BNS procède sans le dire à un sauvetage de CS et on a eu la blitzcrise sur les Gilts mais il y a surement d’autres cadavres à découvrir.

    J’en profite pour dire que je vois de nombreuses TPE autour de moi qui se place en procédure de sauvegarde. C’est un bain de sang et là encore le retour du réel avec le remboursement des PGE.

    Le gouvernement en est bien conscient et selon la méthode macronnienne procède discrètement à des abandons de créances ce qui revient à mettre la dette sur le dos de l’état. Après moi le déluge.

    https://rmc.bfmtv.com/actualites/economie/bercy-propose-discretement-aux-entreprises-de-ne-pas-rembourser-leur-pge-le-pret-garanti-par-l-etat_AV-202210270295.html

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s