L’affaire du missile: même dans les associations de malfaiteurs les plus soudées il y a des fissures.

Le démenti par Zelensky de l’évidente attaque ukrainienne contre la Pologne commencerait à irriter ses maîtres occidentaux. 

Le Financial Times cite l’opinion d’un « diplomate anonyme d’un pays de l’OTAN à Kiev » : 

« Cela devient scandaleux. Les Ukrainiens détruisent leur crédibilité. Personne ne blâme l’Ukraine, mais ils mentent ouvertement. C’est plus destructeur que les roquettes . 

Je vois que de nombreux commentateurs enfourchent ce cheval pour en tirer la conclusion que la crédibilité de l’Ukraine chute et que cela peut modifier la situation.

Voila le genre d’analyse que l’on peut lire.

Non seulement les dirigeants du peuple ukrainien ont dit aux Polonais que la Russie venait d’attaquer leur pays, mais il s’avère que ce n’étaient que de fausses nouvelles destinées à déclencher la guerre mondiale III. 

Pire encore, leur « allié » voulait que la Pologne initie cette apocalypse nucléaire; ils s’attendaient à ce que les forces armées polonaises agissent sur parole sans vérification préalable et attaquent la Russie immédiatement.

Dans la presse, on peut lire des affirmations du genre: ce comportement est indigne d’un « allié » et il a en fait révélé la vérité « politiquement gênante » selon laquelle Kiev est devenue arrogante à la suite du soutien inconditionnel que lui apportent le peuple polonais et son État. Les dirigeants ukrainiens pensaient pouvoir les manipuler et provoquer une crise nucléaire. 

La Pologne devrait être applaudie pour avoir eu le bon sens de remettre en question la véracité des affirmations de Kiev et d’avoir ainsi évité le piège que son « allié » lui avait tendu via sa dernière propagande complotiste contre la Russie.

Kiev a effectivement fait une erreur de calcul en s’attendant à ce que la russophobie qui imprègne la société polonaise et son appareil décisionnel aboutisse à ce que soit déclenchée la séquence d’événements la plus dangereuse de l’histoire. 

Heureusement, cela ne s’est pas produit.

La confiance des alliés de l’ukraine, de l’Occident, des Etats Unis a -t-elle été trahie comme le prétendent les commenatateurs moralisateurs? J’en doute.

J’en doute car cette affirmation repose sur une erreur d’analyse; l’erreur d’analyse consiste à croire que les relations au sein de l’Alliance anti-russe resposent sur la confiance.

Je soutiens que c’est le contraire, l’Alliance anti-russe repose sur les intérêts, sur le cynisme, sur la violence des bras tordus, sur le pragmatisme le plus amoral et la confiance n’ a rien à y faire.

Nous sommes entre gens de mauvaise foi et ils le savent. Tous.

Le problèm c’est qu’il est quelque fois difficile de se coordonner dans le mensonge et ici c’est ce qui vient de se passer.

Une erreur considérée comme une opportunité par exemple et on improvise pour en tirer partie et ensuite une mauvaise coordination. Une mauvaise coordination qui dure jusqu’à ce que le Chef siffle la fin des conneries et laisse les parties prenantes trop zélées, naives et engagées seules au beau milieu du ridicule sur la scène mondiale.

Tout se qui se passe en Ukraine et à l’occasion de la guerre repose sur la tromperie.

Je dis bien tout, qu’il s’agisse de l’histoire qui a conduite à Maidan, à la guerre, à ses origines. Qu’il s’agisse de ses raisons, de ses cause et de ses objectifs, tout est faux, pure construction parallèle .

Ces constructions parallèles, ces narratives bidons sur la guerre sont à usage public, à usage de l’opinion publique mondiale. Elles ne sont pas à usage interne de la coalition. Certes c’est à des degrés divers, que les participants accèdent à la verité ultime, car il y a des partenaires de second rang qui ne connaissent que des bribes.

Le coeur de l’Alliance -qui est Anglo saxon- sait que c’est un colossal coup monté et une gigantesque opération psychologique qui s ‘inscrivent dans un agenda complexe de long terme.

Ce qui justifie les actions des alliés occidentaux ce n’est pas la situation d’hier ou d’aujourd’hui, la situation présente , la guerre entre la Russie et l’Ukraine, non ce qui justifie tout cela c’est la constitution de camps, de camps de belligérants, la préparation des affrontements futurs avec la Chine et ses alliés éventuels des BRIC’s.

Ce que je prétends c’est que le camp occidenatl sait qu’il habite un gros univers de mensonges, que ce mensonge est décliné quotidiennement, que ce mensnonge est multiforme.

Le camp occidental a accepté le principe américain que la fin justifie les moyens, et tout est permis.

Le ciment de l’Alliance anti-russe, ce n’est pas la Confiance, c’est le Mensonge.

Tout est permis à condition que ce soit productif en terme pragmatique.

Et j’affirme que ce que je dis en matière de géopolitique et de guerre vaut aussi pour l’économie et la finance; tout est permis car tout est validé par l’agenda final: s’opposer à la perte de rang de l’Empire, s’opposer à la montée de la Chine et de son bloc.

Et c’est là que surgit le problème, c’est dans la mise en oeuvre.

Il faut que tout converge vers le même obejctif, que tout soit « crédible » et cohérent.

Malheureusement il y a les contradictions internes de l’Alliance, elles se manifestent de temps à autres, plus ou moins subjectivement, à l’occasion des évènements, à l’occasion des failles des participants. Et quand on a des participants cocainés, délirants ou aveuglés par leurs fantasmes de puissance alors il y a des bavures.

Même dans les association de malfaiteurs les plus soudées il y a des fissures.

Il y a des bavures; elles viennent de l’absence d’homogeneité de la coalition occidentale, des différences d’intérêt et surtout des différences de psychologies. Les uns ont une certaine rationalité, les autres en ont une autre, les uns ont certaines priorités, les autres en ont d’autres.

La coordination est rendu difficile à cause de cette situation de diversité dans la coalition et à cause des differents niveaux de mensonges ou d ‘informations.

Tous veulent la défaite de la Russie, certes mais en même temps ils sont préoccupés par leur statut personnel et sont soumis à leur logique propre.

L’affaire du missile est revélatrice d’un problème de fond, celui de la diversité de lAlliance anti-russe et celui de sa coordination.

EN PRIME

https://t.me/SolovievLive/140428

Publicité

3 réflexions sur “L’affaire du missile: même dans les associations de malfaiteurs les plus soudées il y a des fissures.

  1. Oui, c’est une bonne approche. Mais tirons la bobine et allons plus loin encore en observant les faits et actes avec ces petites et grandes accélérations, si révélatrices quant elles s’affichent aux grands jours.

    Car cette histoire de missile russe-ukrainien (S300!!!…) n’est qu’un pétard mouillé par rapport aux faits biens plus monstrueux qui attendaient le top départ avec les résultats des élections Mid-Terms US et là … Soyez alertes et bien accroché, c’est du lourd, du très-très lourd au point incroyable que personne ne relève (plus c’est gros…?) avec une accélération qui a elle seule justifie un séisme d’une magnitude Mondiale jamais observé pour ma part…

    Quelques faits dans le désordre…

    -Élections bidon Brésil…
    -Élections US entachés…
    -Rencontre (Biden) Chine…
    -G20…
    -Ecobobologie Égypte et les aventures et difficultés du PM UK…
    – FTX, banque route d’une grossièreté ahurissante, comme pour BNS et Crédit Suisse…
    – Attentats Istanbul…
    – Pétrolier Israélien touché…
    – Reprise des bombardements massifs Russes…
    – Régulations tout azimut (Crypto, faciale, pass sanitaire, carbone et autres gadgets à puces Chinoises)…
    – Effervescences multiples en UE
    – …/…

    …cela en moins de deux semaines… !!!

    Donc résumons, les mondialistes Deep-State et autres mafieux sans frontières, déjà à la manœuvre sur les questions contrôles NOW, monétaires, énergétiques, … viennent de se mettre d’accord sur le fond. Il y a fort à parier que cette guerre Ukraine s’évapore dans les prochains mois, laissant place à la nouvelle forme et aux nouveaux langages Souriez, nous sommes ChinoRUS pour le pire du pire !

    « MÊME DANS LES ASSOCIATIONS DE MALFAITEURS LES PLUS SOUDÉES IL Y A DES FISSURES. »

    Notre seule sortie de secours, avec la Guerre ?

    J’aime

  2. Bonjour M. Bertez

    Le petit menteur agace les gros?
    La roche tarpéienne est proche du Capitole …..
    Le sauveur du peuple pourrait bien finir par se prendre un gadin.

    Cordialement.

    J’aime

  3. Il ne faut jamais oublier que la première victime d’une guerre c’est la vérité.

    Il n’y pas eu d’attaque ukrainienne, du matériel mal entretenu depuis des décennies est allé se perdre de l’autre côté de la frontière. Il faut surtout penser aux 2 victimes et à leurs familles

    J’aurais cru que la Pologne en profiterait pour « sécuriser » les territoires historiquement polonais et entamer la partition du pays

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s