« Si Poutine abandonne enfin ses demi-mesures et se lance dans la vraie guerre, la guerre sera bientôt finie. » 


Paul Craig Roberts

Institut d’économie politique

25 Novembre 2022

La politique du Kremlin, vieille de huit mois, consistant à protéger l’Ukraine contre les attaques, aidant ainsi l’Ukraine à mener une guerre contre les forces russes, semble avoir pris fin.   

L’infrastructure – électricité, transport, eau – de l’Ukraine est en cours de destruction .   La véritable guerre commence.

Les attaques russes contre la capacité de fonctionnement de l’Ukraine se sont progressivement intensifiées, entraînant des dommages plus importants et plus graves.   

Il semble que les Russes ne veuillent pas tout détruire si l’Occident et son gouvernement fantoche d’Ukraine reviennent à la raison. 

Les médias occidentaux prostitués, bien sûr, ne rapportent pas la vraie situation.   

Les prestitutes occidentales sont un ministère de la propagande et ils ont créé une image de la défaite russe.   Il serait difficile d’identifier le pire menteur dans les médias occidentaux car il y a une infinité de candidats, mais Charles Moore du UK Telegraph est un candidat de premier plan pour publier les rapports les plus farfelus :   

https://www.telegraph.co.uk/news/2022/11/18/vladimir-putins-hope-now-terrify-west-negotiating-away-ukraines/   

The Telegraph nous dit aussi que « l’Ukraine pourrait atteindre la Crimée en Noël »  https://www.telegraph.co.uk/world-news/2022/11/19/ukraine-news-russia-war-latest-putin-missiles-severodonetsk/?li_source=LI&li_medium=liftigniter-rhr 

Les soi-disant « experts russes » américains répandent les mêmes illusions.

Par conséquent, les peuples occidentaux ont une image totalement fausse de la situation.   

La Russie pourrait détruire l’Ukraine en un jour sans utiliser d’armes nucléaires.   

La retenue du Kremlin – qui est à mes yeux une bévue stratégique car elle a permis à l’Occident de s’impliquer et d’étendre la guerre – en Ukraine a plusieurs raisons légitimes. 

L’Ukraine et sa population font partie de la Russie depuis des siècles.   Il y a beaucoup de mariages mixtes. La plupart des Ukrainiens ne sont pas favorables aux néo-nazis qui dominent l’Ukraine depuis que les États-Unis ont renversé le gouvernement en 2014 et ont souffert entre leurs mains.   Le Kremlin ne veut pas d’une ruine pauvre d’un pays à sa frontière, et le Kremlin ne veut pas la responsabilité d’avoir à reconstruire l’infrastructure de l’Ukraine.

Il est inconcevable pour moi que des « experts » et des « journalistes » en Occident soient si stupides et corrompus pour avoir écrit les récits ridicules du conflit qui portent leurs noms.   C’est un non-sens total et cela a encouragé la fausse croyance que la Russie peut être vaincue et que « l’Ukraine peut être en Crimée d’ici Noël ». 

Qu’une telle propagande absurde puisse être efficace est dangereux, elle peut amener les États-Unis et l’OTAN à mettre des bottes sur le terrain, et puis là nous avons la troisième guerre mondiale.

Du point de vue de Washington, plus l’Ukraine est détruite, mieux c’est.   

Si Poutine abandonne enfin ses demi-mesures et se lance dans la vraie guerre, la guerre sera bientôt finie.  

Washington peut empêcher Zelensky de se rendre jusqu’à ce que l’Ukraine soit détruite, Washington profite ainsi de la ponction économique et financière imposée à la Russie que la reconstruction imposera.   Du point de vue de Washington; plus il y a de problèmes pour la Russie, mieux c’est, quel que soit le coût pour les Ukrainiens.

Ce à quoi nous assistons, c’est à l’énorme inhumanité de Washington et des capitales de l’OTAN.   

Il est injuste que ce soit l’Ukraine qui paie le prix de l’inhumanité occidentale et non Washington et les capitales européennes.

Publicité

3 réflexions sur “« Si Poutine abandonne enfin ses demi-mesures et se lance dans la vraie guerre, la guerre sera bientôt finie. » 

  1. Paul Craig Roberts s’étonne depuis longtemps de la mollesse
    des réactions russes face aux provocations de l’OTAN.
    Car de fait aucun accommodement n’est possible avec la finance
    anglo-saxonne qui ne veut pas de partenariat, seulement des
    larbins et des territoires à piller. Sa sauvagerie ne s’embarrasse
    même plus de prétextes idéologiques.
    L’Ukraine peut bien crever pour que le reste du monde en
    fasse autant. A commencer par l’Europe.
    (« Crever » n’est pas pris au hasard. En 1974 Kissinger déclarait
    déjà « Le premier commandement de la politique américaine
    est la diminution de la population dans d’autres pays ».
    Avec en plus l’aide d’une fausse pandémie et d’un faux « vaccin »
    peut-être?)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s