Billet. Sur la question des objectifs militaires légitimes .

Sur la question des objectifs militaires légitimes .

La question des objectifs militaires licites a été interprétée de différentes manières dans l’histoire de l’humanité. 

 Cependant, il y a des éléments communs dans les coutumes de la guerre et les conventions internationales. Il y a des règles de conduite pendant la guerre qui trouvent leur origine dans des sources « sacrées ».


Qu’est-ce qui est considéré aujourd’hui comme des cibles militaires légitimes ?


Dans le cadre des règles de guerre nommées, ce sont :


1. Toutes les troupes de l’ennemi , combattants légaux et combattants illégaux qui ne sont pas officiellement sorties de ses forces armées.


2. Tout équipement militaire direct et auxiliaire de l’ennemi.


3. Tout objet lié à l’infrastructure militaire, ainsi qu’à l’infrastructure civile qui contribue à la réalisation des objectifs militaires (ponts, stations de transport, routes, installations énergétiques, usines et ateliers, remplissant au moins partiellement les commandes militaires, etc.).


4. La direction militaro-politique du pays ennemi.


5. Les forces armées d’autres pays qui sont officiellement entrés en guerre, qui sont des alliés du pays ennemi, et les objets situés sur leur territoire.

Aujourd’hui, se pose une question essentielle : la guerre hybride, déclarée de facto par l’OTAN à la Russie peut-elle être considérée comme l’entrée de l’Alliance dans le conflit ? 

La fourniture d’une énorme quantité d’armes à l’Ukraine peut-elle être considérée comme une attaque contre la Russie ? Les conseillers, même deguisés sans uniforme sont ils des combattants , des bottes au sol de l’OTAN?

Et en conséquence, les objectifs militaires du bloc de l’Atlantique Nord sont ils des cibles licites pour les Russes ?

Posez vous la question!

En général le public à tendance à repondre « oui ». Il s’étonne voire se scandalise de la retenue russe.

Compte tenu de ces considerations on voit clairement qi’il n’y a pas de ligne rouge avec d’un coté un « avant » et ensuite un « après », la question de la légitimité des cibles n’est pas juridique ou question de règles publiques énoncées, c’est une question d’appréciation ; question d’appréciation ou de volonté d’escalade.

A moins que ce soit une autre question que les dirigeants ne tiennent pas voir posée, car elle implique une connivence des belligérants au sommet!

Pour l’instant la Russie fait l’autruche elle essaie de ne pas voir que les cibles OTAN sont des cibles légitimes; il y a une sorte de code plus ou moins explicite dans l’escalade entre les Etats Unis et la Russie.

Et je me demande meme si ce n’est pas à cela que servent les contacts secrets, ils servent à préciser les codes, à les actualiser, à les interprêter.

Mais il ne faut pas que cela se sache car les peuples comprendraient que la guerre est un jeu, un vrai jeu des puissants, connivents, qui s’entendent entre eux, qui se servent des citoyens lambda comme des pions que l’on sacrifie.

4 réflexions sur “Billet. Sur la question des objectifs militaires légitimes .

  1. Parmi les cibles les plus légitimes que vous n’avez pas citées, il faut mentionner les Bourses qui alimentent et s’alimentent sur les armes, via tout un tas d’instruments de spéculation. Evidemment , si la Russie se mettait à frapper ces cibles, elle taperait Francfort en Europe et autres, enfin, il n’y en a pas beaucoup d’autres, je crois, puisque la Bourse de Paris a été délocalisée aux USA, si je me souviens bien…Quoiqu’il en soit ce serait des frappes que le capitalisme mondial ne supporterait pas. Et pourtant, à terme, qu’elle bien pour l’humanité que d’être débarassé de ce chancre immense….

    J’aime

  2. Bonjour M. Bertez

    Dans son film  » la vie et rien d’autre », Bertrand Tavernier faisait bien remarquer que les usines de part et d’autre étaient singulièrement épargnées tandis que les paysans des deux bords étaient allègrement massacrés….

    Il fût un temps où les rois et chefs des armées se battaient en première ligne. Ce n’était pas si mal en fin de compte: la mort du roi , sa capture mettait fin aux combats.
    Je trouve fort dommage que l’on ait oublié cette intelligente et saine coutume.
    Ainsi, on pourrait considérer, dans l’intérêt des peuples, comme objectifs légitimes et primordiaux les quartiers généraux et chefs d’Etats belligérants, ce qui étant donné la prépondérance actuelle du monde financier et marchand , inclurait les sièges des banques centrales et d’affaires ainsi que ceux des principales compagnies intéressées à la poursuite des conflits.

    Cordialement

    J’aime

  3. Bonjour
    Les 2 camps jouent au Playmobils … et testes leurs jouets pour savoir qui a le meilleur …
    Les victimes militaires ou civiles ne sont que des … dégâts plus ou moins collatéraux …
    Pourtant … il est si simple pour l’un ou pour l’autre de finir la guerre … un missile au bon endroit qui décapite le pouvoir …
    Mais … ca régule la population … fais marcher l’économie … peur a la masse qui se tient tranquille …etc… le covid n’a pas été efficace comme la canicule d’ailleur …
    Détruire et reconstruire … ça occupe du monde pour quelques temps … puis il faut un ennemi … sinon la vie serait trop belle … trop tranquille … trop d’ennui …
    La guerre résout tout les problèmes et de toute façon c’est la faute à l’autre …

    J’aime

  4. Les premières cibles OTAN qui seront visées quand la Russie en aura assez des faux semblants devraient être les avions radar et les satellites qui guident les Ukrainiens. Et si cela dégénère, la base de Ramstein est une belle cible pour les missiles hypersoniques.
    Mais il faudra alors se remettre entre les mains de Dieu

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s