La Russie souhaite réduire les tensions et s’accorder sur les principes d’une coexistence pacifique basée sur une stricte réciprocité. 

Réponse de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova à une question des médias concernant la déclaration du secrétaire de presse du département d’État N. Price sur la « culpabilité » de la Russie dans la détérioration des relations russo-américaines

Question : Comment pourriez-vous commenter la déclaration du porte-parole du Département d’État Nikolai Price dans une interview selon laquelle l’administration Biden essayait de construire des relations plus stables et prévisibles avec la Russie, ce qui les aurait rendues « plus instables et imprévisibles ».

Réponse : Je dirai tout de suite qu’il s’agit d’une fausse construction, qui peut être facilement corrigée si les roles des États-Unis et de la Russie sont inversés. 

Bien sûr, nous ne nous faisions pas d’illusions dès le départ, mais nous nous sommes sincèrement efforcés de trouver un terrain d’entente afin de rendre les relations russo-américaines stables et prévisibles. Nous avons essayé même face à la confrontation constamment fomentée par Washington.

C’est le désir des États-Unis de maintenir à tout prix l’hégémonie américaine, ignorant les nouvelles réalités géopolitiques, ainsi que la réticence arrogante à mener un dialogue sérieux sur les garanties de sécurité, qui ont conduit à un résultat prévisible . Après le fiasco très médiatisé en Afghanistan, l’Amérique est de plus en plus entraînée dans un nouveau conflit, non seulement en soutenant le régime néonazi de Kyiv avec des finances et des armes, mais aussi en augmentant sa présence militaire « sur le terrain ».

Il s’agit d’une politique dangereuse et à courte vue qui amène les États-Unis et la Russie au bord d’une confrontation directe. 

À son tour, Moscou appelle l’administration de Biden à procéder à une évaluation sobre de la situation et à ne pas déclencher une dangereuse spirale d’escalade. Nous espérons que Washington nous entendra, même s’il n’y a pas encore lieu d’être optimiste.

Les assurances rhétoriques de bonnes intentions constamment entendues du côté américain dans les intervalles entre les menaces et les « cinq minutes de haine », par définition, ne peuvent pas être à la base d’un dialogue entre égaux. Surtout en combinaison avec le fait que les responsables américains n’hésitent pas à mentir banalement en affirmant que le secrétaire d’État E. Blinken est en contact « avec son collègue S. V. Lavrov ». Pour mémoire, la dernière fois qu’ils se sont parlé au téléphone, c’était le 29 juillet, et lors des forums internationaux ultérieurs, le chef de la diplomatie américaine a fui notre ministre pour ne pas le croiser!

La Russie souhaite réduire les tensions et s’accorder sur les principes d’une coexistence pacifique basée sur une stricte réciprocité

Nous ne refusons pas de communiquer avec les États-Unis à différents niveaux, mais pour des progrès au moins minimes, nous avons besoin d’un interlocuteur qui a une volonté politique, une ouverture d’esprit et une volonté de négocier honnêtement, sans arrière pensée. 

Et c’est exactement ce qui est complètement absent maintenant à Washington.

    Publicité

    Une réflexion sur “La Russie souhaite réduire les tensions et s’accorder sur les principes d’une coexistence pacifique basée sur une stricte réciprocité. 

    1. Bonjour M. Bertez

      Compte tenu des récentes déclarations de Jake Sullivan, les propos de Mme Zakharova, même s’ils sont parfaitement sincères, relèvent des voeux pieux que l’on émet lors du nouvel an. D’après Mr. Mc Gregor ou Bhadakumar, la Fédération de Russie devrait désormais être dans l’obligation d’y aller à fond sur l’Ukraine, avec tous les risques d’escalade que cela présente, bien que tous se récrient à cette idée!

      Pour exemple, chaque médecin interrogé en France est contre l’administration non absolument nécessaire d’anxiolytiques ou d’anti dépresseurs et en fin de compte la France est une des plus grande consommatrice de ce genre de produits. Alors quand j’entends tout le monde dire que l’usage d’armes nucléaires est exclus mais par ailleurs s’empresse d’en remplir les arsenaux…..
      Notre espèce à une propension à la connerie violente qui lui vient du fond des âges…

      Cordialement.

      J’aime

    Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s