Quand le japon vient renverser les quilles du jeu financier mondial.

La Banque du Japon (BoJ) a élargi de 25 bps la bande de négociation autorisée pour les obligations d’État japonaises (JGB) à 10 ans . Les JGB à 10 ans peuvent désormais s’échanger entre -50 bps et +50 bps .

C’est un changement majeur. Ne souriez pas; la finance est un jeu complexe et tout se joue a la marge. Il y a des effets de seuil. Un petit mouvement peut provoquer un grand choc.

Pendant des années, le Japon a mis en place une politique monétaire agressivement accommodanteLes taux de la Banque du Japon ont été effectivement épinglés à 0% pendant des décennies. 

Le QE à grande échelle était une pratique courante et, il y a quelques années, la BoJ est passée au Yield Curve Control (YCC).


Pour maintenir les rendements à 10 ans nuls , la Banque du Japon est passée d’une politique qui ciblait la quantité d’obligations à acheter (QE) à une mesure qualitative (YCC).

Ce fut une décision réussie: les taux initiaux sont restés bloqués à 0 % pendant des décennies .

La BoJ n’a pas relevé ses taux elle a élargi la bande de négociation du JGB à 10 ans de seulement 25 points de base .

Le Japon est un énorme exportateur de capitaux.

C’est une sorte de hedge fund global qui collecte l’argent des japonais et l’investit partout dans le monde pour obtenir une rentablité qu’il ne peut produire au Japon.

Depuis les années 90, les investisseurs japonais cherchent à l’étranger un rendement pour déployer leur excédent d’épargne domestique.

Les investisseurs japonais sont les plus grands détenteurs de bons du Trésor américain au monde avec plus de 1 000 milliards de dollars en Treasuries. Les différentiels de rendement étaient positifs, et permettaient de compenser le coût de la couverture des risques sur les parités des devises. Le rendement net était de l’ordre 100 points de base, une véritable aubaine pour un pays privé de rendement.

Cce sont les investisseurs japonais qui ont aidé la France, malgré une situation financière mauvaise à maintenir un spread pas trop pénalisant vis à vis de l’Allemagne, ils sont bourrés d’OAT. Les japonais ont parié sur l’absence de risque de rédénomination.

Incertitudes sur l’orientation des flux de capitaux

La décision de la BoJ va  modifier considérablement les flux de capitaux globaux.

Tout cela est opaque, mal connu, dominé par les opérations de carry et de levier!

La decision de la BOJ introduit à la fois un bouleversement et une incertitude.

Le bouleversement c’est la possibilité de mise en place d’une politique monétaire plus rigoureuse avec la perspective l’an prochain d’un nouveau gouverneur de la Banque Centrale.

L’incertitude c’est l’évolution future des taux, de la courbe des taux et du change japonais.

Deja la parité USD/JPY a chuté brutalement.

Faut il considérer que l’actionde la BOJ va à l’avenir être considerablement plus hawkish?

L’ implication est évidente pour tout le marché mondial des obligations et fonds d’état.

En modifiant les conditions d’accès du colossal hedge fund japonais au financement, en modifiant les rendements relatifs et en modifiant les conditions d’arbitrage de base, la nouvelle politique va avoir un impact non négligeable sur les directions futures des flux financiers, en particulier ceux qui étaient vers les USA, Londres, l’Europe, les Peripheriques etc .

L’incidence dépendra des coûts de couverture de change .

Tout peut s’analyser, -en extrapolant- comme si la BOJ s’orientait vers une politique qui va inciter l’épargne japonaise à garder ses ressources et à les employer domestiquement .

Quelle est l’analyse sous jacente ? Economique, financière, monétaire, géopolitique?

Une chose me parait évidente le yen qui beaucoup baissé devrait enfin entamer sa remontée.

Les obligations japonaises devraient monter.

Sur les actions japonaises il y a du plus et du moins. On verra.

Les actifs financiers étrangers eux devraient se trouver pénalisés.

.

Publicité

2 réflexions sur “Quand le japon vient renverser les quilles du jeu financier mondial.

  1. « C’est un changement majeur. Ne souriez pas »…

    Un changement majeur ? Après les derniers rebondissements avec la baleine UK +les turpitudes crédits Suisses+ les déboires Teutons+ FTX+…+…+…+une coupe du monde à 220 millards, non, sourire serait vraiment déplacé !

    C’est juste une fuite en avant, une de plus.

    L’hypocrisie fait peut-être des miracles virtuels, mais n’appelons plus cela « Capitalisme » car sans destructions créatrices, sans règles respectables et sans assureurs en dernier ressort, c’est une loi de la jungle 2.0 avec pleins de bugs dedans…

    En vous souhaitant d’agréables moments en cette fin d’année, veillez croire, Monsieurs Bertez, en l’expression de mes respectueuses salutations pour votre travail hors normes.

    Au plaisir de suivre toutes les réflexions que vous soulevez. Merci.

    J’aime

  2. C’est une nouvelle mauvaise surprise dans cette fin d’année qui en réserve décidément beaucoup.

    La politique de la BOJ est tellement ancienne qu’elle paraissait gravée dans le marbre.

    Ceci dit à ce stade c’est le plus petit des mouvements et il intervient après des mouvements importants en zones dollar et euro ; je doute donc qu’elle ait un impact significatif sur les opérations de carry trade à court terme.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s