Modeste proposition de Bruno Bertez pour lutter contre la richesse excessive.

Jonathan Swift: Modeste proposition pour empêcher les enfants des pauvres d’être à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public. Oeuvre satirique publiée de façon anonyme en 1729.

  • Depuis 2020, les 1 % de personnes les plus riches ont accumulé près des deux tiers de toutes les nouvelles richesses créées dans le monde, selon un nouveau rapport d’Oxfam.
  • Les impôts doivent être augmentés pour les ultra-riches en tant que “condition préalable stratégique pour réduire les inégalités et ressusciter la démocratie”, a déclaré Gabriela Bucher, directrice exécutive d’Oxfam International.

Cette position d’OXFAM qui est celle de la pseudo-gôche-sociale-démocrate est une imbécilité.

Si on augmente les impôts sur les ultra riches on baisse la profitabilité nette de leur capital et ils débrouilleront avec l’aide des politiciens aux ordres et des banques centrales pour « se refaire » et remonter la profitabilité . Ils ont de nombreux moyens à leur disposition dont la mise au chomage, la surexploitation des salariés, la hausse des prix, le monopoly …par ailleurs ils feront la grève de l’investisisement et monteront le fameux Mur de l’Argent..

La seule vraie solution aux inégalités, à l’excès de dettes des gouvernements et à la suraccumuation qui bloquent la croissance et la prosperité c’est de poser le principe de la necessaire euthanasie partielle du capital, Pas progressive, non d’un seul coup, un « one shot ».

Il faut :

soit détruire par la crise financière une fraction significative du capital accumulé et inefficace,

soit confisquer une fraction importante de ce capital au profit de la société dans son ensemble .

Il faut prélever une partie importante de ce capital, mettons un cinquième et l’affecter immédiatement à un fond de réduction des dettes des Etats.

Ce capital s’est enrichi sur le dos du bien commun: la monnaie.

Il s’est enrichi par la constitution de dettes/deficits des Etats et le laxisme des banques centrales, il doit rendre ce qu’il a touché induement.

C’est une mesure de logique économique, c’est logique socialement et surtout très efficace pour lutter contre la suraccumulation et les inégalités.

Il faut confisquer ce capital inflaté par les dettes des Etats et l’affecter à la reduction de la masse de leurs dettes.

Ce ne doit surtout pas être un impot récurrent , mais une sorte de nationalisation/ socialisation de ce qui a une véritable origine sociale. Cet argent est tombé du ciel de l’inflationnisme monétaire!

Face au problème lancinant de l’excès de capital qui bloque le système social et économique il faut prendre le taureau par les cornes et non pas par la queue. Il est plus intelligent de nationaliser une fraction du capital que de la laisser partir en fumée ou au paradis du Pognon comme il le fera lors de la future grande crise boursière.

Cette mesure ne modifie pas le capital réel, elle ne joue qu’au niveau des contre-valeurs du capital c’est à dire des masses de capital-papier. C’est une nationalisation très spéciale, moderne , qui tire son sens du formidable enrichissement que l’inflationnisme a créé.

On a pillé la monnaie eh bien ceux qui ont bénéficié du pillage doivent en rendre une partie significative .

Il faut que la masse de capital qui est en concurrecne pour s’octroyer le profit se réduise, se contracte nettement, pas à la marge comme ce serait le cas avec la hausse des impots. Il faut que cela réduise les déséquilibres bilantiels de nos systèmes.

C’est une mesure économique saine car elle réduira le capital fictif improductif, c’est une mesure juste car elle consiste a reprendre l’enrichissement tombé du ciel , enrichissement sans cause de ces dernièers années.

Le gonflement de la masse de capital est un profit :

de guerre contre la crise de 2008

de guerre contre le covid de 2019

de guerre de l’Occident contre la Russie de 2021

Les profits de guerre peuvent legitimement être confisqués.,

Au cours des deux dernières années, les 1 % de personnes les plus riches ont accumulé près des deux tiers de toutes les nouvelles richesses créées dans le monde, selon un nouveau rapport d’Oxfam .

Un total de 42 000 milliards de dollars de nouvelles richesses ont été créées depuis 2020, dont 26 000 milliards de dollars, soit 63 %, amassés par les 1 % les plus riches des ultra-riches, selon le rapport. Les 99 % restants de la population mondiale n’ont collecté que 16 000 milliards de dollars de nouvelles richesses, selon l’organisation caritative mondiale contre la pauvreté.

“Un milliardaire a gagné environ 1,7 million de dollars pour chaque dollar de nouvelle richesse mondiale gagné par une personne appartenant aux 90% les plus pauvres”, indique le rapport, publié au début du Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

Cela suggère que le rythme auquel la richesse est créée s’est accéléré, les 1 % les plus riches du monde ayant amassé environ la moitié de toutes les nouvelles richesses au cours des 10 dernières années.

Le rapport d’Oxfam a analysé les données sur la création de richesse mondiale du Credit Suisse, ainsi que les chiffres de la liste Forbes Billionaire et de la liste Forbes Real-Time Billionaire pour évaluer l’évolution de la richesse des ultra-riches.

La recherche compare cette création de richesse aux rapports de la Banque mondiale , qui a déclaré en octobre 2022 qu’elle n’atteindrait probablement pas son objectif de mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici 2030 , car la pandémie de Covid-19 a ralenti les efforts de lutte contre la pauvreté.  

Gabriela Bucher, directrice exécutive d’Oxfam International, a appelé à une augmentation des impôts pour les ultra-riches, affirmant qu’il s’agissait d’une “précondition stratégique pour réduire les inégalités et ressusciter la démocratie”.

Dans le communiqué de presse du rapport, elle a également déclaré que des modifications des politiques fiscales aideraient à lutter contre les crises en cours dans le monde.

« Taxer les super-riches et les grandes entreprises est la porte de sortie des crises qui se chevauchent aujourd’hui. Il est temps de démolir le mythe commode selon lequel les réductions d’impôts pour les plus riches font en sorte que leur richesse se répercute d’une manière ou d’une autre sur tous les autres », a déclaré Bucher.

Les crises coïncidentes dans le monde qui s’alimentent les unes les autres et produisent une plus grande adversité ensemble qu’elles ne le feraient séparément sont également appelées « polycrise ». Ces dernières semaines, des chercheurs, des économistes et des politiciens ont suggéré que le monde est actuellement confronté à une telle crise alors que les pressions de la crise du coût de la vie, du changement climatique et d’autres pressions se heurtent.

[Yahoo/Bloomberg] European Stocks Rise as US Futures Signal Caution: Markets Wrap

[Yahoo/Bloomberg] Oil’s Advance Takes Breather as Investors Assess China Reopening

[Reuters] Yen surges on BOJ policy shift speculations; dollar slides to seven-month low

[Yahoo/Bloomberg] Yen Option Cost Jumps to Three-Year High on BOJ Surprise Concern

[Reuters] Analysis: Bank of Japan’s yield curve control in danger as policy backfires

[Yahoo/Bloomberg] Traders Eye Chance of More BOJ Tweaks With ‘Pandora’s Box Open’

[Reuters] Explainer: How does Japan’s yield curve control work?

[Yahoo/Bloomberg] Economists say BOJ’s Amamiya is top governor candidate, tightening this week unlikely

[Reuters] China braces for COVID holiday surge as people leave megacities for hometowns

[Reuters] China’s Dec home prices fall, more supportive policies likely

[Yahoo/Bloomberg] China Bad-Debt Firms Plan Property Support of Up to $24 Billion

[Reuters] Russia-Belarus to conduct ‘defensive’ air drills, sparking fear in Kyiv of new offensive

[Reuters] Household wealth optimism collapses, global survey shows

[CNBC] The richest 1% of people amassed almost two-thirds of new wealth created in the last two years, Oxfam says

[Reuters] Analysis: Russia’s falling oil revenues could create vicious circle for budget, rouble

[FT] US regulators crack down on private equity securitisation vehicles

[FT] What the end of the US shale revolution would mean for the world.

Publicité

6 réflexions sur “Modeste proposition de Bruno Bertez pour lutter contre la richesse excessive.

  1. Bonsoir,
    Autres modalités, s’inspirer de la démocratie athénienne, qui était plutôt rugueuse dans le genre…
    Les plus riches sont tenus d’accomplir ce qu’on appelle des liturgies fort coûteuse, pour le bien de la cité, sinon… C’est l’exil et la confiscation de tous les biens. Point.

    J’aime

  2. Bonsoir M. Bertez

    Puisque vous citez Swift, et en souvenir d’un de mes maîtres en architecture  » La première solution à envisager pour résoudre un problème c’est de l’éliminer! » , je vous proposerais bien de les manger les super riches. Ils seraient bien entendu vite remplacés, mais en mangeant les remplaçants ainsi que leurs suivants, on finirait bien par résoudre le problème de la sous alimentation dans le monde . Il faut donc ne pas toucher au système mais simplement changer de source de protéines animales !

    Alors on pourrait supprimer en plus les élevages bovins, ovins, et gallinacés, qui larguent du méthane dans notre air pur: les criquets et les vers de farine seraient soulagés, Greta serait heureuse, et Borrell tondrait la pelouse dans jardin de nous en chantonnant joyeusement .

    Cordialement

    J’aime

  3. Bonsoir M. Bertez,

    Admettons que le principe soit retenu.
    Et comment se réalise-t’il dans la pratique avec la libre circulation des capitaux et une loi de nationalisation qui prendrait des semaines à être votée. On suspend le cours de bourse de LVMH pendant 3 mois ? On bloque les capitaux, on saisit les avoirs des intéressés « à la russe » ? Ou alors, on applique la méthode saoudienne, en enfermant les intéressés dans des hôtels (de luxe bien sûr) jusqu’à ce qu’ils crachent?

    Pas simple.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s