A propos de la refondation de la Construction Européenne

Beaucoup de lecteurs m’envoient des opinions péremptoires sur la question européenne, sur l’impossibilité de la modifier etc. Je ne les publie pas car elles induisent en erreur. Je ne suis pas là pour diffuser ce que je considère comme des erreurs.

Une refondation européenne est possible en plus d’être souhaitable. Il est évident et cela se comprend, que les candidats qui ont fait de la sortie de l’UE leur credo ne vont pas rentrer dans des explications complexes qui ne peuvent que brouiller les esprits. Chaque chose en son temps.

Etant partisan d’une telle refondation, d’un renversement total de perspective, mais en même temps persuadé qu’une construction européenne est nécessaire, je conseille la lecture du petit ouvrage d’Hubert Vedrine intitulé « Sauver l’Europe ».

Védrine sait de quoi il parle il a été Ministre des Affaires Etrangères de 1997 à 2002 et l n’ a jamais cessé de réfléchir et d’enseigner sur ces questions . Il n’est pas européiste notez le bien. Son affirmation liminaire est la suivante: « l’Europe a été batie à l’envers ».  C’est mon point de  départ également. Cela devrait être aussi celui des personnes de bonne volonté qui cherchent une solution à l’impasse actuelle. Cette affirmation « l’Europe a été batie à l’envers » n’est pas équivalente à celle des souverainistes partisans de l’europe desNations. Sous cet aspect  là je ne suis pas souverainiste, la seule souveraineté que je défends est celle des personnes, des individus, des hommes concrets, ceux qui existent en chair et en os, pas les abstraits, les citoyens.

Je propose que l’on sorte des régimes de boucs émissaires, sur l’émigration,  l’Europe, la mondialisation,  le climatisme, pour cesser de subir ces mouvements et arrêter de pleurnicher.

Ces évolutions comportent une part de nécessité historique mais et c’est le grand mais, ils doivent être maîtrisés , venir d’en bas, avoir pour seul objectif le bien être des peuples, ils doivent être choisis  par eux, et non pas subis. Les élites n’ont aucune légitimité dans leur volonté de les confisquer, elles ne détiennent aucune  vérité, cela se saurait, cela  se serait vu! L’histoire récente est l’illustration de leurs carences prétentieuses.

La situation présente est l’inverse du souhaitable, ces évolutions sont scélérates. Elles se font contre les peuples, à un rythme qui ne leur convient pas, au profit des élites et des kleptocrates; elles sont accomplis sous le signe de l’argent facile, de l’exploitation et de la précarisation accrues; elles sont volontairement destructrices.

C’est en refusant les nécessités historiques, en refusant de les conduire, de les inflêchir,  qu’une partie du peuple se met hors jeu et ainsi laisse le champ libre aux salopards qui, eux occupent le champ libre et le balisent à leur seul profit. Il faut accepter les nécessités historiques et les chevaucher, les domestiquer. Bien entendu les dites nécessités historiques doivent être analysées, critiquées, démystifiées . Le contraire est la politique du pire.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “A propos de la refondation de la Construction Européenne

  1. Bonjour Monsieur Bertez

    J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt.

    Vous faites référence à un ouvrage d’Hubert Védrine concernant la refondation de l’Europe.

    Dans une interview de novembre 2016 au quotidien l’Opinion, Monsieur Védrine indiquait ceci:

    « Le niveau européen devrait se concentrer sur quelques domaines clés redéfinis et arrêter de vampiriser les niveaux national, régional ou local. »

    Il s’agirait donc d’abandonner une UE bâtie selon un schéma fédéraliste, que nos dirigeants cherchent à imposer, dans lequel les différents pays de l’UE constitueraient des entités fédérées qui délégueraient leurs fonctions régaliennes à une entité centrale, détentrice de la souveraineté.

    La solution proposée pour sortir de l’impasse actuelle serait une refondation de la construction européenne. Si je comprends bien, cette refondation se ferait selon un schéma confédéral dans lequel les entités confédérées délégueraient certaines de leurs compétences à des organes communs, chaque entité gardant sa souveraineté.

    Dans votre article, vous indiquez:

    « Cette affirmation « l’Europe a été batie à l’envers » n’est pas équivalente à celle des souverainistes partisans de l’europe desNations. »

    N’étant pas un spécialiste de ces questions, pouvez vous m’expliquer la différence que vous faites entre une europe confédérale et une europe des nations.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s