La fin du Reflation Trade en un graphique, mais personne n’a peur

Aplatissement de la courbe des taux, nous sommes revenus au point de départ, c’est à dire les élections américaines. Ce retour en arrière sonne le glas des anticipations de reprise grâce aux Trumponomics.

Ce mouvement laisse cependant les actions sur leurs sommets. la fin du reflation trade n’a pas touché les actions, les marches restent Teflon et les « buy the dippers, » sont toujours là.

La croissance n’est pas au rendez vous, les réformes fiscales s’éloignent, Trump est en mode panique, les Républicains misent maintenant sur le vice président Mike Pence.

Pourquoi cette indifférence? Pourquoi les marchés sont ils Teflon.

Réponse parce que l’argent est toujours là, le bilan de la Fed n’est pas réduit, la BCE et la BOJ continuent leurs largesses et les taux longs ne remontent pas car on ne croit pas à l’accélération de la reprise . Conclusion, nous sommes toujours au sein de l’univers des liquidités, de la monnaie et des quasi monnaies et sous cet aspect, ce sont encore les actions qui apparaissent  les plus attrayantes. On continue de croire que la Fed ne tolérera pas de mise en risk -off

Les valorisations restent coincées dans les plus haut, ce qui traduit non pas la réalité économique, mais la situation du champ des assets-papiers et la poursuite des achats de titres à long terme par les banques centrales jointe à la timidité de la Fed

.

Pas de croissance, donc pas de hausse des taux longs.

Publicités

3 réflexions sur “La fin du Reflation Trade en un graphique, mais personne n’a peur

  1. Les us ont les memes problèmes que nous:trop d’impots,de lois,d’inactifs assistés et de corruption politique et économique.Difficile d’obtenir de la croissance dans ce contexte.La forte montée de la bourse aurait du créer un effet de richesse qu’on ne retrouve meme pas dans les chiffres de la croissance

    J'aime

  2. Tous les analystes honnêtes dont vous faites partie nous décrivent un univers financier complètement administré par les banques centrales et leurs complices, les TBTF : bienvenue dans la finance du XXI ème siècle, un « non marché » , où l’analyse et les émotions ont disparu, géré par les robots des « market makers » ( les TBTF) qui font la tendance grâce au « bol de punch » de la Fed et consors…et où l’investisseur particulier n’a rien à faire ou plutôt si: il servira de contrepartie au travers de son fonds de pension ou de son assurance vie le jour où « ils » retireront brusquement l’échelle…mais cela est-il seulement encore possible ou seront nous ruinés lentement par l’inflation cachée voire l’hyperinflation? Qu’en pensez-vous ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s