Les rééducation des islamistes, cela ne marche pas!

 

Selon un rapport de deux sénatrices dont France Inter s’est procuré un exemplaire en avant-première , l’état a dépensé 100 millions d’euros en trois ans pour déradicaliser.

100 millions, c’est la somme déboursée par l’Etat depuis 2014 pour lutter contre la radicalisation. Avec quel résultat ? Nul, quasi nul. Ce  rapport fait suite à un premier rapport des deux sénatrices, en février dernier. Il  était déjà très critique.

“Business de la déradicalisation”

Les sénatrices Esther Benbassa (EELV) et Catherine Troendlé (Les Républicains) pointent l’absence “d’évaluation méthodique” de la “longue liste” des associations subventionnées, ce qui entraîne un “business de la déradicalisation”. C’est pourquoi la 1re proposition  des deux sénatrices est de définir un vrai “cahier des charges”, pour choisir les organismes de prévention de la radicalisation.

Elles rappellent que plusieurs responsables associatifs ont eu “maille à partir avec la justice”. Il faut surtout opter pour la “qualité” et non plus pour la “quantité”, écrivent les parlementaires. Elles conseillent en outre de fermer d’urgence le centre expérimental de Pontourny, à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), qui a coûté 2,5 millions d’euros, mais n’accueille déjà plus aucun jeune pensionnaire.

Lavage de cerveau !

Les sénatrices insistent sur la prise en charge des mineurs radicalisés, qui concerne la moitié de leurs propositions. Selon elles, l’incarcération peut avoir des “effets contre-productifs”. Elles proposent plutôt de développer des “appartements éducatifs”, expérimentés depuis quelques mois en région parisienne. Appartements dans lesquels un mineur radicalisé est placé seul, avec la présence constante d’un éducateur, dans l’espoir d’un désendoctrinement optimal.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Les rééducation des islamistes, cela ne marche pas!

  1. Que veut dire « radicalité  » ? L’expression violente d’une opinion n’est qu’une conséquence de la « radicalité « , toujours pas définie . Extrémisme ? Ces gens pourraient être nazis, ou communistes genre Pol Pot , parler de déradicalisation aurait fait hurler de rire. Ces doctrinaires bisounours charlots-Charlie se comportent comme s’il existait un profil-type.
    C’est un non-sens , ce n’est pas l’idéologie d’adhésion, le problème , c’est leur mal-être, leur désordre existentiel , leur manque d’estime pour eux-mêmes , la frime, le pouvoir sur les autres, la joie de tuer. Ce sont des psychopathes. Les filles partent se marier et se couvrir de sacs poubelles . On note que pour la plupart, ce ne sont pas des prix à réclamer. Des laissées pour compte dans l’univers des gens normaux. Les hommes ? Tous les profils , éduqués , brillants, analphabètes, parents ouvriers ou professions libérales , étudiants ou cadres ou dealers et déjà assassins .
    Ces histoires de deradicalisation sont un marché très lucratif et permettent d’entretenir la version « convenable  » , Ils auraient été abusés par une mauvaise idéologie qui n’est qu’une déviance de cette religion d’amour et de paix , l’Islam.
    C’est l’inverse. Le Coran leur permet de laisser libre cours à leur instinct de mort. Et encore … Ils ne l’ont pas lu, « on leur a raconté que le prophète a dit … » .
    On ne relâche pas ces pervers dans la nature.
    Vous en faites ce que vous voulez Et pas à mes frais de contribuable .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s