Les dépêches jeudi matin

A lire dans Bloomberg concernant la Chine, les rêves ne meurent jamais:

https://www.bloomberg.com/gadfly/articles/2017-08-30/wake-up-china-banks-the-bull-market-s-back-for-now?utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_term=170830&utm_campaign=sharetheview


Depuis Springfield dans le Missouri Trump a jugé indispensable de « réduire le poids des impôts sur nos entreprises et nos travailleurs ».

Appelant tous les membres du Congrès – démocrates, républicains et indépendants – à soutenir une réforme « qui permette de mettre plus d’argent dans les poches des travailleurs américains », le locataire de la Maison Blanche n’a pas dit un mot sur la façon dont il entendait la financer.

Si les républicains sont en position de force à la Chambre des représentants comme au Sénat, la majorité est loin d’être à l’unisson et les discussions s’annoncent âpres sur ce dossier aussi complexe techniquement que délicat politiquement. Nombre d’élus du « Grand Old Party » sont vent debout contre tout accroissement du déficit public.

Frustré par l’absence d’avancées législatives majeures depuis son arrivée au pouvoir le président américain a  lancé un avertissement: « Je ne veux pas être déçu par le Congrès. Vous m’entendez? Vous m’entendez? », a-t-il lâché. « Je pense que le Congrès va se ressaisir, en tout cas je l’espère », a-t-il ajouté.

Rappelant que la dernière refonte en profondeur de ce dernier remontait à 1986, sous Ronald Reagan, le président américain a appelé de ses voeux un nouveau texte « simple, équitable et facile à comprendre », soulignant que les Américains les plus modestes ne disposaient pas d’une « armée de comptables » pour les aider. « Notre code des impôts auto-destructeur a coûté aux Américains des millions et des millions d’emplois et des milliards de dollars », a martelé Trump, affirmant que le document était six fois plus long qu’en 1955.

Jugeant qu’une réforme des impôts pourrait permettre d’atteindre le cap des 3% de croissance, il s’est déclaré convaincu qu’il était possible d’aller « bien au-delà ». « Au lieu d’exporter nos emplois, nous exporterons nos produits », a-t-il ajouté dans une allocution évoquant par moment ses discours de campagne.


Le taux de chômage en Italie est remonté en juillet de 0,2 point par rapport à juin, pour s’établir à 11,3%, selon des données provisoires publiées jeudi par l’Institut national des statistiques (Istat).

Ce chiffre est largement supérieur à la moyenne de la zone euro, qui s’élevait à 9,1% en juin.

Chez les Italiens âgés de 15 à 24 ans, le chômage a progressé de 0,3 point à 35,5%, là aussi très au-dessus de la moyenne européenne (18,7%).

L’écart entre hommes et femmes s’est creusé. Le taux de chômage a ainsi reculé de 0,1 point chez les hommes, à 10,3%, mais a augmenté de 0,5 point chez les femmes, à 12,8%.

Le taux d’occupation a progressé de 0,1 point, à 58%


CAC 40 en hausse on est à 5096

.


[Bloomberg] Asia Stocks Rise as China PMI Adds to Growth Story: Markets Wrap

[Bloomberg] Gold Is Winning New Fans

[Reuters] Trump touts tax reform, overlooks White House aide Cohn

[Bloomberg] China Factory Gauge Shows Robust Economy as Price Outlook Surges

[Bloomberg] Initial Coin Offerings Draw Fraud Warning From China Trade Group

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s