La Société Générale balladurienne cherche à asphyxier le FN

La Société Générale s’est fait épingler mardi par le Front national, en réaction aux révélations de France Inter et Mediapart. Les deux médias affirment en effet que la banque historique de la formation politique lui aurait demandé de clôturer ses comptes.

« Il semblerait que cette banque ne veuille plus de nous, on se demande pourquoi », a déclaré à Sud Radio le directeur de la communication de parti, David Rachline. « C’est un véritable scandale. »

David Rachline

@david_rachline
« Les banques et certaines oligarchies altèrent la démocratie en se servant de leur pouvoir financier pour faire en sorte que nous ne puissions pas nous financer. » @sudradio
07:52 – 21 nov. 2017
4 4 réponses 33 33 Retweets 27 27 j’aime
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
« Secret bancaire »

Selon une lettre interne au FN datée de lundi, la Société Générale a demandé au parti de Marine le Pen de clôturer l’ensemble de ses comptes, ceux du siège comme ceux de plusieurs fédérations. Contactée par Reuters, la Société Générale a fait savoir qu’elle était « tenue au secret bancaire et ne (pouvait) donc s’exprimer sur un dossier privé ».

« Nous tenons néanmoins à préciser que dans le cadre de la relation que nous avons avec l’ensemble de nos clients, que ce soit pour l’ouverture ou la clôture d’un compte, nous suivons a la lettre les réglementations en vigueur et les exigences qui s’imposent a un établissement bancaire », a poursuivi la banque.

Des comptes à valider

Le FN est lourdement endetté depuis la campagne présidentielle et les résultats décevants aux législatives, dont le parti chiffrait en décembre 2016 la somme nécessaire pour les mener à bien à 27 millions d’euros. La seule présidentielle a représenté une dépense de 12,5 millions d’euros pour le parti. Cette somme doit être remboursée intégralement par l’Etat, mais pas avant l’examen et la validation des comptes de campagne.

« La situation du Front national est tout à fait saine et il n’y a aucune raison qu’un banquier prenne ce motif-là pour éjecter ainsi aussi brutalement un client aussi ancien et qui s’est toujours parfaitement conduit sur le plan des règles bancaires », a dit sur BFM TV Wallerand de Saint-Just, le trésorier du FN.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s