Billet: Quand la diplomatie spectacle donne dans le porno!

« Il serait vain d’incriminer le Spectacle sans clouer les spectateurs au même pilori. La plus belle fille du monde ne peut donner que les caresses dont on la couvre. Le Spectacle ne peut offrir que ce qu’il trouve chez ceux qui le désirent. Et le Consensus, au fond des choses, n’est qu’un autre nom pour « servitude » 


Notre opinion résumée en une phrase: il n’y a pas plus d’espoir de résolution de la crise Nord Coréenne que de beurre en branche.

Il faudrait que la Corée du Sud rompe avec les USA ce qui est peu probable. Les USA ne se retireront pas de la Coréee du Sud. Ils veulent refaire le coup de la Libye.

*********

L’évènement de la semaine écoulée n’a pas été les cajoleries publiques pitoyables de Trump et Macron. L’événement de la semaine a été la rencontre entre le leader de la Corée du Nord et celui de la Corée du Sud. Selon les médias un pas été fait vers un rapprochement qui pourrait déboucher sur un accord de paix et même à plus long terme sur une réunification.

Vous noterez en passant sur la photo que la mode pour les chefs d’état est de se tenir par la main, de s’embrasser et de se peloter devant les cameras: un communicant a du inventer cela, il s’est dit que les peuples étant stupides il faut leur montrer en image que les leaders se rapprochent, qu’ils s’aiment. On passe bien d’un monde de sens à un monde d’images, le monde Disney du dessin animé.

La raison et la logique laissent une fois de plus la place aux affects, au spectacle et aux émotions. Peu importe l’indécence, il faut frapper, inscrire et influencer les esprits. L’indécence réside en ceci que quand ils font la guerre, c’est à dire tous les jours, ce sont les autres, les peuples, les civils qui meurent tandis que eux festoient et couchent ensemble.

Comment ne pas se sentir anar quand on voit ces photos et celles de Trump pelotant Macron, me vient l’envie de fredonner la chanson de Craonne.

Bientôt pour aller plus loin  on fera comme dans les vieux temps, lorsque les familles royales ou impériales donnaient leurs filles en mariage a des souverains alliés pour sceller les alliances. Ici,comme on a perdu toute pudeur et que les moeurs ont évolué vers le laxisme on nous donnera peut-être  le spectacle de partouzes , DSK a  déjà tracé la voie n’est ce pas! Et cela peut marcher car le peuple maintenant sombre dans le porno. Il a droit au Cirque!

Depuis plusieurs mois je ressens une impression étrange, elle se confirme de jours en jours. Elle n’est pas pensée ou rationalisée, non elle est intuitive: j’ai une colossale impression de dérisoire.

Dérisoire, ridicule, faux, bidon, lamentable.

Ce n’est pas un hasard si de plus en plus j’utilise le terme de simulacre dans mes analyses et mes descriptions; ce que nous voyons, me semble t- il, mérite ce terme terrible de simulacre. On joue, on feint, on ment à longueur de journée.

On joue on feint, on ment en faisant semblant d’y croire, en participant au spectacle, on est complice.

Cela va plus loin que la société du spectacle de Debord, ou les analyses de Muray sur la festivisation  car il y  a solidarité dans  la salle et sur la scène entre les acteurs et les spectateurs; tout le monde y met du sien pour afficher et faire semblant de donner vie à un monde bidon, artificiel, de papier peint, de marionnettes. « Ce qui s’organise, écrit Muray, c’est la mise en scène de résidus religieux, sous leurs formes les plus délirantes si possible, par le Spectacle lui-même et au profit du Spectacle, dans le but d’entretenir ou de réactiver le noyau dur irrationnel, la fiction mystique vraiment consistante, sans quoi aucune communauté, aucun collectivisme, aucune solidarité ne pourraient tenir le coup très longtemps.

Ce monde est celui  que nous désignons  souvent comme celui de la névrose, celui de l’intérieur de la bouteille, avec les mouches qui y vibrionnent. Nous sommes au delà du mensonge, puisque les sujets sont dans un autre monde et qu’ils ont cessé d’être eux mêmes, ils sont autres. La distinction n’est même plus entre le vrai et le faux, elle est passée à l’étage supérieur entre ce qui est consistant et ce qui ne l’est pas. Magritte a peint et écrit le fameux : « ceci n’est pas une pipe », on attend celui qui nous fera comprendre que: « ceci n’est pas un monde ». Nous sommes au delà de la re-présentation du réel, nous sommes dans la re-présentation du délire du système devenu copie et caricature de lui même.

Cela commencé il y a longtemps, mais j’en ai eu conscience aiguë avec les élections de Macron et de Trump et depuis, la perception n’a cessé de s’amplifier, le voile du dérisoire a progressivement, jour après jour, tout recouvert, progressivement.

La personnalisation, la présidentialisation du pouvoir des dirigeants suprêmes a certainement beaucoup contribué au glissement vers la comédie généralisée, vers la farce. On ne sait plus ou commence et ou s’arrête la mise en scène. C’est un pseudo monde de confusion.

J’ai eu l’impression de rêver quand a surgi l’affaire du harcèlement des femmes, quand on a mis en scène le me-too.  La sensation a été forte encore lors de la fameuse crise du Bitcoin: une baudruche a fait la « une » des journaux et des télés pendant 10 jours , des dizaines de milliards ont surgi du néant , puis y sont rentrés!

Les pseudos événements n’ont cessé de se succéder comme la chute des marchés boursiers provoquée par l’effondrement d’une valeur purement synthétique, le VIX, pardon le XIV,  dont personne n’a jamais entendu parler.

Puis il y a eu l’affaire Skripal avec un terrible gaz mortel venu d’ailleurs mais dont on se remet en quelques jours;  l’apothéose a été l’attaque chimique mise en scène par les fameux White Helmets. Elle  s’est dégonflée très vite sous la pression du ridicule et de l’improbables réunis, mais elle a donné le grand spectacle du bombardement le plus idiot que l’on ait jamais vu dans l’histoire, un bombardement à plusieurs centaines de millions de dollars, un bombardement du style bataille navale des potaches cancres au fond de la classe,  téléphoné, télégraphié dans lequel les pantins néo-cons et leurs complices comme Macron ont demandé aux Russes  de bien vouloir faire semblant, comme eux de jouer à la guerre. Un bombardement qui est un véritable feu d’artifice de conneries mais qui a prouvé que la puissance:dominance militaire américaine dans les airs avait , si on peut dire, du plomb dans l’aile.

Nous baignons dans la non consistance. Pire, nous habitons la non consistance, nous sommes traversés par la non-consistance.

Ce que je veux dire c’est que le phénomène majeur pour moi est la destruction en profondeur de la crédibilité, de la vérité  et de tout ce sur quoi reposaient  nos sociétés: la confiance. Nous , citoyens perdons nos capacités d’adaptation , nos repères s’effondrent, les signaux sont truqués, nous traversons les villages Potemkine; comment prendre les bonnes  décisions, les décisions justes, adaptées dans un monde faux? Est ce voulu? Peut être car le résultat c’est la montée de la dépendance, de la dépendance à l’égard de ceux qui sont censés savoir, à l’égard  de ceux qui ont les ressources puisqu’ils  les prélèvent sur nous. Le faux joue contre nous, il contribue à notre inadaptation, à notre inefficacité.

Revenons à notre rencontre historique de la semaine passée.

Le leader de la Corée du Nord a  pour la première fois dans l’histoire marché sur le sol de la Corée du Sud. C’est fort, c’est un signe, un symbole qui permet, n’est ce pas, au public mondial de comprendre que nous sommes dans le sérieux; rendez vous compte il a marché non pas sur la lune mais sur la Corée du Sud! Ces chefs ont promis de négocier un véritable traité de paix afin de remplacer les dispositions  précaires qui ont présidé à la division de la Corée depuis soixante ans. La Corée du Nord accepterait de négocier ses armes nucléaires contre pareil traité de paix.

Le spectacle a été mondial … non, pas tout a fait car il n’a pas été retransmis sur les télés des principaux intéressés, les citoyens de la Corée du Nord! Cela fait tiquer non?

De là à penser que l’on est dans l’arnaque mondiale il n’y a qu’un pas que nous franchissons car l’accord historique que l’on nous a vendu n’est pas le premier, il est quasi le même que tous ceux qui l’ont précédé en décembre 91, juin 2000, octobre 2007. L’accord du 27 avril 2018 n’est guère différent de ceux qui l’ont précédé, mais la différence c’est … l’utilisation du symbolique; Kim a marché sur le sol de la Corée du Sud.

Dans les termes, l’accord dont on assure la promotion mondiale est le même que les accords précédents. D’ailleurs les journaux comme le New York Times ont utilisé des copiés-collés pour traiter l’affaire!

L‘accord  est vicié dès le départ puisqu’il prévoit non pas une dé-nécluarisation unilatérale de la Corée du Nord mais un désarment synchronisé , -in a phased manner- ce qui implique que les troupes américaines doivent quitter la Corée du sud en même temps  que le Nord met en pratique sa dé-nuclarisation.  Trump et ses militaires viennent encore de rappeler que la de-nécluarisation doit être un préalable!

Les analyses et interprétations orthodoxes , comme la presse MSM en produit sont totalement inadéquates; il ne s’agit pas de se gargariser d’un accord historique et de le fêter, il s’agit au contraire de le démolir, de le de-sacraliser, bref de le mettre en doute et d’oser poser la vraie question.

La vraie question elle est dans la faille, dans le trou , dans la béance que tout le monde s’efforce d’occulter; pourquoi nous balance-t-on un accord qui n’en n’est pas un , un  accord dont la condition essentielle qui est la dénucléarisation préalable voulue par les USA  n’est absolument pas remplie.

La réponse est évidente , la réalité, le fond  de cet accord est ailleurs. Cet accord n’est pas ce pour quoi on nous le fait passer. Il  est soit inséré dans  un deal plus  vaste , soit dans un marchandage sordide entre des chefs de gouvernements qui veulent renforcer leur popularité, leurs soutiens,  faire une opération de prestige. Notre interprétation, mais il ne s’agit que d’une interprétation car d’autres sont possibles penche  pour la seconde hypothèse : il y a une sorte de connivence entre les Pouvoirs pour faire semblant , pour monter des coups, des opérations afin de se servir de soutiens mutuels sur le dos des peuples, une complicité pour se  pour se servir de piédestal les uns aux autres.

Full text of joint declaration issued at inter-Korean summit

2018/04/27 20:01

PANMUNJOM, April 27 (Yonhap) — The following is an unofficial translation of the full text of a joint declaration signed and issued by South Korean President Moon Jae-in and North Korean leader Kim Jong-un at the end of their bilateral summit held Friday at the Joint Security Area of Panmunjom inside the heavily-fortified Demilitarized Zone that divides the two Koreas.

—————-

Panmunjeom Declaration for Peace, Prosperity and Unification of the Korean Peninsula

During this momentous period of historical transformation on the Korean Peninsula, reflecting the enduring aspiration of the Korean people for peace, prosperity and unification, President Moon Jae-in of the Republic of Korea and Chairman Kim Jong Un of the State Affairs Commission of the Democratic People’s Republic of Korea held an Inter-Korean Summit Meeting at the ‘Peace House’ at Panmunjeom on April 27, 2018.

The two leaders solemnly declared before the 80 million Korean people and the whole world that there will be no more war on the Korean Peninsula and thus a new era of peace has begun.

The two leaders, sharing the firm commitment to bring a swift end to the Cold War relic of longstanding division and confrontation, to boldly approach a new era of national reconciliation, peace and prosperity, and to improve and cultivate inter-Korean relations in a more active manner, declared at this historic site of Panmunjeom as follows :

1. South and North Korea will reconnect the blood relations of the people and bring forward the future of co-prosperity and unification led by Koreans by facilitating comprehensive and groundbreaking advancement in inter-Korean relations. Improving and cultivating inter-Korean relations is the prevalent desire of the whole nation and the urgent calling of the times that cannot be held back any further.

① South and North Korea affirmed the principle of determining the destiny of the Korean nation on their own accord and agreed to bring forth the watershed moment for the improvement of inter-Korean relations by fully implementing all existing agreements and declarations adopted between the two sides thus far.

② South and North Korea agreed to hold dialogue and negotiations in various fields including at high level, and to take active measures for the implementation of the agreements reached at the Summit.

③ South and North Korea agreed to establish a joint liaison office with resident representatives of both sides in the Gaeseong region in order to facilitate close consultation between the authorities as well as smooth exchanges and cooperation between the peoples.

④ South and North Korea agreed to encourage more active cooperation, exchanges, visits and contacts at all levels in order to rejuvenate the sense of national reconciliation and unity. Between South and North, the two sides will encourage the atmosphere of amity and cooperation by actively staging various joint events on the dates that hold special meaning for both South and North Korea, such as June 15, in which participants from all levels, including central and local governments, parliaments, political parties, and civil organizations, will be involved. On the international front, the two sides agreed to demonstrate their collective wisdom, talents, and solidarity by jointly participating in international sports events such as the 2018 Asian Games.

⑤ South and North Korea agreed to endeavor to swiftly resolve the humanitarian issues that resulted from the division of the nation, and to convene the Inter-Korean Red Cross Meeting to discuss and solve various issues including the reunion of separated families. In this vein, South and North Korea agreed to proceed with reunion programs for the separated families on the occasion of the National Liberation Day of August 15 this year.

⑥ South and North Korea agreed to actively implement the projects previously agreed in the 2007 October 4 Declaration, in order to promote balanced economic growth and co-prosperity of the nation. As a first step, the two sides agreed to adopt practical steps towards the connection and modernization of the railways and roads on the eastern transportation corridor as well as between Seoul and Sinuiju for their utilization.

2. South and North Korea will make joint efforts to alleviate the acute military tension and practically eliminate the danger of war on the Korean Peninsula. Alleviating the military tension and eliminating the danger of war is a highly significant challenge directly linked to the fate of the Korean people and also a vital task in guaranteeing their peaceful and stable lives.

① South and North Korea agreed to completely cease all hostile acts against each other in every domain, including land, air and sea, that are the source of military tension and conflict. In this vein, the two sides agreed to transform the demilitarized zone into a peace zone in a genuine sense by ceasing as of May 1 this year all hostile acts and eliminating their means, including broadcasting through loudspeakers and distribution of leaflets, in the areas along the Military Demarcation Line.

② South and North Korea agreed to devise a practical scheme to turn the areas around the Northern Limit Line in the West Sea into a maritime peace zone in order to prevent accidental military clashes and guarantee safe fishing activities.

③ South and North Korea agreed to take various military measures to ensure active mutual cooperation, exchanges, visits and contacts. The two sides agreed to hold frequent meetings between military authorities, including the Defense Ministers Meeting, in order to immediately discuss and solve military issues that arise between them. In this regard, the two sides agreed to first convene military talks at the rank of general in May.

3. South and North Korea will actively cooperate to establish a permanent and solid peace regime on the Korean Peninsula. Bringing an end to the current unnatural state of armistice and establishing a robust peace regime on the Korean Peninsula is a historical mission that must not be delayed any further.

① South and North Korea reaffirmed the Non-Aggression Agreement that precludes the use of force in any form against each other, and agreed to strictly adhere to this Agreement.

② South and North Korea agreed to carry out disarmament in a phased manner, as military tension is alleviated and substantial progress is made in military confidence-building.

③ During this year that marks the 65th anniversary of the Armistice, South and North Korea agreed to actively pursue trilateral meetings involving the two Koreas and the United States, or quadrilateral meetings involving the two Koreas, the United States and China with a view to declaring an end to the War, turning the armistice into a peace treaty, and establishing a permanent and solid peace regime.

④ South and North Korea confirmed the common goal of realizing, through complete denuclearization, a nuclear-free Korean Peninsula. South and North Korea shared the view that the measures being initiated by North Korea are very meaningful and crucial for the denuclearization of the Korean Peninsula and agreed to carry out their respective roles and responsibilities in this regard. South and North Korea agreed to actively seek the support and cooperation of the international community for the denuclearization of the Korean Peninsula.

The two leaders agreed, through regular meetings and direct telephone conversations, to hold frequent and candid discussions on issues vital to the nation, to strengthen mutual trust and to jointly endeavor to strengthen the positive momentum towards continuous advancement of inter-Korean relations as well as peace, prosperity and unification of the Korean Peninsula.

In this context, President Moon Jae-in agreed to visit Pyongyang this fall.

April 27, 2018

Done in Panmunjeom

Moon Jae-in Kim Jong Un

President Chairman

Republic of Korea State Affairs Commission

Democratic People’s

Republic of Korea

C (http://english.yonhapnews.co.kr/news/2018/04/27/0200000000AEN20180427013900315.html)

 

.

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Billet: Quand la diplomatie spectacle donne dans le porno!

  1. L’objectif réel de ces pantalonnades* palpatriciennes est d’obtenir le nombre maximum de « like » et de pouces levés sur les réseaux sociaux, consécutivement à une secrétion en masse de dopamine*. Vous avez raison M. Bertez, c’est bel et bien de la pornographie !
    Cordialement.
    *voir « Brancaleone* s’en va t-aux croisades » avec Vittorio Gassman- Brancaleone: aux larges braies, mais son communiquant insiste pour que cela signifie « grand lion »
    * dopamine: agent dénervant consensuel surnommé « tout l’ monde il est beau, tout l’monde il est zentil » .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s