L’accordeon fonctionne, le grand transfert

Le grand transfert est bel et bien engagé!

Nous vous avons expliqué la technique de l’accordéon. Elle consiste dans son principe à transférer l’argent qui est dans votre poche à la poche des gouvernements, des très grandes entreprises, des banques.

A la faveur des taux zéro  ou négatifs ces émetteurs de dettes vous vendent, au plus bas des taux , c’est à dire au plus haut des prix, des créances. vous leur donnez vos sous. Vous payez plein pot, que ce soit vous ou vos caisses de retraites ou prévoyance. Puis on monte les taux , ce qui fait chuter le prix des créances que vous avez acheté et réduit la charge des émetteurs.

Ils ont en effet une faculté de rachat quand les prix baissent, ce dont ils ne se privent pas, faisant ainsi encore un profit supplémentaire sur votre dos .

Ah les braves gens. J’ai décrit tout cela en détail et en avance dans Lupus et dans l’agefi dès les années 2010!

Ci dessous, l’accordéon fonctionne, la valeur totale de ce qui vous a été vendu à vous ou à vos caisses de retraite a encore fortement chuté ncette semaine!

C’est clair, depuis le debut 2018, on est dans un nouveau régime boursier, c’est la décrue. on tond les moutons et les gogos. Toute l’habilieté des maîtres consiste a faire en sorte que vous ne vous en aperceviez pas et que encaissiez les pertes sans protester.

Sans même engueuler les banquiers qui vous ont fourgué ces titres.

Le principe est le même pour les actions! Vous remarquez tout cela a commencé sérieusement debut 2018!

Publicités

3 réflexions sur “L’accordeon fonctionne, le grand transfert

  1. Cher Bruno Bertez, vous serait-il possible de réexpliquer ce que vous exposez en prenant un cas d’école concret? Je suppose que ça parlerait plus à des ignares comme moi (qui veulent tout de même en savoir plus). Merci d’avance.

    J'aime

    1. J’aurais l’occasion de le faire quand les marchés baisseront nettement, ce sera plus clair et plus justifié.

      Ce que j’ai appelé depuis 2010 « le grand transfert » consiste à supprimer toute rémunération sur les placements sans risque offerts au public; à partir delà les guichetiers des banques lui ont prosposé des placements plus risqué c’est à dire des placements dont la valeur en capital n’est pas garantie. Le public a souscrit en masse sur les conseils des banquiers lorsque les taux étaient très bas, les actions très hautes, c’est à dire lorsque les actifs financiers étaient les plus surévalués et ce faisant ce malheureux public était sur d’engranger des pertes colossales, ce qui est en train de se produire.

      Il ne faut pas oublier que les entreprises, les banques et les gouvernements ont émis beaucoup de papier quand les taux étaient au plus bas, par définition et donc ils ont raflé l’argent du public dans des conditions que j’ai à l’époque considérées comme scandaleuses.

      J’ai appelé cela l’impôt financier , il complète l’impot fiscal, l’impot inflation et la répression financière.

      La répression financière étant la suppression des rémunérations de l’épargne sans rique comme les livrets populaires, livrets A etc.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s