Italie: Bruxelles joue la politique du pire et la France se tire une balle dans le pied! C’est très grave.

je vous ai expliqué que Bruxelles sous la pression de l’Allemagne jouait la politique du pire dans le conflit qui l’oppose à l’Italie sur le budget.

l’Allemagne a une longue tradition européenne de jouer la politique du pire et elle a gagné s’agissant de la Grèce car c’est un petit pays, Tsipras est un idiot et en plus Varoufakis les a mené à l’abattoir avec sa théorie des jeux stupide.

L’Allemagne n’a qu’un principe; tordre le bras des récalcitrants à sa Loi et à ses Règles. L’Allemagne est incapable de se rallier à une politique raisonnable de recherche d’optimum européen. C’est viscéral, c’est culturel, c’est tout ce que l’on veut mais c’est indécrottable.

On connaît cela de longue date n’est ce pas et c’est vrai qu’il y a toujours eu dans les différents pays dominés par l’Allemagne des collabos  pour transmettre les ordres Allemands et faire en sorte qu’ils soient exécutés- le mot exécutés n’est pas choisi au hasard-  quel qu’en soit le prix. Ah le mythe de la fameuse ligne de démarcation!

Mais l’Italie n’est pas  la Grèce est le peuple Italien n’est pas le peuple Grec.

Il y a longtemps que le peuple Italien s’est habitué à l’idée du bras  de fer avec l’Allemagne .

Par ailleurs jusqu’ici la coalition au pouvoir est légitime avec le soutien des couches populaires mais aussi d’une partie de la bourgeoisie.

L’Italie a un allié occulte de poids, c’est Draghi. hier il a été parfait dans son rôle de soutien occulte, discret, de l’Italie.  Il a  minimisé prudemment les risques et  pratiqué l’understatement.

Ceux qui se trompent totalement ce sont les gens au pouvoir en France. Avec le sinistre Moscovici.

Pour trois raisons:

-La France  serait la principale victime en cas de crise Italienne car c’est elle comme d’habitude qui a le plus de  risque financier et bancaire  sur l’Italie, voir le tableau ci dessous

-La France est dans la même situation que l’Italie: elle n’arrive pas à réduire ses dettes, elle ne remonte pas la pente comme en témoignent son chômage et son déficits extérieurs. Bref la France est partiellement un pays du sud et géopolitiquement elle devrait soutenir discrètement les positions italiennes face aux exigences allemandes au lieu de surenchérir comme elle le fait.

-Enfin la  France comme l’Italie est en quasi dislocation politique et si Macron ne réussit pas   à donner satisfaction aux Allemands c’est précisément à cause de cela, il ne peut prendre le risque de la cassure sociale et de la montée populiste.

Macron je l’ai déjà dit a commis une erreur considérable quand il a misé sa campagne sur la convergence avec Merkel et les réformes qui rendraient l’euro moins  austéritaire  et plus viable. Il persévère c’est diabolique.

L’Allemagne n’est pas sûre de gagner  son bras de fer; l’Italie non plus bien sur, mais il y a une chose qui est acquise, la lutte l’affrontement fait et va faire des dégâts considérables. Tout le monde va perdre, c’est suicidaire.

L’économie européenne est déja en chute

 

Est ce que cela vaut le coup pour la  défense de principes , pour un écart de 0,4% d’un budget, de s’obstiner à défendre des règles  qui vont  ruiner la confiance, miner les consensus et ralentir les économies par non pas dixièmes  de points mais par points entiers?

exposition des banques étrangères à l’Italie 

Publicités

7 réflexions sur “Italie: Bruxelles joue la politique du pire et la France se tire une balle dans le pied! C’est très grave.

  1. Je partage pleinement votre affirmation. C’est la triste réalité des politiques au pouvoir en France depuis de nombreuses années.
    « On connaît cela de longue date n’est ce pas et c’est vrai qu’il y a toujours eu dans les différents pays dominés par l’Allemagne des collabos pour transmettre les ordres Allemands et faire en sorte qu’ils soient exécutés »

    J'aime

  2. Bonjour,

    Emmanuel Todd a montré les différences anthropologiques entre la France et les pays du Nord comme l’Allemagne.
    Selon Todd il y a 3 couches qui structurent les sociétés :
    – la structure familiale : noyau familial, règles d’héritage, ..
    – la religion
    – l’économie : modèle de capitalisme, …

    La première a un enracinement de plusieurs milliers d’année, la seconde de plusieurs centaines d’année, la troisième est renouvelée tout les 50 ans.

    Nous différons radicalement des Allemands sur les 2 premières et également sur la 3 ème.

    Il est impossible de s’aligner avec des différences aussi importantes : rapport à l’argent, à la loi, statut de la femme (explique les divergences démographiques avec l’Allemagne), …

    Macron est un idiot avec un égo sur dimensionné, un monstre de foire, un déviant comme les grandes écoles françaises comme l’ENA en produisent tant.

    Quand j’ai vu qu’il misait tout ou presque sur l’Allemagne, il est facile de comprendre que son quinquennat était voué à un échec cuisant.

    Cdlt.

    Aimé par 1 personne

  3. Mr Bertez, sur le graphique, ce sont des milliards d’euros ? La France exposée à hauteur de 14 milliards d’euros ? On s’en remettra… Combien coûtent la SNCF tous les ans, EDF Areva, … De toute façon les banques sont déjà nationalisées en France…

    La France aurait un Président pro peuple, actuellement c’est l’opportunité de s’allier à l’Italie, et d’inviter l’Allemagne à dire « adieu créances », « bonjour DM fort »… Retour aux dévaluations compétitives !

    C’est à ce prix, à ce risque, que l’Allemagne accepterait enfin des euro-bonds ou tout autre système de redistribution.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s