Le Triomphe du Mal. Attention nouveau titre

Le titre de cet article de PCR  a été changé car c’est à la demande de PCR lui même que le compte Twitter à son nom a été supprimé. Il ne s’agit donc pas d’une censure.

 

https://www.paulcraigroberts.org/2018/10/24/the-triumph-of-evil/

Le texte ci dessous intitulé le triomphe du mal prend votre parti votre défense, PCR se fatigue et prend des risques pour vous.

Son analyse peut etre criquée ou complétée mais une chose est sure vous êtes concernés par la question de la dénonciation du Traité INF par Trump. Cette dénonciation relance la course aux armements et   rend la guerre nucléaire possible… en particulièrement en Europe.

 

The Triumph of Evil

Paul Craig Roberts

The murder of Jamal Khashoggi inside the Saudi Arabian embassy in Turkey is unprecedented in its audacity. The response from Washington and the Canadian government is to sell more weapons to Saudi Arabia, weapons that are being used by the Saudis in their destruction of the Yemeni population. The Russian response, if the report I saw was not fake news, is to sell the Saudis the S-400 air defense system. https://on.rt.com/8pd0

What we can conclude from this is that armament profits take precedence over murder and genocide.

Genocide is what is going on in Yemen. I heard a report today on NPR that Yemeni are dying from starvation and from a cholera epidemic that has resulted from the Saudi destruction of the infrastructure in Yemen. The aid worker giving the report was obviously sincere and upset, but had difficulty connecting the high death rate to the Washington-sponsored war, blaming instead a 20% devaluation of the Yemen currency that raised food prices out of the reach of most Yemeni. She said that the solution to the crisis was to stabilize the currency!

It is difficult to understand why in the Western media and among Western politicians there is so much demonization of Iran, Syria, Venezuela, North Korea, China, and Russia. It is not these demonized countries that are murdering people in their embassies, conducting wars of aggression (war crimes under the Nuremburg Standard), and embargoing food and medical supplies to the populations that are being bombed. These crimes are being done by Saudi Arabia, Israel, and the United States and its NATO vassals.

Obviously, the Yemeni, like the Palestinians, don’t count. Their slaughter doesn’t cause a moral ripple in the West.

Putin might be giving Washington tit for tat by horning in on Washington’s armaments customers, but the decision to sell the Saudis the S-400 is a strategic blunder. Saudi Arabia is a sponsor of the war against Syria, in whose defense Russian lives and treasure have been spent. Moreover, Saudi Arabia is an enemy of Iran. Iran is an ally of Russia in the defense of Syria, and a country whose stability is essential to Russia’s stability. Perhaps even more important, the minute the Saudis get their hands on the S-400 they will hand it over to Washington, and experts will figure out how to defeat it, thus negating Russia’s investment in the weapon and its advantage. The decision to sell the S-400 to the Saudis convinces Washington that Putin and his government are clueless, babes in the woods to be easily run over.

In my opinion, the worst aspect of the S-400 sale is that it erases the moral edge that Putin has gained for Russia over the murderous and ever-threatening West. Now we have Russia putting profits above the Russian government’s professed respect for the rule of law and moral behavior.

An even more immoral and irresponsible development is President Trump’s withdrawal from the INF Treaty.

The only reason for Trump’s Zionist Neoconservative National Security Advisor to orchestrate this withdrawal is to threaten Russia. Intermediate range missiles cannot reach the US. Russian ones could reach Europe, and US ones placed in Europe on Russia’s border can comprise a first-strike nuclear attack on Russia that has no warning and is indefensible.

President Putin has complained for years, and warned of the consequences, of Washington establishing ABM missile sites in Poland and Romania under cover that their purpose is to protect Europe from Iranian missile attack. Putin has pointed out repeatedly that these missile sites can easily, without anyone knowing, be converted into a nuclear cruise missile attack posture against Russia. Yet, the crazed US National Security Advisor claims, illogically, that it is the Russians, who have nothing to gain from violating the treaty, who are cheating.

Europe has no capability whatsoever of being a military threat to Russia except as launching posts for Washington. If it were not for Washington’s aggression toward Russia, Europe would face no Russian threat.

The reason President Reagan negotiated the INF Treaty with Gorbachev was to reduce the Soviet perception of the US as a threat. Reagan wanted the end of the Cold War and nuclear disarmament. Reagan hated nuclear weapons. By Reagan’s time in office, no one with any intelligence any longer believed that the Red Army intended to overrun Europe. The problem was different. The problem was to get rid of nuclear weapons that are capable, if used, of winning no war but of destroying life on planet Earth. Reagan understood this completely.

Unfortunately, this understanding has been lost in Washington.

If the INF Treaty is abandoned, it is impossible for Russia to tolerate any missile bases near its borders as these bases could be first-strike nuclear weapons against which Russia has no defense. The European countries sufficiently stupid to host these bases will be on a hair-trigger with the Russian military. Just one false signal, and nuclear war begins.

Trump’s intention to normalize relations with Russia has been defeated by CIA Director John Brennan, FBI Director James Comey, Justice Department Deputy Attorney General Rod Rosenstein, the military/security complex, the Israel Lobby, the Democratic Party, the US liberal/progressive/left, and the presstitute media—CNN, MSNBC, New York Times, Fox News, BBC, Washington Post, etc.

We will all die, because the American Establishment lied through its teeth nonstop.

We can conclude from the acceptance of Saudi crimes and Western indifference to Washington’s withdrawal from the INF Treaty that morality takes a back seat to material interest.

We can also conclude that evil has achieved dominance over good, with the consequences that avarice and lawlessness will escalate their destruction of truth, peoples, and life on earth.

Publicités

2 réflexions sur “Le Triomphe du Mal. Attention nouveau titre

  1. Bonjour Bruno, me revoilà, j’ai traduit ce texte intéressant; j’espère que c’est une fausse nouvelle, car Poutine ne nous a pas habitués à ce genre de choses !

    L’assassinat de Jamal Khashoggi au sein de l’ambassade d’Arabie saoudite en Turquie est d’une impudence sans précédent. La réaction de Washington et du gouvernement canadien est de vendre plus d’armes à l’Arabie saoudite, armes utilisées par les Saoudiens pour détruire la population yéménite. La réponse russe, si le rapport que j’ai vu n’était pas une fausse nouvelle, consistait à vendre aux Saoudiens le système de défense antiaérien S-400.
    Ce que nous pouvons en conclure, c’est que les bénéfices des armements prévalent sur les meurtres et les génocides.
    Il existe un génocide au Yémen. J’ai entendu aujourd’hui un reportage sur NPR selon lequel des Yéménites meurent de faim et d’une épidémie de choléra provoquée par la destruction par l’Arabie Saoudite des infrastructures au Yémen. La travailleuse humanitaire qui a fourni le rapport était manifestement sincère et contrariée, mais avait du mal à faire le lien entre le taux de mortalité élevé et la guerre parrainée par Washington, accusant au contraire une dévaluation de 20% de la devise yéménite qui a mis les prix des denrées alimentaires hors de la portée de la plupart des Yéménites. Elle a dit que la solution à la crise consistait à stabiliser la monnaie!
    Il est difficile de comprendre pourquoi dans les médias occidentaux et chez les politiciens occidentaux il y a une telle diabolisation de l’Iran, de la Syrie, du Venezuela, de la Corée du Nord, de la Chine et de la Russie. Ce ne sont pas ces pays diabolisés qui assassinent des gens dans leurs ambassades, mènent des guerres d’agression (crimes de guerre selon la norme de Nuremberg) et décrètent un embargo des vivres et des fournitures médicales envers les populations qui sont bombardées. Ces crimes sont commis par l’Arabie saoudite, Israël et les États-Unis et ses vassaux de l’OTAN.
    De toute évidence, les Yéménites, comme les Palestiniens, ne comptent pas. Leur massacre n’entraîne pas de réaction morale en Occident.
    Poutine a peut-être bien raison de rendre la monnaie de sa pièce à Washington en s’immisçant dans son commerce d’armements avec ses clients, mais la décision de vendre aux Saoudiens le S-400 est une gaffe stratégique. L’Arabie saoudite est l’un des parrains de la guerre contre la Syrie, à la défense de laquelle des vies et de l’argent russes ont été utilisés. De plus, l’Arabie Saoudite est un ennemi de l’Iran. L’Iran est un allié de la Russie dans la défense de la Syrie et un pays dont la stabilité est essentielle à la stabilité de la Russie. Ce qui est peut-être encore plus important, à la minute où les Saoudiens mettent la main sur le S-400, il le remettront à Washington et les experts détermineront comment le vaincre, annulant ainsi l’investissement de la Russie dans l’arme et son avantage. La décision de vendre le S-400 aux Saoudiens convaincra Washington que Poutine et son gouvernement sont idiots, les agneaux sont des proies faciles dans la nature.
    À mon avis, le pire aspect de la vente de la S-400 est qu’elle efface l’avantage moral que Poutine a acquis pour la Russie par rapport à l’Ouest meurtrier et toujours menaçant. La Russie place désormais ses profits au-dessus du respect déclaré du gouvernement russe pour l’état de droit et le comportement moral.
    Le retrait du président Trump du traité INF est un évènement encore plus immoral et irresponsable.

    La seule raison pour laquelle le conseiller en sécurité nationale sioniste néoconservateur de Trump a orchestré ce retrait est de menacer la Russie. Les missiles à portée intermédiaire ne peuvent pas atteindre les États-Unis. Les armes russes pourraient atteindre l’Europe, et les armes américaines placées en Europe à la frontière de la Russie pourraient lancer une attaque nucléaire de première frappe contre la Russie sans aucun avertissement, et imparable.
    Le président Poutine se plaint depuis des années, et met en garde contre les conséquences, de l’établissement par Washington de sites de missiles ABM en Pologne et en Roumanie sous le prétexte de protéger l’Europe de l’attaque par des missiles iraniens. Poutine a souligné à plusieurs reprises que ces sites de missiles peuvent facilement et à l’insu de tout le monde être convertis en positions d’attaque de missiles de croisière nucléaires contre la Russie. Pourtant, le fou américain US National Security Advisor affirme, illogiquement, que ce sont les Russes, qui n’ont rien à gagner à violer le traité, qui trichent.
    L’Europe est tout à fait incapable de constituer une menace militaire pour la Russie, si ce n’est en tant que bases de lancement pour Washington. Sans l’attitude agressive de Washington contre la Russie, l’Europe n’aurait aucune raison de craindre la Russie.
    La raison pour laquelle le président Reagan a négocié le traité INF avec Gorbatchev était de réduire la perception soviétique de la menace américaine. Reagan voulait la fin de la guerre froide et le désarmement nucléaire. Reagan détestait les armes nucléaires. Depuis l’époque de Reagan, aucune personne un tant soit peu sensée ne croit plus que l’Armée rouge ait jamais eu l’intention d’envahir l’Europe. Il s’agissait d’autre chose. L’enjeu était de se débarrasser des armes nucléaires capables, si elles étaient utilisées, de ne gagner aucune guerre, mais de détruire la vie sur la planète Terre. Reagan l’avait parfaitement compris.
    Malheureusement, cet arrangement a été oublié à Washington.

    Si le traité INF est abandonné, il est impossible pour la Russie de tolérer des bases de missiles proches de ses frontières, ces bases pouvant constituer des armes nucléaires de premier plan contre lesquelles la Russie n’a aucune défense. Les pays européens suffisamment stupides pour héberger ces bases rendront l’armée russe très susceptible. Juste un faux pas, et la guerre nucléaire commencerait.
    L’intention de Trump de normaliser les relations avec la Russie a été vaincue par le directeur de la CIA, John Brennan, par le directeur du FBI, James Comey, par le procureur général adjoint du ministère de la Justice, Rod Rosenstein, par le complexe militaro-sécuritaire, le lobby israélien, le parti démocrate et les libéraux américains. et les médias stipendiés – CNN, MSNBC, New York Times, Fox News, BBC, Washington Post, etc.
    Nous allons tous mourir, parce que l’établissement américain a menti sans arrêt.
    Nous pouvons conclure de l’acceptation des crimes saoudiens et de l’indifférence des Occidentaux face au retrait de Washington du traité INF que la moralité passe au second plan devant l’intérêt matériel.

    Nous pouvons également conclure que le mal a pris le dessus sur le bien, avec les conséquences que l’avarice et l’anarchie aggraveront leur destruction de la vérité, des peuples et de la vie sur terre.

    J'aime

  2. Mr bertez, il semblerait que cette suspension de compte soit de sa propre initiative, cf . Son site, à moins qu’onlui ait imposé defaire cette declaration. Ps merci pour votre travail

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s