Bourse: ce sont les reprises qui permettent les bonnes baisses! Bis le conseil du siècle.

Je pars d’une idée très simple: la normalisation des politiques monétaires va nécessairement produire la normalisation des valorisations boursières qu’il s ‘agisse des actions, des obligations, des fonds d’état, du crédit.

Je vous ai renouvelé mon conseil de tout vendre et je le fais encore aujourdh’ui. Le meilleur emploi de son argent c’est le cash: son pouvoir d’achat pour investir plus tard va augmenter fortement. Vous faites une oeuvre d’intérêt national en préservant le fonds d’investissement, la capacité d’investissement de votre pays.

Pourquoi? Parce toutes les valorisations sont détachées des réalités et qu’elles sont très éloignées des valorisations historiques moyennes  qui ont fait leur preuve en tant que guides pour l’investissement. Les valorisations sont plus du double de ce qu’elles devraient être en moyenne et encore plus si on part du principe que quand on baisse on fait toujours des excès et donc on descend toujours en dessous des valorisations raisonnables.

Une baisse de 40 à 50% des marchés en regard des plus hauts atteints serait très raisonnable, pas du tout excessive. Et je me fiche pas mal que cette baisse intervienne demain dans un an ou dans deux, je sais que mon conseil est le bon, c’est une Nécessité.

La gravitation, cela existe. Il n’y a qu’un cas ou on pourra échapper à la gravitation c’est le cas de la cotation en monnaie de singe c’est  à dire dans le cas de la Zimbabwéisation.

Les politiques monétaires ont tué la fonction d’investissement, elles ont tout transformé en spéculation et maintenant que la volonté des banques centrales est clairement affirmée de normaliser, tout le reste va suivre: contraction des liquidités, hausse des taux, hausse des primes de risque, tarissement du Ponzi .

Bien entendu la normalisation est le scénario et c’est donc celui là qu’il convient de retenir. Si la situation financière devient tellement inquiétante que les autorités abandonnent l’objectif de normaliser et reviennent à la politique de reflation monétaire, alors,  alors il faudra changer son fusil d »épaule.

Nous n’en sommes pas là et espérer que cela interviendra et quelles renonceront à normaliser n’est pas une stratégie, c’est de l’espoir et croyez moi, l’espoir est suicidaire en Bourse.

La baisse d’octobre a été profonde, coûteuse mais elle n’est au niveau du marché directeur mondial, le S&P 500 que de 10% sur les plus hauts de septembre. c’est une bagatelle! Et en plus on vient de rebondir un peu.

N’oubliez jamais ceci: les autorités veulent que les marchés atterrissent mais elles veulent que cela se passe sans casse, sans grabuge: cela signifie que les baisses soient nettes, mais que de temps à autre elles soient interrompues par des reprises .

Ce sont les reprises qui font que les gens conservent le papier et ainsi évitent de créer une boule de neige. Les bonnes baisses bien pilotées et bien gérées se font grâce à des reprises  intelligentes et opportunes. Ces sont les rebonds et les reprises qui font les bonnes baisses. Grâce aux reprises, le public ne vend jamais, c’est lui qui se fait baiser et les institutions, elles, perdent moins.

Pour qu’une baisse soit bonne systémiquement parlant il faut que ce soit le public qui trinque le plus.

Depuis le début de l’année 2018, je considère que « le rouge est mis ».

Le comportement des Bourses en fevrier l’a totalement confirmé dans mon jugement. Mais j’ai attendu la dislocation des FANG avant de produire un conseil du siècle, ce fut fait  le Premier Aout 2018 et le marché US, le marché directeur , celui qui donne le la a fait son top en septembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Bourse: ce sont les reprises qui permettent les bonnes baisses! Bis le conseil du siècle.

    1. Excellente question vraiment pertinente.
      en vrac:
      -biais psychologique favorable à la hausse la baisse est considérée comme anormale
      -l’espoir de vendre mieux, surestimation personnelle
      -la grégarité, l’esprit moutonnier
      -influence des médias et des gourous

      Mais pour moi c’est le fait que les gens ne comprennent pas les raisons de la hausse qui fait qu’ils ne voient pas les raisons de la baisse.

      Plus fondementalement la pratique qui consiste chaque jour à donner des causes et des explications aux hausses et aux baisses produit des faux liens de causalité .

      Exemple: ici on dit que c’est la Trade War qui fait chuter le marché donc quand Trump tweete qu’il discute avec XI Jinping le marché remonte. mais la vraie raison de la baisse n’étant pas la Trade War, les gens se font baiser.

      J'aime

  1. Mr Bertez,

    – MMT (modern monetary theory) = 10 ans que je fais partie des sceptiques qui attendent la déflation = on s’est fait eu… Il était impossible d’imaginer que toutes les lois et les règles allaient se faire défoncer, piétiner, retourner… dans l’inconscience générale… Merci qui? Merci Mario! Grâce à qui on a eu stagflation et répression financière (toutes deux aussi violentes que sournoises car amenées de façon graduelle : cf. vos articles « boiling frog »),

    – « Grâce aux reprises, le public ne vend jamais, c’est lui qui se fait baiser et les institutions, elles, perdent moins. » : Amen !

    Merci une fois encore pour l’ensemble de vos articles.

    J'aime

  2. Bonjour, rester cash en attendant que le soufflet dégonfle n’est-il pas suicidaire à l’heure où des possibilités de bail in se précisent ?
    Quels véhicules pour rester cash et un peu protégé ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s