En Europe, c’est l’Italie qu’il faut suivre

On n’en parle pas, mais une récession italienne est maintenant probable.

La question et donc le problème, c’est:  que va faire la BCE?

Va-t-elle oser resserrer alors que l’Italie va entrer en récession et précipter le recul au risque d’être accusée de jouer contre le gouvernement Italien? Le gouvernement italien contre toute attente est populaire, contrairement à ce qu’esperaient les élites euros.

Va-telle maintenir sont soutien monétaire  et aider l’Italie au risque de ternir sa crédibilité et d ‘etre critiquée par les Allemands?

En Allemagne, les loyers galopent dans les villes et le mécontentement gonfle.

Par ailleurs les équipes de la BCE ont publié des études récentes  qui montrent que l’économie est deja proche de son potentiel d’utilisation maximum et que dans la logique des banques centrales, il faut resserrer.

Un déficit budgétaire n’est pas déraisonnable quand la perspective de récession d’origine exterieure se précise. Car c’est toute  l’Europe qui ralentit. 

L’UE corrige les comptes du gouvernement Italien : «le déficit augmentera à 2,9% du PIB.

La dette montera  à 131%

des

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s