Ils sont devenus fous, ils emballent le crédit impulse!

La course aux armements , c’est du passé.

Je m’explique : quand on observe la folie de la gestion monétaire mondiale, on ne peut s’empêcher de penser que la course à la débauche de la monnaie est devenue stratégique.

Cela peut sembler une boutade, mais  non car si on analyse les nouvelles et les déclarations des autorités américaines et chinoises, on s’aperçoit que personne ne veut et ne peut prendre le risque d’une récession économique. Personne en veut ralentir et risquer le mécontentement domestique. C’est évidemment cette raison qui a poussé Powell à se renier: on ne peut plus tolérer de pause.

Et le moyen utilisé pour s’opposer au ralentissement, c’est le crédit, la Bourse et le prix des actifs. Tout se passe comme si les pouvoirs en place considéraient que leur popularité est assise sur les indices boursiers et les bulles financières.

Trump le dit clairement dans ses Tweets. XI Jinping le fait dire par son entourage.

February 15 – Reuters (Kevin Yao and Judy Hua): “China’s banks made the most new loans on record in January – totaling 3.23 trillion yuan ($477bn) – as policymakers try to jumpstart sluggish investment and prevent a sharper slowdown in the world’s second-largest economy ».

« Les banques chinoises ont produit un nouveau record historique de nouveaux prêts en janvier avec 477 milliards de dollars ( 3,23 trillions)  pour essayer de faire redémarrer l’investissement et tenter de s’opposer à un ralentissement plus poussé de la seconde économie mondiale ». 

Les régulateurs ont pressé les banques de hausser la cadence des prêts en particulier aux petites entreprises étranglées par le manque de liquidités.

Le montant distribué a ainsi dépassé le précédent record de janvier 2018 qui était de 2,9 trillions de yuans. On a fait plus du double de ce qui avait été fait en décembre. Le chiffre qui a effectivement été atteint dépasse les prévisions les plus audacieuses de 15%.

Sur trois mois la progression de crédit produit est de 20% soit 820 milliards de dollars.

Quelques chiffres de progression du crédit en Chine:

-28% en deux ans

-45% en trois ans

-91% en cinq ans

-323% en dix ans

L’argent a coulé à flots, toutes écluses ouvertes puisque le crédit total du système chinois , le China’s Aggregate Financing qui comprend le crédit non bancaire, a atteint 685 milliards de dollars en janvier. On est sur un ryfhme annualisé de 3,7 trillions de dollars.

Quand je vous dit que le monde est à la dérive, que l’on abandonné toute prudence en matière de dette et de crédit, vous comprenez pourquoi. Il n’y a plus aucune retenue, aucune orthodoxie, on y va coûte que coûte.

Nul ne peut, soit pour des raisons politiques, soit pour des raison économiques se permettre de récession.

Et maintenant en plus s’ajoute la compétition géostratégique avec la Trade War: il faut bluffer pour montrer que l’on a de bonnes cartes et que l’on a du soutien. 

Entrer en récession est considéré comme mettant en position de  faiblesse dans cette guerre commerciale.

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s