Au lendemain d’une journée jaune.

Voter n’est pas démocratique.

C’est accepter la dépossession. C’est s’exonérer de la prise en charge du « tout » à bon compte. Hélas les bons comptes ne font pas les bons amis , surtout en politique ou les représentés sont toujours baisés par les représentants.

Pourquoi baisés? Parce qu’une fois élus les représentants appartiennent à un autre monde, ils entrent dans une autre logique et participent d’autres intérêts. D’autres codes. Leur reproduction en tant que représentants devient prioritaire et obsessionnelle. Leur solidarité ancienne se fracasse sur le changement de mode de vie.

Le représentant quand il est élu, cesse ontologiquement d’être le semblable du représenté, toute personne qui a fréquenté le pouvoir de l’intérieur le sait. Le pouvoir corrompt radicalement et cette corruption dépasse celle entendue par le sens commun et qui tourne autour du pognon.

Voter c’est choisir la passion .

Le vote n’est pas démocratique: il fait basculer dans la passion, au sens de ce qui est passif; la démocratie c’est au contraire l’action; c’est la participation active.

La participation aux associations du type décrit par Tocqueville est plus démocratique que le vote. Les contrepouvoirs sont plus démocratiques que les pouvoirs, toujours. Si on vous incite à voter, il doit bien y avoir une raison, pensez y: tous sont pour que vous votiez, pour que vous vous dépossédiez!

La lutte est démocratique. La confrontation est démocratique, pas le dialogue.

Vous savez que je suis pour des syndicats forts, pour une concurrence extrême, féroce et pour que la politique monétaire soit orthodoxe, dure, rigoureuse afin d’obliger à la lutte pour la rareté.

Les politiques monétaires activistes et inflationnistes sont la marque de notre époque, elles sont permissives de l’anti sélection.

Le vrai est efficace, pas le faux ou le mensonge; la politique monétaire doit rester marquée par le Vrai dont elle doit être le reflet. Les reconvergences périodiques avec le Réel doivent être assurées.

La logique du groupe c’est l’adaptation, la survie en tant que groupe, pas l’égalité. Avec l’adaptation on regarde devant, à l’extérieur, avec l’égalité on regarde derrière, vers l’intérieur.

Ce qui me guide au niveau général, c’est l’adaptation, il faut préserver selon moi , les capacités d’adaptation du groupe, de l’ensemble auquel on appartient. C’est la fonction du chef dans les sociétés hierarchisées.

Mais pour cela il faut reconnaître comme je le fais que la vie est une lutte et que l’homme est un loup pour l’homme et que le bien , l’éthique, le juste sont non pas des données mais des résultats, des moments d’un combat. Qui veut faire l’ange fait la bête.

La vie n’a pas d ‘autre but que sa propre perpétuation, la logique de la vie, c’est de persévérer dans la recherche de sa propre plénitude.

Le sacrifice est toujours le discours du pouvoir pour assurer sa propre puissance et sa jouissance . Vous êtes le Tiers Payant de la jouissance des élites.

Tout le reste est discours idéologique, production d’un imaginaire au service des dominants.

Publicités

2 réflexions sur “Au lendemain d’une journée jaune.

  1. Bonjour M. Bertez

    Les mots systématiquement associés aux élus de la République Française, tels que onction , fief, baron, disent tout de l’inconscient et du référentiel du système.

    Il est remarquable de constater que l’onction du suffrage universel est utilisée comme justificatif de dispense d’observation de la loi – réservée au tout venant.

    Cette onction succède, dans le registre du sacré, au droit d’asile de l’Eglise, et à l’exception de l’aristocratie féodale.

    Dans ces conditions, agiter la « République » en tête de discours relève, en France, de la technique des chamans, du branlage de la marotte des fous du temps jadis!

    Cordialement

    J'aime

  2. “L’incendie du Fouquet’s et le saccage des Champs Élysées, servant d’écran de fumée sur lequel focalise les média, dans une logique de « stratégie du choc » pour siderer la population, nous fait oublier que:Le 15 mars 2019 à 6h15 du matin, a eu lieu un événement qui restera dans l’Histoire.

    Un moment clé du quinquennat Macron. Une honte intégrale.

    L’Assemblée Nationale a voté d’un seul coup la privatisation des Aéroports de Paris, de la Française des Jeux et d’Engie,

    la suppression des tarifs réglementés du gaz et la modification des seuils sociaux ! (#LoiPacte)Le genre de texte que la Grèce a voté après les mémorandums, avec le pistolet de la Troïka (FMI-BCE-Commission) sur la tempe.

    Quasiment de la haute trahison.

    Pour ce vote majeur, ils étaient… 45 sur 577. Soit 7% des effectifs. 532 absents !”

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s