« Arrestation de Julian Assange: une vengeance de Moreno d’après Rafael Correa », par Bruno Adrie

In cauda venenum

Selon l’ex-président équatorien Rafael Correa, l’expulsion de Julian Assange est non seulement illégale mais constitue une vengeance personnelle de son successeur Lenin Moreno.
Il est vrai que Wikileaks a annoncé dans un tweet, le 26 mars dernier, que la famille de Lenin Moreno était sous le coup d’une enquête pour corruption déclenchée par l’Assemblée Nationale équatorienne.
Dans le même tweet, Wikileaks annonçait que Moreno, qui se situe actuellement très bas dans les sondages, s’apprêtait à livrer Assange aux Etats-Unis en échange d’une diminution de la dette du pays.
Pour Rafael Correa, les INA papers qui sont à l’origine de cette enquête prouvent que la famille Moreno (Lenin Moreno et son frère Edwin Moreno Garces), possède une société d’investissement baptisée INA Investment Corp – nom formé de la terminaison des prénoms des trois filles du président : Irina, Cristina e Karina – domiciliée au Belize, c’est-à-dire dans un paradis fiscal, et…

Voir l’article original 91 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s