Les taux d’intérêt à long terme des pays du cœur de la zone euro sont négatifs : comment est-ce possible?

Artus s’interroge: Les taux d’intérêt à long terme des pays du cœur de la zone euro sont négatifs : comment est-ce possible?

Jour après jour je donne les réponses à cette question!

C’est une politique délibérée qui vise à augmenter la demande de crédit et la production de dettes.

Jour après jour je démontre qu’au lieu d’être inflationnistes , ces taux nuls sont déflationnistes car l’argent ne va pas dans les poches des consommateurs qui le dépensent mais dans les coffres fort de ceux qui dépensent déja trop, et sont saturés.

Cet argent qui enrichit les riches va sur les marchés financiers, immobiliers de luxe, les placements refuges etc et inflate leurs prix .

L’inflation des contrevaleurs monétaires du capital, c’est dire l’inflation des prix des actifs financiers se traduit par un renforcement du besoin de profit; pour justifier et soutenir les cours de bourse les managers exigent des profits de plus en plus élevés, des salaires et des charges de  plus en plus bas.

Les prix des biens de consommation eux sont soumis à la pression de la concurrence,  aux surcapacités et ils ne peuvent monter, confrontés qu’ils sont à l’insuffisance de pouvoir d’achat des consommateurs.

Et en plus j’en donne le sens politique:

Les taux zéros ou négatifs augmentent la contre-valeur monétaire du capital donc ils enrichissent ceux qui sont propriétaires du capital, des entreprises , des portefeuilles boursiers et bien sur du capital fictif que sont les créances sur les états et autres débiteurs. Plus les taux sont bas, plus le capital ancien se revalorise.

Les taux zéro ou négatifs privent le public, les petits épargnants, les classes moyennes, les retraités de la petite rémunération de leurs économies qu’ils pouvaient espérer; les taux zéro ou négatifs les appauvrissent.

Tirez en la conclusion c’est un colossal  transfert de richesse non voté, non décidé démocratiquement, c’est un ripp off!

Il convient d’ajouter un élément dont on parle peu pour expliquer les taux négatifs sur les emprunts  d’état et les grandes signatures  d’entreprises; les achats refuges. 

Les banques euros sont fragiles et de plus en plus donc le Smart Money le sait et il prefère prêter son argent aux gouvernements plutot qu’aux banques.

Les nouvelles dispositions prévoient en effet que les déposants sont créanciers des banques et que par conséquent si les banques tournent  de l’oeil, les dépots seront amputés… fortement. Il vaut mieux, en  terme de sécurité, avoir du Schatz allemand plutot qu’un dépôt bancaire.

Image

Publicités

2 réflexions sur “Les taux d’intérêt à long terme des pays du cœur de la zone euro sont négatifs : comment est-ce possible?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s