« Le virage totalitaire du gouvernement. »

Hélas, si c’était vrai!

Si effectivement ce gouvernemant prenait un virage totalitaire! Cela signifierait qu’il peut encore piloter, qu’il maitrise la situation.

Ce n’est point le cas.

C’est la cohorte des échecs qui a placé Macron dans un engrenage dont il ne peut plus sortir.

Croissance faible puis récession, endettement en hausse, déficits non maitrisés, dépendance totale à l’égard de l’Allemagne qui tient la carte de crédit, tout cela et beaucoup d’autres choses comme l’absence de majorité réelle et de vrais soutiens dans le pays expliquent que Macron se laisse entrainer sur la pente naturelle du totalitarisme.

Le totalitarisme est une pente historique naturelle dans les périodes critiques, difficiles; on ne peut plus tolérer les libertés individuelles.

Macron, son gouvernement, l’oligarchie politico médiatique, ses hauts fonctionnaires sont des fétus de paille emportés par les courants. Ils paniquent, disent, dédisent, redisent, démentent, font marche arrière et s’enfoncent.

De mensonges en antiphrases, le pays a sombré dans l’ingouvernabilité. La Com, la fameuse commu-nication ne marche plus, elle ne nique plus. L’intelligence ne rassemble plus les morceaux, elle éparpille.

Le narcissisme, la surestimation personnelle, la présidentialisation ne peuvent faire illusion qu’avec des personnalités historiques, fortes, avec des hommes d’exception, pas avec des apprentis comédiens dont on tire les ficelles usées.

Les tireurs de ficelles eux même sont tétanisés, rien ne se passe comme prévu, tout dysfonctionne.

Et le recours au peuple, à la jouvence du suffrage populaire est impossible tant ce peuple est désuni, fracassé, disloqué, émietté . Ce peuple est devenu, à force de l’avoir divisé, ingérable . Macron a dévitalisé le peuple, il en fait une masse égarée de zombis .

Le refus du vaccin en est l’éclatante et triste illustration: la confiance a disparu.

Plus rien ne répond, la France ne négocie aucun virage: c’est un bateau ivre.

Ou mieux un véhicule cabossé, lancé sur une pente, en marche arrière, sans freins, sans amortisseurs avec pour seul instrument de pilotage, le rétroviseur!

5 réflexions sur “« Le virage totalitaire du gouvernement. »

  1. Curieusement si j en juge par mon entourage ce sont les personne les plus adeptes de l usage le plus extensif du principe de précaution qui sont le plus prêtes à le jeter aux orties pour se faire vacciner, trouille quand tu nous tiens !

    Comprenez moi bien, si ces  » vaccins » à ARN sont à la fois efficaces et bénins ce qu il faut espérer, ce sera un immense progrès et la peur aura été bonne conseillère…

    J'aime

  2. Le problème, c’est tout le crédit qu’on donne au principe de consensus comme source de vérité alors qu’il y a une forte asymétrie dans le système du consensus. Un consensus est une question de consonance sociale et non de vérité ou d’éthique.
    Déjà un consensus est une logique collectiviste, considérant que l’individu a tort face au collectif.
    Avoir raison contre un consensus, c’est un peu comme chanter juste dans une orchestre qui joue faux.

    J'aime

  3. Bonjour.
    Pour confirmer vos dires sur cette décrépitude de l’Etat je vous en donne un petit exemple, qui me semble bien représenter la fable de  » La carpe et le lapin » que constitue cet Etat. Un Etat fait de haut fonctionnaires, qui pour garder le pouvoir contre leurs compatriotes ( partage des pères) s’allient avec l’immigration en l’intégrant( Sibeth, Danielle, Rokaia et les autres) dans les rouages de l’administration. Et cela donne sur un site gouvernemental, celui du ministère de l’économie, un recul du temps historique à 120 000 ans , ce qui au bas mot lui fait gagner 110 000 ans. Pour du progressisme c’est, vous en conviendrez, du progressisme.
    Emploi d’ignares, supervisés par des jeanfoutres, chapeauté par des branleurs. Le tour est joué.

    Bonne fêtes et joyeux Noël à vous.

    https://www.economie.gouv.fr/facileco/120-000-ans-dhistoire#

    J'aime

  4. Très bonne analyse!
    Ajoutons que depuis des années la population française est maltraitée par ses dirigeants,et que le degré supplémentaire a été franchi par Macron.
    Si la propagande Covid s’effondre,les français iront demander des comptes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s