La synthèse à ne pas manquer : inflation, spéculation, mais Powell continue.

Powell sur l’inflation:


Et donc, cela se révélera être une sorte de flambée ponctuelle des prix. Mais cela ne changera pas l’inflation à long terme parce que les anticipations d’inflation sont fortement ancrées autour de 2%. 

Nous savons que la dynamique de l’inflation évolue avec le temps. 

Il fut un temps où l’inflation montait, elle restait élevé. Et ce temps est pas révolu . il est révolu depuis quelques décennies. Et nous pensons que nous ne passeront pas soudainement à un autre régime. Ces choses ont tendance à changer avec le temps, et elles ont tendance à changer lorsque la banque centrale comprend pas que le fait d’avoir des anticipations d’inflation ancrées à 2% est la clé de tout.


Avoir les anticipations d’inflation ancrés à 2% est ce qui nous donne la capacité de pousser fort lorsque l’économie est vraiment faible. Si nous voyions les anticipations d’inflation se déplacer sensiblement au-dessus de 2%, bien entendu, nous adopterions une politique qui garantirait que cela ne se produise pas. Nous nous engageons à ancrer les anticipations d’inflation à 2%, pas sensiblement au-dessus ou en dessous de 2%.

Forte progression des recherches sur le thème de l’inflation

18 mars – Bloomberg:

«Les traders d’obligations ont intensifié leurs paris sur une croissance et une inflation plus rapides après que les responsables de la Réserve fédérale aient réitéré les projections selon lesquelles ils maintiendraient les taux proches de zéro jusqu’en 2023.

La politique ultra-laxiste a conduit la courbe des taux des bons du Trésor à un niveau nettement plus raide, avec des rendements à 30 ans dépassant 2,5% pour la première fois depuis 2019.

La prime sur la dette à cinq ans était au plus haut niveau en près de sept ans. 

Les mesures du marché des anticipations d’inflation ont également atteint des sommets pluriannuels … Ces mouvements sont intervenus après que le président de la Fed, Jerome Powell, ait de nouveau indiqué qu’il n’était pas préoccupé par la récente flambée des rendements à long terme et qu’ il se concentrait toujours sur la question de savoir si les conditions financières restaient accommodantes.

16 mars – Financial Times :

«La liquidation féroce des marchés de la dette publique américaine s’est répandue sur les obligations d’entreprises, poussant les coûts d’emprunt des entreprises à la hausse alors que l’économie se remet encore du choc pandémique. Le rendement moyen des obligations américaines de bonne qualité a atteint 2,28% à la fin de la semaine dernière…, en hausse de 0,17 point de pourcentage depuis fin février et de 0,5 point jusqu’à présent en 2021. La hausse des rendements… marque la pire performance des obligations depuis que le Covid -19 a frappé il y a un an.

18 mars – Bloomberg :

«Pour tous ceux qui recherchent des exemples d’inflation de nos jours, les matières premières sont un bon point de départ. Le cuivre, l’acier – même le bois d’œuvre – sont proches ou à des niveaux records. 

Et il en va de même pour les plastiques, qui sont souvent négligés mais qui sont en train de s’envoler en ce moment. 

Bien qu’ils soient les éléments constitutifs de milliers de produits de tous les jours, les plastiques et leurs ingrédients chimiques ne se négocient pas sur les principales bourses de produits de base, et les mouvements de prix importants sont en grande partie invisibles pour le monde entier. Pourtant, le polychlorure de vinyle, ou PVC, est au milieu d’une reprise spectaculaire, tirée par une combinaison de rebond de la demande mondiale des consommateurs et d’interruptions de production à la suite du gel du mois dernier au Texas.

13 mars – Bloomberg :

«Le vaccin d’AstraZeneca Plc contre Covid-19, autrefois censé être un pilier de la protection pour une grande partie du monde, reste entouré de controverse alors que de plus en plus de pays limitent son utilisation, même si les scientifiques préviennent de la nécessité pour les gouvernements de faire preuve de prudence. Les Pays-Bas ont rejoint une liste croissante d’environ une douzaine d’endroits, y compris le nord de l’Italie et l’Irlande, décidant de suspendre les injections en raison des préoccupations concernant les effets secondaires possibles de deux lots.

Pause sur les actions

Le S & P500 a baissé de 0,8% (en hausse de 4,2% en glissement annuel) et le Dow a glissé de 0,5% (en hausse de 6,6%). 

Les services publics ont reculé de 0,6% (en baisse de 2,1%). 

Les banques ont reculé de 1,7% (en hausse de 23,9%) et les courtiers sont en baisse de 0,9% (en hausse de 19,6%). 

Les Transports ont ajouté 0,2% (+ 13,4%). 

Le S&P 400 Midcaps a perdu 1,2% (+ 13,3%) et les small cap du Russell 2000 ont chuté de 2,8% (+ 15,8%). 

Le Nasdaq100 a baissé de 0,5% (en baisse de 0,2%). 

Les semi-conducteurs ont augmenté de 1,6% (+ 7,7%). 

Les Biotechs ont progressé de 0,6% (en baisse de 2,8%). 

Les lingots ayant gagné 18 $, l’indice des mines d’or HUI a progressé de 3,0% (en baisse de 6,8%).

Les taux des bons du Trésor à trois mois ont terminé la semaine à – 0,0025%. 

Les rendements du gouvernement à deux ans ont peu varié à 0,15% (en hausse de 3 points de base en glissement annuel). 

forte pentification

Image

Les rendements des bons du Trésor à cinq ans ont augmenté de quatre points de base à 0,88% (en hausse de 52 points de base). 

Les rendements des bons du Trésor à dix ans ont bondi de 10 points de base à 1,72% (en hausse de 81 points de base).

Image

 

Les rendements des obligations longues ont augmenté de six points de base à 2,44% (en hausse de 79 points de base). 

Les rendements de l’indice de référence Fannie Mae MBS ont bondi de 14 pb à 2,10% (en hausse de 76 pb).

 Les rendements du Bund allemand ont ajouté un point de base à – 0,29% (en hausse de 28 pb). Les rendements français ont progressé de 2 pb à 0,05% (+ 29 pb). Le spread obligataire franco-allemand à 10 ans s’est légèrement élargi à environ 25 pb.

forte hausse des anticipations d’inflation en eurozone

Image

Les rendements grecs à 10 ans ont bondi de 10 points de base à 0,91% (en hausse de 29 points de base en glissement annuel). 

Les taux portugais à dix ans ont augmenté de trois points de base à 0,23% (en hausse de 20 points de base). 

Les rendements italiens à 10 ans ont gagné quatre points de base à 0,66% (en hausse de 12 points de base).

 Les rendements à 10 ans de l’Espagne ont augmenté de deux points de base à 0,35% (en hausse de 30 points de base). 

 Les rendements des gilts à 10 ans au Royaume-Uni ont augmenté de deux points de base à 0,84% (en hausse de 64 points de base). L’indice actions FTSE du Royaume-Uni a reculé de 0,8% (en hausse de 3,8% en glissement annuel).

L’indice japonais Nikkei Equities a augmenté de 0,2% (en hausse de 8,6% en glissement annuel). Les rendements japonais «JGB» à 10 ans ont glissé d’un point de base à 0,11% (en hausse de 9 points de base en glissement annuel). 

Le CAC40 de la France recule de 0,8% (+ 8,0%). 

L’indice boursier allemand DAX a augmenté de 0,8% (+ 6,6%).

la revanche de VW

Image

 L’indice boursier espagnol IBEX 35 a baissé de 1,8% (+ 5,2%).

 L’indice italien FTSE MIB a augmenté de 0,4% (+ 8,8%). 

Les actions des marchés émergents étaient pour la plupart plus faibles. 

L’indice Bovespa du Brésil a progressé de 1,9% (en baisse de 2,3%), tandis que le Bolsa du Mexique a reculé de 1,6% (en hausse de 6,7%). 

L’indice Kospi de la Corée du Sud a baissé de 0,5% (+ 5,8%).

 L’indice boursier indien Sensex a chuté de 1,8% (+ 4,4%). 

La Bourse chinoise de Shanghai a encore reculé de 1,4% (en baisse de 2,0%). 

L’indice Borsa Istanbul National 100 de la Turquie a chuté de 1,8% (en hausse de 3,5%). 

L’indice boursier russe MICEX a chuté de 1,8% (+ 5,7%).

Les fonds obligataires de bonne qualité ont enregistré des entrées de 5,430 milliards de dollars.

La semaine dernière, le crédit de la Réserve fédérale a bondi de 105,4 milliards de dollars pour atteindre un record de 7,636 trillions. Au cours des 54 dernières semaines, le crédit de la Fed a augmenté de 3,492 trillions, soit 84,3%. Le crédit de la Fed a gonflé 4,826 trillions de dollars, soit 172%, au cours des 436 dernières semaines. 

le bilan de la fed

Image

Ailleurs, les avoirs de la Fed pour les propriétaires étrangers de valeurs du Trésor et de la dette d’agence la semaine dernière ont augmenté de 6,472 milliards de dollars pour atteindre un record de 3,576 trillions. Les «avoirs en dépôt» ont augmenté de 165,4 milliards de dollars, soit 4,8%, en glissement annuel.

Les actifs totaux des fonds monétaires ont glissé de 6,5 milliards de dollars à 4,386 trillions. Le total des fonds monétaires a bondi de 450 milliards de dollars en glissement annuel, soit 11,4%.

Les taux hypothécaires fixes Freddie Mac à 30 ans ont augmenté de quatre points de base pour atteindre un sommet de près de neuf mois de 3,09% (en baisse de 56 points de base en glissement annuel). 

Les taux à 15 ans ont augmenté de deux points de base à 2,40% (en baisse de 66 points de base). Les taux ARM hybrides sur cinq ans ont ajouté deux points de base à 2,79% (en baisse de 32 points de base). 

L’enquête de Bankrate sur les coûts d’emprunt hypothécaire jumbo avec des taux fixes sur 30 ans ressort en hausse de cinq points de base à 3,28% (en baisse de 80 points de base).

Sur les devises:

Pour la semaine, l’indice du dollar américain a ajouté 0,3% à 91,919 (en hausse de 2,2% en glissement annuel). 

Pour la semaine à la hausse, le rand sud-africain a augmenté de 1,2%, le real brésilien 1,2%, le peso mexicain 0,9%, le sud-coréen a gagné 0,2%, le dollar singapourien 0,2%, le franc suisse 0,2% et le yen japonais 0,1 %. 

Pour la semaine à la baisse, la couronne norvégienne a reculé de 1,2%, la couronne suédoise 0,7%, l’euro 0,4%, la livre britannique 0,4%, le dollar australien 0,3%, le dollar canadien 0,2% et le dollar néo-zélandais 0,2% . 

Le renminbi chinois était à peu près inchangé par rapport au dollar cette semaine (en hausse de 0,28% en glissement annuel).

Sur les produits de base: chute du pétrole

L’indice Bloomberg Commodities a chuté de 1,7% (en hausse de 8,3% sur un an). 

Image

L’or au comptant a gagné 1,0% à 1745 $ (en baisse de 8,1%). L’argent a augmenté de 1,3% à 26,2461 $ (en baisse de 0,6%). 

Le brut WTI a coulé de 4,19 $ à 61,42 $ (en hausse de 27%). L’essence a chuté de 9,6% (en hausse de 38%) et le gaz naturel de 2,5% (inchangé). 

Image

Le cuivre a reculé de 0,7% (en hausse de 17%). Le blé a reculé de 1,8% (en baisse de 2%). Le maïs a bondi de 3,5% (en hausse de 15%). 

Bitcoin a ajouté 1444 $, ou 2,5%, cette semaine à 58410 $ (en hausse de 100%).

Coronavirus:

13 mars – Bloomberg:

«Le vaccin d’AstraZeneca Plc contre Covid-19, autrefois censé être un pilier de la protection pour une grande partie du monde, reste entouré de controverse alors que de plus en plus de pays limitent son utilisation, même si les scientifiques préviennent de la nécessité pour les gouvernements de faire preuve de prudence. Les Pays-Bas ont rejoint une liste croissante d’environ une douzaine d’endroits, y compris le nord de l’Italie et l’Irlande, décidant de suspendre le tir en raison des préoccupations concernant les effets secondaires possibles de deux lots.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s