« 4000 décès après vaccination, ce ne peut être une coïncidence. »

L’ancien Vice-Président de Pfizer qualifie de « mensonge » la présomption de coïncidence concernant les décès après vaccination COVID-19. — Le blog de Skidmark

7 mai 2021

L’ancien Vice-Président et Directeur Scientifique de Pfizer, le Dr Mike Yeadon, a qualifié aujourd’hui de «mensonge» la présomption de coïncidence concernant les morts qui interviennent après vaccination contre le COVID-19.

«Tandis que la vaccination contre le COVID-19 implique un grand nombre de gens, nous vaccinons habituellement tellement de personnes contre tant d’agents pathogènes qu’il est impossible de rendre compte de l’augmentation du nombre de décès signalés au VAERS après le COVID-19 uniquement sur la base du nombre de personnes vaccinées, »déclare-t-il.

« Ceux qui contestent [le lien avec] les près de 4.000 décès après vaccination contre le COVID-19 aux États-Unis disent généralement que « ces rapports ne prétendent pas montrer un lien de causalité. C’est juste une coïncidence », déclare Yeadon.

«La réplique à ce mensonge est que, si c’est une simple coïncidence, c’est-à-dire que les gens meurent [en temps normal] et si on vaccine X personnes, on obtient un certain nombre de décès par l’effet du hasard.

«Eh bien, oui, c’est vrai. Mais ce qui n’est pas vrai, c’est que cette très forte augmentation des décès suite à la vaccination contre le COVID-19 est une simple coïncidence. Si c’était le cas, alors le nombre de décès suivrait le même rythme, la même proportion dans la population vaccinée, comme on le verrait dans le VAERS.

« Et ce n’est PAS ce que le VAERS nous dit. Au lieu de cela, presque TOUS les décès signalés peu de temps après la vaccination interviennent après la vaccination COVID-19. »

Yeadon poursuit : «Ce qu’il y a de choquant dans les données statistiques c’est que près de 99% des décès signalés au VAERS après vaccination sont survenus après la vaccination COVID-19.

« Les 1% restant concernaient TOUS LES AUTRES VACCINS COMBINÉS.

« Quiconque refuse maintenant de l’admettre est un « théoricien de la coïncidence ». »

Yeadon poursuit en mettant en garde contre les ramifications du «Passeport Vert», le qualifiant d’«apartheid médical illégal» : «Il est très important que les gens comprennent ce qui se passe.

«L’intention est d’imposer partout des passeports vaccinaux. Mais c’est un subterfuge. Il s’agit du premier système d’identification numérique de format commun et interopérable à l’échelle mondiale, qui comprend un indicateur de santé modifiable (vacciné, O ou N).

«Cela ne change rien sur le plan de la sécurité individuelle. Si on est vacciné, on est protégé et on n’est pas plus en sécurité si on connait le statut immunitaire des autres.

« Comme en Israël, on sera obligé de présenter un VaxPass valide pour accéder à des installations définies ou pour accéder à des services. Pas de VaxPass, on est refusé.

«Ce système n’a besoin d’inclure que 50% + de la population adulte pour se mettre en place, vu son énorme pouvoir coercitif sur les non-vaccinés.

«C’est un apartheid médical illégal.

«S’ils réussissent, cela ne servira à rien de le refuser; ils passeront à l’étape suivante, et la minorité sera exclue.

« Un système VaxPass comme celui-ci donnera à ceux qui contrôlent la base de données et ses algorithmes un CONTRÔLE TOTALITAIRE TYRANNIQUE sur nous tous.

«La SEULE façon d’arrêter ce cauchemar biosécuritaire est de NE PAS SE FAIRE VACCINER POUR DES RAISONS NON-MÉDICALES !!!

« Je crains que, si nos adversaires réussissent à obtenir ce contrôle absolu, ils l’utilisent pour nuire à la population. Il n’y a pas de limite au mal qui découlera de cet objectif stratégique. »

L’ancien Directeur Scientifique de Pfizer conclut par un plaidoyer: «NE PERMETTEZ PAS À CE SYSTÈME DE DÉMARRER, car il deviendra impossible à arrêter ensuite.

« Un exemple : votre VaxPass émet un bip, vous demandant de participer à votre 3e, 4e ou 5e vaccin de rappel ou anti-variant. Sinon, votre VaxPass expirera et fera de vous une personne exclue, incapable d’accéder à sa propre vie.

«Quel choix vous restera-t-il?

« Aucun. Vous serez sous contrôle. Pour toujours. »

L’ancien Vice-Président de Pfizer qualifie de « mensonge » la présomption de coïncidence concernant les décès après vaccination COVID-19. — Le blog de Skidmark

5 réflexions sur “« 4000 décès après vaccination, ce ne peut être une coïncidence. »

  1. Merci à Master T, pour ce résumé qui met en exergue les points importants du pdf ou l’auteur se perd parfois en explications qui me paraissaient jusqu’alors assez nébuleuses. Maintenant je comprends mieux pourquoi les personnes vaccinées selon cette théorie, peuvent être porteuses de variants plus infectieux que le covid originel.
    L’anticorps artificiel acquit par le biais de la vaccination n’est plus assez fort pour éliminer le nouveau variant du virus et empêche en même temps le système immunitaire inné à large spectre de la personne vaccinée d’agir, mais il ne parvient cependant pas à tuer son hôte. Ce qui fait que la personne vaccinée devient une porteuse asymptomatique de variants du virus beaucoup plus infectieux que le virus originel. Mais le Covid, continue de muter pour aboutir à un variant qui sera hautement pathogène pour toute la population et surtout paradoxalement pour tous ceux qui ont été vaccinés. Car chez les vaccinés, l’anticorps spécifique à longue durée de vie tout en étant inefficace à lutter contre le nouveau variant hautement pathogène, bloque toujours le système immunitaire à large spectre de toutes ces personnes.

    J'aime

  2. Il y a quelque chose d’absolument stupéfiant dans toute cette histoire, qui échappe au simple bon sens, pourquoi les gouvernements veulent-ils vaccinés les tranches d’âge de la population qui ne risque rien au mépris du respect de la prudence la plus élémentaire ?
    Pour ces personnes la balance bénéfices / risques est nettement défavorable à la vaccination. De nombreux chercheurs ont pourtant lancés des messages d’alertes sur les dangers de la technologie de vaccination par ARNm et sur toutes ses implications sur l’émergence de nouveaux variants. Malgré tout, la vaccination de masse continue. Je sens que cela rejoint la raison évoquée par le Dr Mike Yeadon, un système de contrôle des populations se met en place sous couvert hygiène sanitaire.

    J'aime

  3. Cher Monsieur,

    Oui les vaccinés n’ont aucune garantie de ne pas attraper le covid ;
    Je vous invite à écouter le Pr. Christine Rouzioux (tout ce qu’il y a de plus dans la norme officielle : Directrice de l’EA 7327, Université Paris Descartes. Professeur émérite, faculté de médecine de Necker. Membre de l’Académie nationale de Pharmacie)
    ici interviewée par D. Pujadas :
    Pr. Christine Rouzioux : « L’épidémie redémarre dans plusieurs Ehpad chez des sujets vaccinés ! »

    Catherine Laurent

    J'aime

  4. Ceci n’est pas du complotisme mais bien une réalité vérifiable car il y a une raison plus dangereuse de souscrire à la défiance vaccinale pour l’humanité c’est que la vaccination de masse n’empêche en rien d’être porteur asymptomatique et d’être contagieux mais contagieux avec une forme mutante puisque tout système (vivant ou non, abiotique comme le virus) a 1 objectif: survivre de toutes les manières possibles et survivre participe de stratégies d’adaptation vis à vis de l’hôte et de son système immunitaire d’ou les variants (qui sont la mémoire réactive des faits passés).

    La question de la mortalité post-vaccinale est une dure réalité qui n’est pas une théorie complotiste sans arguments recevables… les « coincidences ») puisque nous avons des patients qui passent par la réa et certains survivent et racontent leur calvaire et la désillusion face à un vaccin qui a boosté l’éclosion de l’attaque virale qui devait être « dormante » (porteur asymptomatique). Nous sommes en guerre face à une arme -le virus- et son allié sont les politiques sanitaires et le bourrage de cranes par l’hystérie entretenue!

    Je vous invite très très fortement à lire ce document si vous voulez comprendre le mécanisme naturel qui entre en jeux et que la vaccination de masse rend infernal… surtout pour la jeunesse qui a été globalement épargnée jusqu’ici:

    Cliquer pour accéder à 28d8fe_80e9020e1d514b0c810d70cea60e381b.pdf

    « Geert Vanden Bossche, DMV, PhD, virologue indépendant et expert en vaccins, anciennement employé par GAVI et la Fondaton Bill & Melinda Gates.

    (…) Cependant, ce type de vaccins prophylactiques est totalement inapproprié, et même très
    dangereux, lorsqu’il est utilisé dans des campagnes de vaccination de masse lors d’une pandémie virale. Les vaccinologues, les scientifiques et les cliniciens sont aveuglés par les effets positifs à court terme dans les brevets individuels, mais ne semblent pas se soucier des conséquences désastreuses pour la santé mondiale. À moins qu’on ne me prouve scientifiquement que j’ai tort, il est difficile de comprendre comment les interventions humaines actuelles empêcheront les variantes en circulation de se transformer en monstre sauvage. (…) nous sommes également confrontés à un énorme problème chez les personnes vaccinées, car elles sont de plus en plus souvent confrontées à des variants infectieux présentant un type de protéine S de plus en plus différent de l’édition S fournie avec le vaccin (cette dernière édition
    provient de la souche originale, beaucoup moins infectieuse, du début de la pandémie). Plus les
    variantes deviennent infectieuses (c’est-à-dire qu’elles bloquent l’accès du virus au segment vacciné de la population), moins l’Abs vaccinale protège. Dès à présent, l’absence de protection entraîne l’excrétion et la transmission du virus chez les personnes vaccinées qui sont exposées à ces souches plus infectieuses (qui, soit dit en passant, dominent de plus en plus le domaine). C’est ainsi que nous transformons actuellement les vaccinés en porteurs asymptomatiques excrétant des variantes infectieuses.

    (…)
    Le réservoir susceptible comprend à la fois les personnes vaccinées et celles qui ont reçu une quantité suffisante d’anticorps anti-spécifiques en raison d’une maladie antérieure de type Covid-19.) Donc, MISSION ACCOMPLIE pour le Covid-19 mais une SITUATION DÉSASTREUSE pour tous les sujets vaccinés et les personnes séropositives pour le Covid-19 car ils ont maintenant perdu leur défense immunitaire acquise et innée contre le Covid-19 (alors que des souches hautement infectieuses circulent !). C’est « un petit pas pour le virus, une catastrophe géante pour l’humanité », c’est-à-dire que nous aurons fait monter le virus dans la population jeune à un niveau tel qu’il ne faudra que peu d’efforts pour que le Covid-19 se transforme en un virus hautement infectieux qui ignore complètement le bras inné de notre système immunitaire ainsi que le bras acquis/adaptatif (que l’Abs acquise résulte d’une vaccination ou d’une infection naturelle).

    Un autre article médical traité de fake news par « politifact »:

    « COVID-19 RNA Based Vaccines and the Risk of Prion Disease »

    Classen Immunotherapies, Inc., 3637 Rockdale Road, Manchester,
    MD 21102, E-mail: classen@vaccines.net.
    J. Bart Classen, MD*

    politifact (qui bosse en partenariat avec facebook pour la censure) nous dit: « L’article de Classen ne présente aucune preuve autre qu’une section sur les méthodes en trois phrases qui résume une analyse non spécifiée du vaccin COVID-19.
    Les vaccins contre le coronavirus développés par Pfizer-BioNTech et Moderna n’ont pas été liés à des maladies neurodégénératives ou à prions ».

    Mais on peut lire dans une autre rubrique:  » Les décès après la vaccination ne prouvent pas que le vaccin COVID-19 est mortel »… Coïncidences!!!…,?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s