Demain, tous Chinois! Tous prolos.

Je dis souvent que la Chine est notre avenir. ce n’est pas nous qui imposons notre modèle à la Chine, mais l’inverse: nous nous chinoisons .

La Chine est à la fois notre raccourci et notre caricature.

Et c’est évident en matière de politique économique, monétaire, sociale et sociétale..

Nos systèmes étant déséquilibrés, ils ne peuvent plus fonctionner dans la liberté et la spontanéité , il faut contrôler, diriger, piloter, sanctionner , censurer.

Les Chinois connaissent ces problèmes de déséquilibres: chez eux depuis longtemps tout est faux, le système de prix et de revenus ne reflète pas du tout les situations économiques et sociales, il n’exprime pas les préférences des citoyens, donc il doit être de plus en plus imposé et répressif.

Depuis longtemps les dirigeants sont obligés de forcer les Chinois à faire ce que spontanément ils ne feraient pas, ils doivent tordre les bras de la population, brider ses libertés , surveiller et punir comme dirait le sinistre Foucault.

Vous m’avez compris. Le Crédit Social; l’argent personnalisé, le suivi biométrique que l’on impose progressivement en Chine est en préparation chez nous. La demande s’en prépare au sein du peuple, on ne lui imposera pas, c’est lui qui la réclamera.

« L’originalité de notre situation viendra du fait que c’est nous qui réclamerons plus de coercition, plus de contrôle au nom de la protection et la sécurité: l’attachement funeste du peuple pour le mal qu’on lui fait va même au-devant de l’astuce des autorités « .

Le système chinois ne peut « tenir » qu’en évoluant contre nature c’est à dire en gérant les contradictions qui autrement lui seraient fatales.

Ainsi il doit continuer de créer des bulles monétaires et financières pour soutenir l’activité économique et les investissements mais en même temps lutter contre les bulles sur les véhicules spéculatifs.

Il doit, pour gérer la macro produire des dysfonctionnements micro et corriger les dysfonctionnements au niveau des individus par l’autorité sinon la tyrannie.

Il doit à la fois freiner et appuyer sur l’accélérateur, le fameux en même temps.

En Chine c’est caricatural mais c’est ce qui se passe et c’est ce qui se passera en plus « soft » dans les pays développés.

On ne peut mener des politiques saines et orthodoxes, laisser jouer les forces naturelles car tout s’effondrerait donc on mène ce que l’on appelle des politiques macro prudentielles c’est à dire que l’on bouche les trous et on écope quand une faille se découvre. On bétonne les fissures. On pare au plus pressé sans arrêt.

Retenez bien mon analyse et donc le pronostic qui en découle, la Chine, c’ est notre avenir. L’avenir c’est la mise au pas.

La même structure sous jacente à la société chinoise nous sera imposée avec des habillages différents , avec d’autres romans.

Pour les faire passer. les nouveaux romans sont en trains d’être construits, ils sont déjà plus qu’en gestation ils sont en phase de diffusion.

Le sens général c’est qu’il faut désarmer l’homme blanc, l’émasculer , il faut tuer les héros, ceux de notre civilisation. Il faut que le sujet de l’histoire des pays développés, baisse la tête, il faut assouplir son échine.

Faire baisser sa garde, ses défenses et pour cela il faut d’une part le dévaloriser/culpabiliser; lui faire perdre confiance en ce qu’il est et d’autre part, soutenir, survaloriser ses compétiteurs , quels qu’ils soient, y compris les fascistes de l’Ukraine ou les délinquants assassins des banlieues. Il faut porter au pinacle leurs hérauts et héros.

Ainsi pour la nécessaire paupérisation des petits blancs , la destruction du capital historique qui était enraciné dans la blancheur doit être détruit.

Car il y a trop de capital dans le système, il faut, pour que le Grand Capital soit préservé, détruire le petit capital.

Il faut détruire celui du bien commun, celui de la culture etc .

Eh bien le roman, qui permet cette destruction c’est l’idéologie Woke, l’idéologie de la condamnation du male blanc , l’idéologie de la néantisation du civilisé qui ose encore prétendre bénéficier de la plus value historique que confère non pas la blancheur mais l’histoire et les efforts faits par ceux qui l’ont précédé et ont la caractéristique d’être blancs.

Le nouveau roman a pour finalité de permettre et de justifier la confiscation du capital que croyaient détenir les petits blancs, le capital de tout: matériel, histoire, culture, savoir, institutions.

Le nouveau roman c’est celui de la mutation des travailleurs salariés en citoyens consommateurs abêtis, objectivés, déshumanisés. En Non Playing Character. En une sorte d’homme générique, l’homme universel de la pseudo gauche, dépossédé de tout, comme l’était l’ouvrier aliéné chez Marx.

Car c ‘est vrai que le fait d’être blanc confère au niveau mondial un privilège, celui d’exploiter les pays à bas salaires, celui d’exploiter de façon minière la main d’oeuvre des sous développés, celui de bénéficier de l’Echange Inégal. Mais le très Grand Capital et les élites qui le servent sont en difficulté et le petit capital diffus qui est enraciné dans les classes moyennes doit être récupéré. Il n’y en a plus assez pour tout le monde, il faut piller les plus faibles.

Les salaires des blancs doivent être rognés, leurs prétentions inégalitaires doivent rabattues et la priorité doit être donnée à tous ceux dont le coût de reproduction en tant que main d ‘oeuvre , est moins cher, moins élevé. N’est ce pas Mélenchon? Il faut lutter contre les petits blancs qui votent RN pour faire monter les immigrés qui votent Melenchon.

Essayez d’assimiler cette notion que je développe de capital qui est enraciné dans notre blanchitude, dans notre blancheur; capital qui, c’est vrai nous donne des privilèges.

Blancheur? Essayez de comprendre que que ce qui est jeu ce n’est pas la couleur de la peau bien sur mais la détention de ce capital, de cet héritage que nos contestataires appellent nos privilèges.

Dans un monde ou il y a trop de capital et pas assez de profit, le système évolue vers la confiscation ou la destruction du capital des plus faibles, vers la libération du capital contenu dans cette blancheur. Essayez de comprendre que ce qui est en jeu ce n’est pas la couleur bien sur mais l’accaparement de l’héritage.

Je pense que vous avez compris et assimilé la fonction de romans pour tordre le bras des peuples.

Un jour nous nous enfoncerons dans une politique plus dirigiste, plus contraignante, plus interventionniste; les libertés et les déviances seront réservées aux élites , la liberté sera un souvenir, encore plus rognée. Et les prix et revenus seront encore plus contrôlés. La vie cessera de venir d’en bas, tout viendra d’en haut. Comme le revenu universel. Et celui qui donne tout peut aussi tout reprendre!

L’horizon de la tyrannie du capitalisme financier c’est le socialisme à deux ou trois vitesses avec des citoyens hébétés, accrocs à leurs médiocres consommations et à leurs jouissances imaginaires fondées en dernier ressort sur la masturbation et le spectacle du bonheur des Grands.

2 réflexions sur “Demain, tous Chinois! Tous prolos.

  1. Cher Monsieur,

    Martine Wonner, député, itw de 12′ et elle en balance ! Entre autre elle dit pourquoi elle ne veut pas du modèle chinois pour la France.

    Catherine Laurent

    J'aime

  2. Bonjour M. Bertez

    « L’originalité de notre situation viendra du fait que c’est nous qui réclamerons plus de coercition, plus de contrôle au nom de la protection et la sécurité »

    La Fontaine en avait eu l’intuition:
     » Les grenouilles qui voulaient un roi »

    Tremblez chietoyens! King Koronav nous envahit , David Vincent l’a vu!
    Voter Lagrue est votre seul espoir !

    Cordialement

    J'aime

Répondre à Catherine Laurent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s