Le JDD essaie de tailler un costume pour Zemmour.

Je vous offre cet édito de Gattegno du JDD pour une raison simple, le JDD est en service commandé, donc ce qu’écris Gattegno nous en apprend beaucoup sur la façon dont ses commanditaires veulent voir ou faire voir Zemmour, sur le costume qu’ils veulent lui tailler.

La question n’est pas de débattre du texte , non c’est un prologue; mais il est très important de suivre le combat dès le début avec les axes, les armes, les tactiques etc .

Gattegno a planté un décor, rien de plus avec des assimilations, des comparaisons qui tentent de « planter » Zemmour .

Pour moi toute interprétation est prématurée, car il faut d’abord et avant pourvoir comprendre la candidature de Z. ; ce que ne Gattegno ne cherche pas à faire.

L’allusionà Chevenement est un peu étriquée!

Moi, j’attends .

Lisez et conservez ce texte il resservira.

Bonjour Hervé Gattegno. Vous revenez sur l’irruption d’Eric Zemmour dans la campagne présidentielle. Le journaliste du Figaro et de CNews est de plus en plus candidat et un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien le situe à 8% des intentions de vote. Est-ce qu’il peut bousculer la campagne?
La campagne, on ne sait pas encore – il faudra voir s’il réussit à entrer vraiment en lice, c’est-à-dire surtout à réunir les 500 signatures d’élus qui sont nécessaires. Ce qui sûr, c’est qu’il peut bouleverser les rapports de force à l’intérieur d’un espace qui va de la droite à l’extrême-droite. Dans le sondage dont vous parlez, on voit qu’il prend mécaniquement 2% au candidat de droite (quel qu’il soit), 2% à Nicolas Dupont-Aignan et 3% à Marine Le Pen. Donc il affaiblit ces candidats ; il va en plus contribuer à durcir leurs positions, parce que l’essentiel de son discours est fondé sur l’immigration et l’islam, et qu’il cherche à les déborder tous sur leur droite puisqu’il trouve même le RN trop modéré. Donc c’est un candidat qui, à la droite de la droite, favorise la radicalisation et la division.

Il ne suffit pas d’être une star en librairie pour gagner des élections

Les Républicains n’arrivent pas pour l’instant à choisir leur candidat, Marine Le Pen est distancée dans les sondages par Emmanuel Macron ; est-ce qu’Eric Zemmour, avec son profil qui n’est pas celui d’un politique traditionnel, peut avoir une chance dans cette course?
Il a des atouts, il faut le reconnaître. C’est un bon dialecticien, ses téléspectateurs le savent, il a de la répartie mais il lui manque un parti pour faire campagne. Il vend beaucoup de livres mais il ne suffit pas d’être une star en librairie pour gagner des élections – Nicolas Sarkozy et François Hollande en savent quelque chose. Il est surtout très clivant : il a un socle de fans qui est assez flatteur, mais ses multiples condamnations pour incitation à la haine raciale vont évidemment ressurgir dans la campagne. Alors c’est vrai qu’il y a dans beaucoup de pays une vogue des candidats OVNI, comme Zelensky en Ukraine, le clown qui est devenu président, ou l’humoriste Beppe Grillo qui a créé le parti 5 étoiles en Italie. Eric Zemmour n’est pas un fantaisiste – il n’est d’ailleurs pas drôle du tout ; mais il mise sur ce côté « intrus » de la politique qui est un autre versant du populisme.

Entre un candidat marginal et un candidat sérieux, il y a l’expérience et la compétence. On n’attend pas des incantations mais des solutions

Donc si je vous entends bien, Eric Zemmour démarre bien mais vous êtes loin d’en faire un favori…
La campagne va être dure pour lui. Ce dont les politiques amateurs n’ont pas l’habitude, c’est la violence des attaques. Tous les candidats de droite et d’extrême droite vont s’en prendre à lui – ils commencent d’ailleurs. Ensuite, il y a une question de dimension. Entre un candidat marginal et un candidat sérieux, il y a l’expérience et la compétence. On n’attend pas des incantations mais des solutions. Eric Zemmour se moque d’Emmanuel Macron, « stagiaire de l’Ena à l’Elysée » ; sauf que lui, il a raté l’ENA. Et il répète que ce qu’il dit aujourd’hui sur l’immigration, c’était le programme du RPR en 1986. Mais Zemmour, à l’époque, il était chevènementiste, c’est-à-dire très à gauche! Tout cela ne forge pas un personnage de présidentiable très convaincant. Il ne va pas lui suffire de dénoncer le « péril islamique » pour gagner de la crédibilité. Ce qu’on connaît d’Eric Zemmour, ce sont ses polémiques. Ce qu’on attend d’un candidat à l’Elysée, c’est une politique.

5 réflexions sur “Le JDD essaie de tailler un costume pour Zemmour.

  1. La bave venimeuse de Gattegno n’est rien en comparaison de ce que l’on peut lire dans le «Canard» de la semaine dernière en en date du 1er septembre.
    Je cite p.8 : « Eric Zemmour, que la télé a rendu fou – il se croit présidentiable».

    De qui est cette analyse d’une rare profondeur? De Jean-Michel Thénard, un ancien de «Libé» et un journaliste aux convictions solidement ancrées à gauche.
    Si j’étais corrosif je dirais qu’il reste à cette gauche deux armes pour le combat d’idées : la « reductio ad hitlerum » (en gros : « si vous n’êtes pas d’accord avec moi vous êtes un facho ») et – comme le fait Thénard ici – la psychiatrisation de l’adversaire.

    Je trouve que cela fait peu… Personnellement ce numéro du «Canard» sera mon dernier, après 32 ans de lecture hebdomadaire (le fait qu’un scribouillard encense le dernier Philippe Djian y a fait aussi un peu, hi hi hi…).

    J'aime

    1. Tiens tiens… c’est curieux votre réflexion à propos du Canard. Pour ma part, après 40 (quarante) ans de lecture, je n’ai plus renouvelé mon abonnement cette année. Si en plus des journaleux de Libé viennent y noircir des colonnes …

      J'aime

    1. @ Seb

      Dans l’affaire Cahuzac, Gattegno avait surtout plaidé la victimisation de l’Etat. Et dans ce sens il abondait dans le discours articulé notamment par Hollande.
      Or, dans cette affaire, comme dans d’autres qui concernent des personnalités politiques exposées, les services de l’état s’étaient montrés d’une négligence telle que la suspicion de complicités passives ou actives était évidente.

      Dans le même genre. l’affaire AREVA//Edouard Philippe/parti démocrate US que le PNF garde précieusement enterrée depuis des années, coûterait « un pognon de dingue » aux contribuables français (+/- 27 milliards d’euros). si la justice américaine devait s’en mêler (et pas « s’emmêler » n’est ce pas !)

      J'aime

  2. Tout est relatif  …

    – Collège/lycée, penchant littéraire, jusqu’en 1ère à La Providence à Amiens.
    – Terminale « S » à Henry IV à Paris.
    (? Comment a-t-il pu passer de littéraire en « terminale S » !?)
    – Dans ses études, après ses classes préparatoires de lettres à Henri IV, il n’a été admis dans aucune école. Echec.
    – Il a donc été s’inscrire en licence à l’université de Paris X-Nanterre, il y a fait deux nouvelles années d’étude et déposé un sujet de thèse de philosophie qu’il n’a jamais été capable de soutenir. Echec.
    – Trois (et non pas deux) échecs successifs au concours d’entrée à Normale Sup.
    – Il est entré à Sciences Po en 2e année par équivalence, sans passer le concours. Echec.
    – A la sortie de l’ENA, il avait été recalé, mais un recours collectif devant le Tribunal administratif a fait annuler la procédure pour vice de forme et il s’est retrouvé admis … Echec.

    …/… Emmanuel Macron, promotion Léopold Sédar Senghor (2004) Le classement final de cette promotion est annulé par le Conseil d’Etat à la suite d’un vice de forme. Mais l’ex-ministre de l’Economie « aurait » terminé à la 5e place de sa promotion. Ce qui lui a permis de rejoindre la prestigieuse Inspection générale des finances. »

    Il n’a pas du tout un cursus d’excellence comme claironné par de nombreux médias. C’est un médiocre qui a bénéficié de gros pistons. 

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s