Inflation de la Valeur des choses et inflation du prix des choses.

Les théories dominantes de l’inflation se sont avérées fausses empiriquement ; elles laissent l’économie dominante dans une confusion extrème sur l’inflation future des prix des biens et des services. 

Personne ne fait remarquer que la cohorte la mieux équipée du monde, celle des banquiers centraux, les zozos, celle qui a toutes les données, tous les modèles vient de se ridiculiser en abandonnant la thèse de l’inflation temporaire qu’elle avait elle même popularisée il y a quelques mois!

Les zozos vont paniquer une fois de plus … à contre temps.

Ils ne savent rien, ils ne comprennent rien , les psychiatres sont aussi aliénés que les fous qu’ils prétendent diriger et soigner.

Les théories dominantes de l’inflation ne servent à rien parce qu’elles ne sont pas basées sur la Valeur des choses, des biens et services, elles sont basées sur les prix. Or les prix sont un voile qui empêche de comprendre le mouvement, les mouvements de la Valeur des choses. Les prix sont victimes, sont tordus par l’illusion monétaire.

Les théories monétariste et keynésienne échouent à cause de cela. Elles passent à coté de l’essentiel, à coté de ce qui est premier: la Valeur des choses. Le facteur argent, quantité d’argent dans le système n’est qu’une des composantes de l’inflation une composante qui empêche de voir clair car elle masque les mouvements de la Valeur.

Les théories des banquiers sont fausses car la monnaie est endogène, elle n’est pas créée par l’état; et la monnaie représente, manifeste une Valeur qui prend sa racine dans la production; la monnaie n’est pas indépendante de la production.

C’est la production qui fait les Valeurs et non pas la monnaie, on le voit en ce moment ou les prix montent au niveau de la production alors que les zozos banquiers malgré leurs créations de réserves monétaires et de crédit n’ont jamais réussi à faire monter l’inflation. Il suffit d’une modification au niveau des conditions de la production pour que le phénomène de hausse des prix s’enclenche.

Dans l’équation de la théorie quantitative de la monnaie, MV=PT ; la direction causale de base va de PT à MV, et non l’inverse , c’est-à-dire des prix à la monnaie, pas de la monnaie aux prix. 

Autrement dit, la monnaie est endogène à la production et les prix de production sont formés à partir de la création de Valeur et non de la création monétaire. Mais bien sur, pour affirmer cela il faut être conservateur d’avant le marginalisme et croire que les biens et les services ont une Valeur et ne sont pas suspendus de façon capricieuse et frivole dans les airs.

Quelqu’un essaie encore de perpétuer le passé; c’est LIDL qui a choisi comme accroche:

« LIDL, le vrai prix des vraies choses ».

La masse monétaire suivra généralement les changements de prix, de sorte que les tentatives délibérées de modifier la masse monétaire par le haut de façon exogène ne parviennent pas à produire l’inflation des prix. Cela fait des décennies que cela est prouvé.

Les entreprises s’efforcent continuellement d’augmenter la productivité du travail, c’est-à-dire de produire plus d’unités par heure de travail. 

Cela signifie que le temps de travail par unité produite va baisser. Comme seul le travail crée de la valeur, alors qu’il existe une tendance générale à l’augmentation de l’ offre de biens et de services, il existe également une tendance générale à la valeur des marchandises à baisser, sur le long terme. 

C’est parce que la production capitaliste repose sur un processus d’économie de travail, que la valeur des marchandises chutera parallèlement à l’ augmentation de la productivité du travail. 

Il y a donc une pression déflationniste ou désinflationniste sous-jacente sur les prix des marchandises sur le long terme.

Mais il existe des facteurs contraires qui peuvent exercer une pression à la hausse sur les prix à long terme ; en particulier, l’intervention des autorités monétaires dans leurs tentatives de gonfler l’offre de monnaie et d’avilir son pouvoir d’achat..

Il existe un taux d’inflation en Valeur objective , qui combine l’impact des variations du pouvoir d’achat des salaires et des bénéfices nouvelle valeur et un taux d’inflation des prix qui lui est dicté par la politique monétaire, celle qui touche la mesure monétaire.

Le facteur travail, progrès technique, progrès des processus de production est déterminant pour la Valeur et il aura tendance à faire baisser l’inflation des prix, tandis que le second est le facteur artificiel compensatoire qui tentera de faire monter l’inflation..

La théorie de la Valeur de l’inflation explique ainsi le ralentissement de l’inflation annuelle des prix à la consommation depuis les années 1980, contrairement aux théories dominantes qui restent perplexes. 

Même si les banques centrales ont injecté plus d’argent dans l’économie et que la croissance de la masse monétaire M2 s’est accélérée, en particulier à partir des années 1990 et après la Grande Récession, la croissance de la Valeur a continué de ralentir, le ralentissement du pouvoir d’achat a continué de faire baisser l’inflation.

La hausse des prix constatée par les indices officiels est organiquement le résultat d’une confrontation de fores de sens contraires, forces qui font baisser la valeur fondamentale des biens et services d’une part et forces monétaires qui cherchent à masquer la tendance à la baisse des Valeurs.

L’année, 2020, a vu une énorme augmentation de la masse monétaire M2, en hausse de 25% en glissement annuel jusqu’à présent. Cela produit de l’inflation monétaire, mais cela ne nous dit rien sur les mouvements économiques en profondeur qui influent sur la Valeur des biens et services produits . et encore moins sur leur évolution future.

L’observation des « ombres » ne renseigne pas sur l’évolution des « corps » et encore moins sur leur évolution future.

L’inflation n’est pas un phénomène monétaire, c’est un phénomène économique que l’on cherche à manipuler par le voile monétaire.

Modifier les instruments de mesure ne renseigne pas sur les grandeurs réelles , au contraire, cela les masque.

2 réflexions sur “Inflation de la Valeur des choses et inflation du prix des choses.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s