La situation chinoise reste précaire, la Chine renforce les pouvoirs de Xi Jinping. Tout cela vous concerne, hélas.

Personne ne parle de la Chine, pourtant comme dirait l’editorialiste à la radio, « c’est là que cela se passe »

La Chine est importante a plus d’un titre.

le risque de contagion de l’éclatement de sa bulle immobilière

le risque de contagion de sa bulle financière

la situation sur le marché des matières premières et ceux de l’énergie

la bonne tenue des marchés obligataires occidentaux qui servent de refuge aux capitaux asiatiques

le taux de croissance à venir et l’inflation ou non qui en découlera.

la stabilité du marché des changes

 Le Shanghai Composite a rebondi de 1,4%, avec l’indice ChiNext orienté vers croissance en hausse de 2,3% cette semaine. 

Les obligations des promoteurs chinois se sont redressées, alors que « les actions immobilières chinoises ont le plus monté en six ans… »

11 novembre – Bloomberg :

« Les efforts de la Chine pour limiter les retombées de la crise du groupe China Evergrande prennent de l’ampleur. Une série d’articles publiés dans les médias d’État au cours des derniers jours signale que des mesures de soutien sont en route pour aider les développeurs à exploiter les marchés de la dette, atténuant potentiellement la crise des liquidités qui a commencé avec l’effondrement d’Evergrande il y a cinq mois. 

Les actions et les obligations des sociétés immobilières ont bondi pour la deuxième journée suite à des informations selon lesquelles les régulateurs pourraient ajuster les règles afin que les sociétés immobilières puissent vendre des dettes sur le marché interbancaire national. 

Un autre rapport a montré que les entreprises publiques font pression pour avoir le droit d’augmenter les emprunts pour les fusions, ce qui pourrait leur permettre de sauver plus facilement des développeurs en difficulté. Les banques d’État ont quant à elles augmenté les prêts au secteur le mois dernier, ont rapporté les médias d’État.

On s’attend donc à ce que Pékin intervienne lorsque la situation devient suffisamment mauvaise. Ils ne toléreraient certainement pas que les choses deviennent incontrôlables. 

Eh bien, pourtant, les choses allaient vraiment mal cette semaine.

Dans une accélération majeure de la dynamique de crise, l’instabilité est passée du développeur « Peripherique  » au « Core », engloutissant ceux qui avant étaient perçus comme les développeurs les plus solides et les plus stables financièrement. 

Les cours de clôture (et les rendements) de vendredi ne sont pas du tout révélateurs de ce qui s’est passé cette semaine car les sauvetages sont intervenus.

Country Garden, le plus grand développeur de Chine, a vu son rendement obligataire (2025) clôturer vendredi à 5,43%, en baisse par rapport aux 7,80 % de la semaine précédente. Ce rendement a débuté en septembre à 3,25 %, ignorant largement l’implosion d’Evergrande. Dans une dislocation spectaculaire du marché, les rendements de Country Garden avaient grimpé à 9,5% dans les échanges de lundi et jusqu’à 10,74 % dans le chaos de mardi.

Le mouvement le plus fou de la semaine a peut-être été réalisé par Sino Ocean, soutenu par le gouvernement, dont les rendements, après avoir clôturé la semaine précédente à 7,79%, ont atteint 32% mardi avant de terminer la semaine à 9,62%.

Les craintes encore cette semaine ont pointé vers une montée des risques systémiques, se manifestant par des prix des CDS plus élevés pour les grandes banques chinoises. 

Les CDS de la Banque de Chine ont bondi de 7 à 70 points de base, correspondant aux plus hauts de la crise systémique de la mi-octobre. 

S’échangeant à des sommets de quatre semaines, les CDS de la Construction Bank of China ont augmenté de 7 à 71,5 points de base. 

Les CDS de la Banque industrielle et commerciale de Chine ont augmenté de huit points en milieu de semaine à 72 points de base, et les CDS de la Banque de développement de Chine ont augmenté de quatre points à 66,5 points de base.

Il y a également eu cette semaine un bond notable des prix des CDS souverains chinois. 

Après avoir clôturé vendredi dernier à 49 points de base, les CDS chinois ont bondi à près de 57 points de base lors de la séance de mercredi. Il s’agit du plus haut depuis le pic de la mi-octobre, où les CDS chinois s’échangeaient jusqu’à 60 pb, contre environ 32 pb le 16 septembre.

8 novembre – Wall Street Journal :

« La plus grosse liquidation jamais vue sur le marché international des junk-bonds est intervenue en Chine. Elle a anéanti environ un tiers de la richesse des détenteurs d’obligations en seulement six mois. La baisse abrupte et rapide montre comment les restrictions réglementaires sur les emprunts, les marchés du crédit extrêmement disloqués et le ralentissement des ventes de logements se sont combinés pour faire pression sur davantage de promoteurs immobiliers chinois… même pour des développeurs financièrement plus solides. Vendredi, le rendement d’un indice ICE BofA des obligations de pacotille chinoises a dépassé 25 % pour la première fois depuis mars 2009, près du point culminant de la crise financière mondiale, et lundi, il a encore augmenté, à 26,6 %.

9 novembre – Bloomberg :

« Le montant des obligations en dollars d’émetteurs chinois qui offrent un rendement supérieur à 15 % s’élève à 114,9 milliards de dollars… Près de 96 % du montant de 279 obligations à un tel rendement ont été émis par des sociétés immobilières. La majorité des émetteurs de la liste sont basés dans le Guangdong et représentent 55 milliards de dollars d’obligations. »

8 novembre – Bloomberg :

« Kaisa montre qu’Evergrande n’était que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne les défis auxquels le secteur immobilier chinois est confronté. Kaisa met en vente 18 projets à Shenzhen, d’une valeur totale estimée à environ 82 milliards de yuans (13 milliards de dollars).  Avec plus de 11 milliards de dollars d’obligations en dollars en circulation, Kaisa est le troisième emprunteur en dollars du pays parmi les développeurs.

11 novembre – Financial Times :

« Une vague de vente d’obligations pourries émises par des promoteurs immobiliers chinois les plus risqués a fait grimper leurs coûts d’emprunt au plus haut niveau depuis une décennie et a mis en péril la capacité de ces entreprises à accéder à un source de financement importante… « La spirale descendante pour les développeurs chinois est le résultat d’un resserrement massif des liquidités », a déclaré Paul Lukaszewski, responsable de la dette des entreprises pour l’Asie-Pacifique chez Abrdn. « Peu d’entreprises peuvent survivre longtemps dans des environnements où elles ne peuvent pas accéder à leur trésorerie interne ou à un financement externe. »

Pékin a visiblement pris peur et en cours de semaine les autorités ont voulu casser la fuite devant le risque.

 L’effondrement des obligations des développeurs est devenu désordonné, suscitant des commentaires favorables de la part des médias d’État chinois et des responsables de la PBOC. 

La Chine n’est qu’au tout début de sa crise immobilière. la correction ne fait que commencer mais il fallait eviter less efets de boule de neige. D’ou les interventions en cours de semaine.

Les données de crédit d’octobre de la Chine ont été publiées cette semaine. À 250 milliards de dollars, la croissance du financement global était inférieure de 6,5 % aux estimations et en forte baisse par rapport aux 455 milliards de septembre de septembre. 

Octobre est généralement une période saisonnièrement faible pour les prêts, avec une croissance mensuelle en hausse de 14% par rapport à octobre 2020. Aggregate Finance a augmenté de 4,72 trillions au cours de la dernière année, ou 10,0%.

À 129 milliards de dollars, les nouveaux prêts étaient inférieurs de moitié aux 260 milliards de septembre, mais étaient supérieurs aux estimations. Au cours des trois derniers mois, les nouveaux prêts étaient inférieurs de 4% à ceux de 2020. Les prêts bancaires aux entreprises ont chuté à 49 milliards de dollars (contre 154 milliards de dollars en septembre), mais étaient en avance de 37 milliards de dollars il y a un an. Les prêts aux entreprises au cours des trois derniers mois étaient en hausse de 13 % par rapport à 2020, avec une croissance sur six mois de 23 % supérieure à celle de 2020. Les prêts bancaires aux entreprises ont augmenté de 11,4 % en glissement annuel, de 25,3 % sur deux ans, de 39 % sur trois et de 68 % sur cinq ans. .

Les prêts à la consommation sont tombés à 73 milliards de dollars, en baisse par rapport aux 123 milliards de septembre, mais en avance de 68 milliards de dollars sur il y a un an. Au cours des trois derniers mois, la croissance des prêts à la consommation a été de 19 % inférieure à celle de 2020. La croissance sur six mois a diminué de 21 % par rapport à 2020. Même avec le ralentissement, les prêts à la consommation ont augmenté de 13,1 % en glissement annuel, de 30 % sur deux ans, de 50 % sur trois ans et 117 % sur cinq ans.

Pékin fait face à un équilibre précaire. 

Un effondrement historique de la bulle a commencé.

l’inflation des prix à la production atteignant un sommet en 26 ans. L’excès de liquidité, finit sûrement par gonfler les prix à la production et à la consommation.

10 novembre – Bloomberg :

« Les risques d’inflation en Chine augmentent alors que les producteurs répercutent les coûts plus élevés sur les consommateurs, ravivant le débat sur la possibilité pour la banque centrale d’assouplir la politique monétaire pour soutenir une économie qui s’affaiblit et ajoutant potentiellement à la pression sur les prix à la consommation mondiaux. 

L’indice des prix à la production a grimpé de 13,5% par rapport à l’année précédente, le rythme le plus rapide en 26 ans et au-dessus des prévisions médianes des économistes pour un gain de 12,3%…

L’indice des prix à la consommation a augmenté de 1,5%, le plus haut depuis septembre 2020 et dépassant le gain projeté de 1,4% …

Les prix des légumes ont bondi depuis la mi-octobre suite à des ruptures d’approvisionnement… Leur prix a augmenté de 15,9 % par rapport à il y a un an… Les prix du poisson d’eau douce, des œufs et de l’huile végétale comestible ont également fortement augmenté en octobre par rapport à il y a un an.

La bulle chinoise vacille dans un contexte de puissante dynamique inflationniste et spéculative mondiale.  

En hausse de 46 dollars supplémentaires cette semaine, les prix de l’or se sont également réchauffés. 

Je vous invite suivre les évènements Chinois parrce qu’ils préfigurent dans leur structure, -pas dans les modalités- ce qui se passera un jour dan les pays occidentaux,.

La Chine nous prefigure en caricature.

Même sous l’aspect de la dictature, la notre bien sur sera plus soft.

11 novembre – Financial Times :

« Le Parti communiste chinois a adopté sa première ‘résolution historique’ en 40 ans, une évolution susceptible d’ouvrir la voie au président Xi Jinping pour rester en poste jusqu’en 2028 au moins.

La résolution, formellement adoptée par le comité central du parti à la fin de sa réunion annuelle, ou plénum…, a déclaré que la direction de Xi était « la clé du grand rajeunissement de la nation chinoise »…

Le comité central tient généralement un plénum par an, auquel assistent ses 370 membres complets et membres suppléants dans un hôtel militaire de la périphérie ouest de Pékin. Le plénum de cette semaine s’est ouvert lundi et est particulièrement important car il vient juste un an avant qu’un congrès du parti nomme une nouvelle équipe de direction pour servir jusqu’en 2027. »

11 novembre – Associated Press :

« Les dirigeants du Parti communiste au pouvoir en Chine… ont préparé le terrain pour que le président Xi Jinping prolonge son règne l’année prochaine, louant son rôle dans l’ascension du pays en tant que puissance économique et stratégique .

Cela lui donne un statut aux côtés des plus grandes figures du parti. Les membres du Comité central ont déclaré que l’idéologie de Xi était « l’essence de la culture chinoise » alors qu’ils terminaient une réunion de direction. Dans un langage inhabituellement exubérant, même pour un dirigeant chinois, un communiqué du parti a déclaré qu’il était « d’une importance décisive » pour « le grand rajeunissement de la nation chinoise ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s