Inflation. La revanche des hommes sur les modèles; revanche du profit aussi!

L’inflation en tant que tendance a monter les prix des biens et services est toujours en dernière analyse une question de profit dis -je pour paraphraser Milton qui dit que c’est une question de monnaie .

Je dis que c’est une question de profit parce que les firmes montent les prix pour maintenir ou remonter leur taux de profit ou échapper aux pertes.

Meme quand on dit que la cause de l’inflation c’est la pénurie ou le manque d’offre cela équivaut à dire que c’est une question de profit. Les firmes n’ont pas assez investi pour assurer l’offre parce qu’elles considéraient que cela n’était pas assez rentable compte tenu du facteur risque.

Manque de profit = tendance a la hausse des prix =tendance a ne pas investir assez:

Les modèles se sont trompés sur tout , ce sont les hommes qui font l’inflation. l’inflation est un rapport social. Dans l’inflation, tout le monde veut plus.

17 novembre – Bloomberg :

« Pour la première fois en plus d’une décennie, six des métaux industriels les plus vitaux au monde lancent un rare avertissement synchronisé concernant une offre restreinte, alors que les troubles logistiques et la forte demande suscitent l’anxiété des acheteurs. 

De l’aluminium au zinc, les prix au comptant des métaux de base sur le London Metal Exchange montent tous en flèche au-dessus des contrats à terme – une condition connue sous le nom de déport – pour la première fois depuis 2007.

Les acheteurs paient une prime pour accéder au métal dans un contexte de chute. Tout se conjugue :les stocks , les retards de la chaîne d’approvisionnement, les contretemps de la production et la demande croissante de produits industriels dans tous les domaines, de la construction à l’électronique grand public. Dans le cuivre et l’étain, l’ampleur des déports a atteint des records ces derniers mois, exacerbant le sentiment de panique chez les utilisateurs industriels… »

15 novembre – Financial Times :

« Le champ pétrolifère de Bakken dans le Dakota du Nord, berceau du boom pétrolier américain il y a dix ans, a du mal à se remettre du krach boursier de l’année dernière alors même que les prix du brut sont remontés à 80 $ le baril. Cela reflète un ralentissement plus général de la croissance de la zone pétrolière américaine alors que les entreprises continuent de dépenser peu dans le but de rediriger la manne de liquidités provenant de la hausse des prix vers les actionnaires. 

Mais les analystes disent que le Bakken fait face à un avenir sombre après des années de forage intensif. Les producteurs de pétrole des Bakken se heurtent maintenant à la « réalité géologique » qu’après une décennie de développement rapide « la plupart des meilleurs puits ont été forés », a déclaré Clark Williams-Derry, analyste à l’Institute for Energy Economics and Financial Analysis. « Cela aide à expliquer pourquoi l’industrie du Bakken est en quelque sorte à plat. »

16 novembre – Associated Press :

« De nombreux Américains ont une vision plus sombre de l’économie alors que l’inflation s’est aggravée. Pourtant, jusqu’à présent, ils ne semblent pas moins disposés à dépenser librement chez les détaillants… Soutenus par des embauches solides, des gains salariaux sains et des économies substantielles résultant en partie des chèques de relance du gouvernement et d’autres allègements, les Américains ont augmenté leurs dépenses dans les magasins de détail et les boutiques en ligne le mois dernier. 

Une partie de l’augmentation reflète l’impact de la hausse des prix… Les ventes au détail et des services alimentaires ont bondi de 16,3 % par rapport à il y a un an… De septembre à octobre, les ventes au détail ont bondi de 1,7 %… Après ajustement pour l’inflation, Quinlan estime que les ventes au détail en Novembre et décembre seront 10 % plus élevés qu’un an plus tôt, ce qui serait le plus gros gain de ce type en sept ans. »

16 novembre – CNBC :

« Les loyers des maisons unifamiliales ont augmenté de 10,2 % à l’échelle nationale en septembre d’une année sur l’autre, contre une hausse de 2,6 % en septembre de l’année dernière, selon… CoreLogic. L’amélioration de la croissance de l’emploi et les prix exorbitants sur le marché du logement à vendre se sont ajoutés à la demande déjà forte de locations unifamiliales alimentée par la pandémie de coronavirus. »

17 novembre – Bloomberg :

« Les prix des aliments resteront probablement élevés en 2022, car les perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale devraient persister, selon le chef de Cargill Inc., qui a souligné les pénuries de main-d’œuvre comme l’un des plus grands risques pour l’industrie. Qu’il s’agisse de transformateurs de viande, de camionneurs, d’exploitants d’entrepôt ou de personnel portuaire, le système alimentaire mondial connaît une concurrence accrue pour les travailleurs. 

Les usines ne fonctionnent pas à pleine capacité, limitant les approvisionnements alimentaires et créant un potentiel de hausse des prix supplémentaires, a déclaré David MacLennan, directeur général… « Je pensais que l’inflation des prix de l’agriculture et de l’alimentation était transitoire. Je me sens moins maintenant en raison des pénuries persistantes sur les marchés du travail », a déclaré MacLennan… »

15 novembre – Wall Street Journal  :

« Tyson Foods Inc. a signalé une augmentation de ses ventes après avoir fortement augmenté les prix de son bœuf, de son poulet et de son porc, citant des coûts croissants qui, selon la société, devraient persister. Le géant de la viande a augmenté les prix dans toutes ses principales divisions alors que les dirigeants ont déclaré que le coût du bétail de Tyson avait bondi d’un cinquième en glissement annuel au cours du trimestre clos le 2 octobre.

Les dépenses logistiques de Tyson ont augmenté d’environ 30 %, ont-ils déclaré, tandis que la société a également a payé plus pour les ingrédients et les matériaux d’emballage. « Je ne peux pas penser à une seule chose qui soit restée au même prix ou ait baissé », a déclaré Donnie King, directeur général de Tyson… »

18 novembre – Reuters :

« Le producteur laitier du Michigan, Doug Chapin, n’a pas pu acheter de bouteilles de pénicilline vétérinaire pour ses vaches depuis plus d’un mois. Au Minnesota, l’éleveur de porcs Randy Spronk a reformulé les rations alimentaires en raison d’une pénurie de l’ingrédient largement utilisé, la lysine, un acide aminé qui aide le bétail à grandir. Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement frappent les producteurs de viande américains et les poussent à rechercher des alternatives alors qu’ils cherchent à prendre soin des animaux de ferme et à réduire les coûts. »

17 novembre – Los Angeles Times:

« Brian Sproule plissait les yeux contre le soleil… alors qu’il examinait le tableau des prix dans une station Chevron du centre-ville de Los Angeles, où un gallon d’essence ordinaire coûtait 6,05 $. 

Sproule, 37 ans, est un notaire mobile qui passe une grande partie de son temps dans sa voiture. Il a dit qu’il avait l’habitude de dépenser environ 40 $ pour faire le plein, mais au moment où il a bouché sa Hyundai Elantra, le compteur affichait un énorme 71,59 $. — C’est absurde, dit-il en secouant la tête. 

Les prix en Californie montent en flèche à des niveaux record à l’approche de la saison des vacances, se combinant avec des problèmes de chaîne d’approvisionnement qui ont laissé certains produits en pénurie et une inflation croissante pour créer une pression nettement peu festive sur les portefeuilles de nombreuses personnes. »

15 novembre – Bloomberg :

« Les prix du charbon aux États-Unis ont atteint leur plus haut niveau en plus de 12 ans, alors qu’une crise mondiale de l’électricité fait augmenter la demande pour le combustible fossile le plus sale. Les prix du charbon de Central Appalachia ont grimpé de plus de 10 $ la semaine dernière à 89,75 $ la tonne … »

Une réflexion sur “Inflation. La revanche des hommes sur les modèles; revanche du profit aussi!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s