L’idée que la Fed va réduire son bilan pèse.

[Yahoo/Bloomberg] Stocks, Futures Slide as Tech Rout Deepens on Fed: Markets Wrap

[CNBC] Japan’s Nikkei 225 drops nearly 3% as Asia-Pacific markets largely fall; oil declines more than 1%

[Reuters] Asian FX fall on hawkish Fed; Indonesian rupiah and Thai baht lead losses

[Reuters] China’s yuan eases on hawkish Fed, warning of depreciation pressure

[Reuters] Bitcoin, ether near multi-month lows following hawkish Fed minutes

[Yahoo/Bloomberg] Fed Leaves Gradualism Behind With Urgency on Rates, Assets

[Yahoo/Bloomberg] Debate Emerges Over How to Shrink Fed’s $8 Trillion Bond Pile

[Reuters] Australia suffers record COVID cases, straining businesses and supply chains

[Reuters] India’s new COVID-19 cases jump 57% in a day to 90,928

[CNBC] Covid in Hong Kong: Here’s a list of everything that will be shut down 

[Yahoo/Bloomberg] China Says Stable Economy Is ‘Crucial’ Political Issue in 2022

[Yahoo/Bloomberg] Global Gas Shortage Worsens as Emerging Asia Joins the Hunt

[FT] Authers: The Fed Minutes That Shook the World

[FT] US start-ups raise record $330bn as venture investors vie for stakes

[FT] China economy: the fallout from the Evergrande crisis

6 réflexions sur “L’idée que la Fed va réduire son bilan pèse.

  1. bonsoir M BERTEZ,

    Merci pour vos vœux adressés sur votre fil twitter, à mon tour , recevez mes meilleurs vœux pour la nouvelle Année, vœux de bonne santé, vœux d’énergie pour votre travail, vœux de courage pour nous éveiller à nous affranchir de la doxa, à nous faire réfléchir.

    Vous nous avez indiqué que la boite à outils des apprentis sorciers bénéficiait surement encore de quelques trucs de magicien qui peuvent continuer à faire perdurer le système.

    Je ne parle pas ici de la FED mais plutôt de la BCE.

    Ne peut on pas imaginer que dans un coup ultime (ou presque) , la BCE agisse ainsi ?

    Je (BCE) possède désormais , disons 25 ou 30 % de la dette de chaque état de l’EZ à quotité égale de chaque dette.

    Je décide de créer un fonds de cantonnement (défaisance) pour y loger toute cette dette , et en plus, je la transforme en dette perpétuelle. Rappelons ici qu’un billet de banque est une forme de créance perpétuelle sur son émetteur (monnaie banque centrale), et transmissible et reconnue dans l’échange. Plutôt que rouler la dette autant la rendre perpétuelle vu l’usage précèdent de la planche à billets…Ce serait conforme à l’esprit originel.

    Le bilan de la BCE ne change pas entre actif et passif, il reste en équilibre a priori dans mon raisonnement…le temps fera son usage pour dévaloriser ce fonds de défaisance.

    En contrepartie, les institutions et Etats décident de sortir ce fonds du calcul des ratios de dette des états de l’EZ, et chacun gagne 25-30% de ratio dette / PIB …

    Et hop, abracadabra (!) on retrouve des ratios plutôt classiques, et on peut gentiment remonter un peu les taux directeurs (inflation) et retrouver un chemin plus classique de la gestion de la monnaie.

    J’ai bien conscience que cela n’enlève pas les soucis non résolus de profitabilité des entreprises etc … pire encore avec une hausse des taux pour les zombies, mais cela donne le cas échéant une sacrée bouffe d’oxygène et de temps au ‘système’ ….

    qu’est ce qui cloche dans ce schéma ? On privilégie le public et on sacrifie le privé ?

    ceci n’est pas une provocation intellectuelle, mais un simple questionnement car cela peut (doit) bien entendu faillir à un endroit …

    bien à vous

    J’aime

    1. Si vous immobilisez pour l’éternité le passif des états vous immobilisez du même coup les actifs des bilans de ceux qui portent cette dette.

      Vous créez un colossal mis match de durée dans les bilans ce qui est la recette assurée pour la fragilisation du système … sauf si vous rendez liquides les avoirs immobilisés des porteurs par le bilan de la banque centrale qui fait la contre partie sur les marchés mais ceci soit débouche sur un run sur la banque centrale qui ne l’oubliez pas est une banque, soit cela débouche sur un colossal plan d’austérité pour soutenir la valeur de la monnaie.

      L’opération s’analyse comme une devaluation à terme à la fois de la dette et de la monnaie.

      En résumé dette perpetuelle équivaut a une devalorisation +immobilisation
      c’est à dire que son attrait s’effondre si tous les autres blocs ne font pas la même chose..

      Vous pouvez soutenir le cours de votre dette perpétuelle et la rendre liquide soit par rachats en bourse et la monnaie saute soit par un plan d’austérité et c’est la révolution sociale.

      C’est plus compliqué que cela mais le cristal , la logique est incontournable.

      No free lunch sauf par illusion comptable de court terme.

      J’aime

      1. MESSAGE PRIVE

        merci pour votre analyse M BERTEZ

        dans le schéma que je supposais, la BCE devient le seul détenteur, elle organise une forme d’OPR uniquement sur certaines lignes obligataires (ex : une ligne OAT complète disons de 5 MDS échéance 2030) , il n’y a donc plus de marché , elle devient le seul détenteur à 100 % de cette ligne et ensuite la rend perpétuelle dans un fonds de cantonnement dédié COVID, par ex.

        le reste du marché obligataire reste tel quel ensuite,

        seules quelques lignes sont absorbées à 100% et à hauteur de 25 % de l’encours global.

        75% du marché reste ‘libre’ et ‘classique’ et aux échéances respectées.

        Mais j’entends bien votre raisonnement sur la dévaluation à terme de la dette et de la monnaie …. Artifice court terme , mais no free lunch

        bien à vous

        J’aime

  2. Le genre d’ idée qui pèse dans un premier temps mais qu’il sera bon de retirer de la tête des opérateurs le moment venu… Personnellement je n’y crois pas. On toucherait au socle du Ponzi et on a vu ce que cela faisait en 2018.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s