A propos de l’affirmation de génocide de Biden

Il existe des recherches universitaires sur le taux de pertes civiles de nombreux types de conflits, y compris la guerre moderne dans les zones urbaines. 

Vous trouverez de nombreux articles de recherche indiquant que 25 % est une estimation basse modérée. 

Par exemple, la propre estimation de l’OTAN avec la Yougoslavie, leurs bombardements ont atteint un ratio de victimes civiles/combattants d’environ 1:10 (10 %) . La Yougoslavie elle, a estimé le taux à 25% (plus proche de la recherche globale). 

Le projet Iraq Body Count a un taux de 77% de victimes civiles pour l’ensemble de l’Irak.

Dans tous les cas, compte tenu des dernières décennies de guerre, tout ce qui se situe entre 1 et 5% serait extrêmement « propre et précis ». 

La guerre est une tragédie et un gâchis. Les gens ont ce concept étrange de frappes de précision sur des véhicules militaires, ce qui n’est qu’une petite partie de toute guerre, en particulier lorsque la guerre se déplace dans les zones urbaines. La tactique moderne en soi est plus terroriste que la guerre classique.

Sur la base des chiffres de 1 à 5% dans le front actuel impliquant des zones résidentielles, il ne faut pas être choqué par les centaines de morts voire les milliers dans une ville si le combat s’y prolonge. 

C’est le prix que paient les défenseurs. Il y a toujours le choix de devenir Massada ou simplement de vivre pour se battre un autre jour.

1. https://en.wikipedia.org/wiki/Civilian_casualty_ratio#NATO_in_Yougoslavia

EN PRIME

Aucun politicien ou combattant américain ne s’est retrouvé sur le banc des accusés à La Haye pour crime de guerre

La réponse est non, seuls les seigneurs de guerre africains ou les seigneurs de guerre d’Europe de l’Est se retrouvent à La Haye, pas de dirigeants américains ou britanniques tels que Bush ou Blair, la (CPI) est un outil occidental à utiliser quand cela convient à l’Occident.

La Commission des crimes de guerre de Kuala Lumpur a déclaré Bush et Blair coupables de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, en ce qui concerne l’Irak, l’Occident ne parviendrait jamais à cette conclusion, les deux criminels de guerre sont toujours en liberté.

On évalue à 500 000 les morts enfants irakiens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s