Ukraine/Crimée VS Taiwan/Chine

Historiquement, la Crimée a toujours été russe, jusqu’à ce que Khrouchtchev la donne à un sous-ensemble de l’Union soviétique – l’Ukraine – pour une raison interne. 

La Russie avait un traité avec l’Ukraine après la chute de l’Union soviétique selon lequel elle maintiendrait jusqu’à 20 000 soldats et sa base navale. 

L’Ukraine a ensuite commencé en 2014 à menacer cette base. 

La Russie l’a donc reprise, puis par un référendum organisé par la population, la Crimée a rejoint la Russie. 

Donc, si vous aimez l’autodétermination prévue L’article 51 de la Charte des Nations Unies. L’Ukraine n’a donc aucune revendication sur la Crimée. 

Et de toute façon, elle ne peut pas la récupérer en raison de sa faiblesse.

Passons maintenant à Taïwan. 

On peut dire que les seules personnes ayant une revendication « légitime » sur Taiwan sont les premiers colons – pas le Kuomingtang. Le kuomingtang est arrivé plus tard et il a gouverné les habitants d’origine et leurs partisans sous un régime de dictature pendant des décennies. 

Avant cela, la Chine dirigeait Taiwan entre les différentes occupations étrangères.

Le gouvernement actuel de Taiwan est opposé au gouvernement chinois et il a été créé par ledit Kuomintang après que celui ci ait perdu la guerre avec le PCC. 

La Chine soutient une revendication sur l’île en cas de légitime défense. Cela est d’autant plus vrai que les États-Unis semblent inciter Taïwan à aller vers une confrontation avec la Chine , exactement de la même manière que les États-Unis ont poussé l’Ukraine à provoquer une confrontation avec la Russie.

De plus, le traité de défense mutuelle sino-américain, qui a régi les relations américano-taïwanaises de 1955 à 1980, a reconnu Taiwan comme le seul gouvernement « légitime » de la Chine uniquement pour des raisons géopolitiques américaines. 

Ce cadre a ensuite été abrogé lorsque le Taiwan Relations Act a été voulu par Jimmy Carter en 1979 après que les États-Unis et la Chine aient ouvert des relations diplomatiques. 

Cet acte a privé Taiwan de son statut de gouvernement légitime de la Chine et l’a relégué comme une entité étrangère sous-nationale. Il a également précisé que les États-Unis pouvaient fournir des armes et des services pour leur légitime défense, mais rien n’a engagé les États-Unis à défendre Taiwan contre une attaque de la Chine.

Il n’y a aucune analogie entre cette dernière situation et le conflit Ukraine-Russie. 

Les États-Unis n’ont aucune obligation de défendre l’Ukraine ou de fournir des armes à l’Ukraine en vertu d’un traité. Les États-Unis ne sont pas non plus en mesure de préciser si l’Ukraine est un gouvernement « légitime » ou non – ce qui, après le coup d’État de 2014 et compte tenu des actions de l’Ukraine envers le Donbass, n’est clairement pas conforme au droit international et à la Charte des Nations Unies.

Le point principal reste que les États-Unis s’impliquent avec Taiwan – et l’ont toujours fait – uniquement pour « contenir » la Chine, s’ingérant ainsi dans les affaires intérieures de la Chine pour leurs propres objectifs géopolitiques . 

Ils encouragent maintenant Taïwan à provoquer la Chine afin que les États-Unis puissent justifier leur propre éventuelle action militaire contre la Chine.

Ht RSH

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s