L’ennemi c’est le boeuf

 Les agriculteurs espagnols manifestent pour dénoncer l’éco-folie des lois environnementales.

Des tracteurs de protestation ont défilé dans les rues de Grenade, Badajoz et Albacete.

Parallèlement à l’action avec l’Espagne, des protestations d’agriculteurs ont lieu aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie et en Pologne.

La raison de ces manifestations est la nouvelle éco-loi de l’UE, qui exige de réduire les troupeaux de bétail de 30 % afin de réduire les émissions d’azote.

Le mécontentement face à la forte hausse des prix du carburant et des engrais s’y est également ajouté.

Quoi de plus brillant que de réduire le cheptel pendant la crise alimentaire ?

12 réflexions sur “L’ennemi c’est le boeuf

  1. L’ENNEMI C’EST LE BLUFF !

    L’EU stratégique préfère l’âge de la pierre et du silex pour ne pas perdre la face devant Putin ?
    Pas de bras, pas de chocolat… Y-a de l’eau dans le gaz…sacré Gazpar (Gazpar c’est le nom du compteur communicant créé par GRDF…) il s’est fait couper le sifflet, heu!…la turbine ! Les pays du Nord vont enfin pouvoir s’aligner avec ceux du Sud ! Quoique, les spread des taux € ne prennent pas cette direction… Ha ! L’ €, C’est la guerre du feu avec l’homme de cro-mignon qui demande d’éteindre les lumières ! Faut mieux en rire et faire la fête, c’est le seul et dernier remède avant la destruction Total !

    Allez, les paris sont ouverts… Il n’y aura pas de pénuries sur l’énergie, Si la moutarde vous monte au nez, c’est normal, vu son prix. Heureusement, le gaz-moutarde devrait suffire à régler les sauts d’humeurs, et en ces temps de commémorations ne parlons pas de chambres à gaz…

    J’aime

  2. Bonjour M. Bertez

    Retournons aux classiques et à la modeste proposition de J. Swift pour résoudre le problème de la famine et de la pauvreté en Irlande, désormais membre de l’U.E.
    Il est à noter que les criquets et les vers de farine se nourrissent principalement de céréales; or elles sont en danger! En effet, grâce à l’ingénieuse politique de l’U.E, les engrais nécessaires à leur culture viennent à manquer et par ailleurs, une récente étude par imagerie thermique ( c 0 hedge ce jour) met en évidence un appauvrissement des cultures céréalières un peu partout sauf en Russie et en Chine. L’espoir que les apprentis bocuses de Berlaimont placent dans le civet de ver de farine à la royale ou dans le filet de criquet Wellington risque donc de faire long feu.
    La modeste proposition de Swift, appliquée aux enfants des immigrés et étendue aux vieux en général – ( Soylent Green à la cantine, merci tantine!-) aurait le mérite non seulement d’éviter la famine chez nous mais encore de résoudre les difficultés de cohabitation, le manque de place dans les cimetières, une partie du déficit du commerce extérieur , de celui de la sécurité sociale et réduirait avantageusement le manque de production d’électricité par la diminution de la demande!

    Qu’attendent tous ces messieurs! Assez de demi-mesures, de recettes pathétiques ! De l’audace que diable!

    Cordialement.

    J’aime

  3. Cher Monsieur,

    Article du Monde Publié le 12 novembre 2021 :
    « Après le vers de farine, le criquet migrateur autorisé dans les assiettes des Européens. C’est la deuxième autorisation par l’Union européenne d’un insecte comme aliment après le vers de farine en juin. Les insectes ont été identifiés comme une source de protéine alternative susceptible de permettre un système alimentaire plus durable.

    Après le vers de farine, le criquet migrateur se fraie un chemin vers l’assiette des consommateurs européens. La Commission européenne a autorisé, vendredi 12 novembre, la mise sur le marché en tant qu’aliment du Locusta migratoria, deuxième insecte ainsi reconnu par l’Union européenne (UE).
    Il sera disponible en version surgelée, séchée ou en poudre, et sera vendu comme snack ou ingrédient d’un certain nombre de produits alimentaires, précise l’exécutif européen dans un communiqué.
    Cette autorisation intervient après le feu vert de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et un vote positif de la part des Etats membres. La première autorisation par l’UE d’un insecte comme aliment – les larves du ténébrion meunier, aussi appelées « vers de farine » – remonte à juin.
    Riches en acides gras, protéines, vitamines, fibres et minéraux, les insectes sont considérés par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture comme des aliments très nutritifs et sains.
    Ils sont consommés chaque jour par des millions de personnes dans le monde. L’UE les a identifiés, dans le cadre de sa stratégie « De la ferme à la fourchette », comme une source de protéine alternative susceptible de permettre un système alimentaire plus durable.
    Des insectes avaient déjà été commercialisés dans l’UE, car certains pays estimaient que ceux-ci n’étaient pas couverts par la précédente réglementation européenne sur les « nouveaux aliments » nécessitant un feu vert pour être vendus.
    Mais la réglementation appliquée depuis janvier 2018 considère explicitement les insectes comme des aliments, soumis à la nécessité d’une autorisation de mise sur le marché. Un troisième insecte, le grillon domestique, pourrait suivre prochainement. »

    Pour ma part, vivant en Bourgogne, avec tout autour de chez moi des près où broutent de magnifiques charolais, je laisserai bien volontiers les criquets et vers de farine à tous les macronistes européistes et mondialistes. Et je leur souhaite « bon appétit » et une bonne digestion.

    Catherine Laurent

    J’aime

  4. 70% de la production céréalière en France sert à alimenter le bétail. 8000 litres d’eau nécessaire pour produire 1kg de viande rouge. L’essentiel de la production part à l’export.
    Y a pas quelque chose qui cloche ?!

    J’aime

    1. Les protéines de la viande sont complètes (comportent tous les acides aminés indispensables), pas celles des céréales. La viande contient de la vitamine B12, pas les céréales.

      Quant à l’eau, il ne vous aura pas échappé qu’elle ne reste pas en totalité dans le corps de l’animal, mais reprend le cycle qui est le sien depuis la nuit des temps. Tout au plus peut-il y avoir un problème local avec sa disponibilité. Mais si les autorités administratives font leur travail, elles ne donneront pas l’autorisation de créer ou étendre un élevage.

      J’aime

  5. Et toutes ces protéines de très hautes qualités seront remplacé par des glucides, du sucre, des protéines végétales merdiques avec le cortège de maladie qui accompagne ce genre d’aliments merdique, un régime sans viande est un régime de crève la faim, un régime pourrit comme le végétarisme ou le véganisme, ce dernier étant le régime le plus pourrit de tous les temps, covid, régime végétal, sanction, fin des VE thermiques pour le peuple et viande et Ferrari pour les élites.

    J’aime

    1. Nous vivons en ce moment la fin du modèle économique occidental basé sur la consommation débridée de pétrole.

      Ce modèle s est accélérer depuis 1945 et a vu l emergence de la société de consommation, du divertissement et du loisir ainsi que l explosion de l agriculture intensive…

      Toujours plus d’énergie consommée c est toujours plus de machines (tracteurs, avions usines, pelles mécanique, camions…) qui produisent moins chère des voitures, des chaussures, de l alimentation, des voyages, des maisons…

      Seulement voilà, nous vivons malheureusement sur une planète avec un stock de ressource fini et devons vivre et composer avec cette donnée.

      Selon l agence international de l énergie (AIE) et de façon « certaine », nous avons depuis 2006/2008 passé le pic pétrolier sur le pétrole conventionnel qui représente environ les 3/4 de la production mondiale de pétrole.

      Nous avons peut être atteint le pic pétrolier mondial (tous pétroles confondus, conventionnel et non conventionnel) en … 2019.

      Ainsi depuis le début de l ère industrielle, le prix de la nourriture aurait été divisé par 30 depuis 200 ans (il faut que je retrouve cette donnée).

      Il y a une autre donnée qui dépend directement de la consommation d énergie depuis 200 ans.
      C est la démographie.
      Toujours plus d énergie consommée = hausse de la démographie.
      Le travail ainsi effectué par les machines permet d améliorer les conditions de vie et de liberer aussi du temps pour la recherche médicale.
      Comment va évoluer la démographie en période de contraction énergétique ??

      Aimé par 1 personne

  6. Soit il s’agit d’une « eco folie » (mais à vrai dire l’éco folie c’est la surconsommation de viande actuelle, responsable de pas mal de problèmes de santé).
    Soit il s’agit d’une plan pour libérer des terres pour un autre usage stratégique (biocarburants ?), ou pour anticiper le fait que nos fournisseurs d’alimentation animale vont réduire nos approvisionnements (on s’adapte à la demondialisation en cours).
    Le souci, c’est qu’on nous cache tout, on nous dit rien. Et cette omerta, pensée pour ne pas affoler, inquiète car on finit par se demander si il y a un pilote dans l’avion. Et ça crée les conditions du chaos, qui porte en lui les germes de l’autoritarisme.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s